leral.net | S'informer en temps réel

Ligue des Champions : l’équipe type de la 1ere journée

La première journée de la phase de poule de la Ligue des Champions vient de s’achever. Voici l’équipe type de notre rédaction.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Septembre 2012 à 12:15 | | 0 commentaire(s)|

Ligue des Champions : l’équipe type de la 1ere journée
Vu l’engouement suscité par notre équipe type L1, vous retrouverez désormais chaque jeudi qui suit la Ligue des Champions, l’équipe type de la semaine dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Mais contrairement à la L1, c’est la rédaction FM qui vous propose les joueurs qui sont sortis du lot mardi et mercredi.

L'équipe type de la 1ere journée de Ligue des... par footmercato
Joe Hart (Manchester City) : certes, il a commis une légère faute de mains sur le but de la victoire de Cristiano Ronaldo, mais il a également retardé l’échéance pour Man. City notamment en première période où il s’est illustré plusieurs fois devant CR7 et Higuain.

Christophe Jallet (PSG) : s’il y a bien un joueur à qui tout réussit en ce début de saison, c’est Christophe Jallet. Promu capitaine du Paris Saint-Germain par Carlo Ancelotti, l’arrière droit a également eu droit à ses premières sélections en équipe de France, marquant même un but. À 28 ans, le latéral s’épanouit pleinement et l’a encore prouvé face au Dynamo Kiev où il a été dans tous les bons coups, faisant toujours les bons choix et apportant des solutions. À ce rythme, Van Der Wiel peut déjà commencer à s’inquiéter.

Pepe (Real Madrid) : de retour à son meilleur niveau au meilleur moment, le roc portugais du Real Madrid a impressionné par son aisance technique et par ses duels gagnés. Si David Silva lui a joué un ou deux mauvais tours, il s’est montré irréprochable et ne peut pas grand-chose sur les deux buts encaissés par les Madrilènes.

Alex (PSG) : si sa vitesse n’est clairement pas son point fort, le défenseur brésilien a prouvé face au Dynamo Kiev qu’il pouvait apporter son expérience et son talent grâce à sa capacité à remporter des duels (100 % de réussite face à Kiev). Si l’on ajoute à cela son excellente entente avec Thiago Silva et son but inscrit, l’ancien défenseur du PSV a réalisé une excellente prestation.

Marcelo (Real Madrid) : toujours aussi précieux offensivement, Marcelo a prouvé une fois encore qu’il pouvait lui aussi débloquer une rencontre. Auteur du but de l’égalisation des Merengue, le très offensif latéral gauche brésilien a marqué… du droit.

Marco Verratti (PSG) : si les arrivées de Thiago Silva et de Zlatan Ibrahimovic n’ont pas manqué de faire parler, celle de Marco Verratti n’a pas eu le même écho médiatique. Mais au fil des matches, celui que l’on considère comme le nouveau Pirlo impressionne. Elu homme du match pour la deuxième fois consécutive par la rédaction FM, l’ancien de Pescara a fait parler sa technique, sa fougue et son sens de la passe. Sa capacité à ressortir proprement les ballons à tout juste 19 ans et pour son premier match en Ligue des Champions force l’admiration.

Oscar (Chelsea) : titularisé pour la première fois depuis son arrivée à Chelsea, Oscar n’a pas déçu et c’est le moins que l’on puisse dire. Avec deux buts et un gros match, il a presque réussi à faire oublier Eden Hazard. Son deuxième but magnifique et sa future entente avec le prodige belge laissent augurer des lendemains qui chantent pour le club londonien.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) : intenable tout au long du match face à City, CR7 a mis de côté sa tristesse et sa mélancolie pour le plus grand bonheur de José Mourinho. Si Hart lui a longtemps tenu tête, son but victorieux en toute fin de match a récompensé son abnégation et sa persévérance.

Gervinho (Arsenal) : depuis deux matches, on a retrouvé le Gervinho flamboyant qui faisait tant de ravages au LOSC il y a un peu plus d’un an. Virevoltant sur son côté droit, il a fait passer une soirée cauchemardesque à Henri Bedimo. Avec un but et une présence offensive de tous les instants, l’Ivoirien a été un véritable poison.

Lionel Messi (FC Barcelone) : l’homme de tous les records a encore su se montrer décisif avec le Barça. Auteur d’une première période décevante comme la plupart de ces coéquipiers, le triple Ballon d’Or a bien réagi et a endossé une fois encore le costume de sauveur pour remettre le club catalan sur de bons rails.

Isco (Malaga) : c’est la nouvelle merveille du football espagnol. Inconnu au bataillon pour la plupart des observateurs du football européen, Isco a fait l’objet de nombreuses convoitises cet été. Le Zenit était d’ailleurs prêt à mettre 20 M€ sur lui. À la vue de la prestation éblouissante de l’attaquant de Malaga face au club russe, ces derniers ont du bien regretté que le club espagnol n’accède pas à leur requête. Avec deux buts et quelques gestes de génie, dont cette virgule géniale dans la surface, Isco n’a pas fini de faire parler de lui.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image