leral.net | S'informer en temps réel

Limogé de son poste de Dg de l’Artp : Abou Lô risque 5 à 10 ans de prison

Le désormais ex-Dg de l’Artp n’est pas encore sorti de l’auberge. Au-delà de la sanction politico-administrative, Abdou Lô, dont le nom a été cité dans le rapt du mandataire de Benno Bokk Yakaar à Ogo, risque gros. Il encourt des sanctions pénales au même titre que les exécutants.


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Mai 2014 à 09:22 | | 2 commentaire(s)|

Limogé de son poste de Dg de l’Artp : Abou Lô risque 5 à 10 ans de prison
"Les sanctions sont lourdes, parce que c’est un acte très grave, à la limite qui frôle la criminalité", renseigne l’avocat Me Massokhna Kane. "S’il est reconnu coupable, il risque entre 5 et 10 ans de prison parce que ce sont des faits extrêmement graves qui peuvent aboutir à un meurtre ou à un assassinat. D’ailleurs, il y a des pays où c’est carrément un crime ", poursuit l’avocat interrogé par nos confrères de Walf. Toutefois, contrairement au Président Sall qui s’est déjà fait une religion sur cette affaire, Me Massokhna Kane soutient qu’il faut une enquête exhaustive pour accuser quelqu’un de rapt. Selon Me Kane, c’est prématuré de prendre une sanction administratives. "C’est peut-être même précipité tant que l’enquête est en cours et qu’il n’a pas été jugé et reconnu coupable", dit-il, ajoutant que le mis en cause peut volontairement se démettre pour mieux se défendre ou être suspendu de ses fonctions en attendant que l’enquête clarifie les faits pour savoir s’il est coupable ou pas.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image