leral.net | S'informer en temps réel

Limogeage de Ali Nawaz Chohan de la Cour suprême de Gambie : Le juge se retrouve à la Commission national pakistanaise des droits de l'Homme

En limogeant Ali Nawaz Chohan de son poste de président de la Cour suprême de Gambie le 12 mai dernier, le président Yahya Jammeh ignorait que le juge pakistanais ne perdrait pas du temps du temps pour se trouver un parachute doré. Car, deux petites semaines ont suffi à cet ancien magistrat du Tribunal pénal international pour la Yougoslavie pour entrer dans les bonnes grâces du gouvernement d'Islamabad. Le banni de Yahya Jammeh a en effet été nommé président de la Commission nationale pakistanaise des droits de l'Homme. S


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Mai 2015 à 10:37 | | 0 commentaire(s)|

Limogeage de Ali Nawaz Chohan de la Cour suprême de Gambie : Le juge se retrouve à la Commission national pakistanaise des droits de l'Homme
itôt installé jeudi dernier dans ses nouvelles fonctions, le juge Chohan est revenu sur les circonstances de sa mésaventure de Banjul, après que le dictateur gambien a mis fin à ses fonctions tout en lui signifiant son expulsion avec un délai de 72 heures pour quitter Banjul. Et comme EnQuête l'avait révélé, le juge Ali Nawaz Chohan confirme que ses déboires ont coïncidé avec plusieurs arrêts rendus par la Cour suprême gambienne, dont il était alors le président, en faveur de certains hauts fonctionnaires gambiens que Yahya Jammeh voulait envoyer en prison. Ali Nawaz Chohan a déclaré à nos confrères pakistanais venus recueillir sa réaction à la suite de ses nouvelles fonctions que le régime de Jammeh était surtout mécontent de l'arrêt de la Cour suprême accordant un non-lieu et acquittant l'amiral Sarjo Fofana, un ancien chef d'Etatmajor de la marine gambienne, condamné à perpétuité par le tribunal de grande instance de Banjul pour complot visant à renverser le régime de Jammeh en mars 2006. “Depuis que les autorités gambiennes m'ont signifié leur désapprobation sur cet arrêt de la Cour, il ne m'était plus possible de continuer à travailler dans un tel environnement”, a ajouté M. Chohan. Le juge Chohan a été nommé au poste de président de la Cour suprême gambienne en mars 2014, succédant à la magistrate ghanéenne Marble Agyemang qui a été congédiée sans explication, six mois à peine après sa nomination par le président Yahya Jammeh.

EnQuête






Hebergeur d'image