leral.net | S'informer en temps réel

Lion d’Or 2008 : Ndiss Kaba Badji plébiscité

Les fédérations ont désigné le jury a décidé. Et le verdict est tombé après deux heures de délibération. Ndiss Kaba Badji, le spécialiste du triple saut et seul finaliste sénégalais aux derniers Jeux Olympiques de Pékin 2008, a été plébiscité hier Lion d’Or par le jury du club du Lion d’Or, à l’issue d’une libération qui n’a pas été du tout facile. En effet, il était en ballotage avec le nageur Malick Fall double médaillé d’or (50 et 100m brasse) aux derniers championnats d’Afrique de Johannesburg (Afsud). Finalement, l’espoir de l’athlétisme sénégalais s’est logiquement imposé sur la base des critères définis par le jury ; et Ndiss Kaba Badji de l’emporter avec 170 points contre 140 à Malick Fall. Suivent dans l’ordre, Assane Dame Fall du Canoe Kayak (120 pts), l’équipe nationale du Sénégal de Beach Soccer (110pts) et Gorome Karé du Taekwondo (100pts).


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Janvier 2009 à 06:54 | | 0 commentaire(s)|

Lion d’Or 2008 : Ndiss Kaba Badji plébiscité
Pour le président du jury, le Pr. Assane Fall, directeur de l’Inseps, qui proclamait les résultats, les échanges de point de vue ont duré avant d’en arriver au choix. « Nous avons beaucoup discuté et on a été autant objectif et on a argumenté sur ces choix », a-t-il dit. Mais cette année, le Club du Lion d’Or a encore innové comme pour démontrer que la quête de l’excellence n’est jamais atteinte. Pour ce 16e gala, deux innovations de taille ont été apportées avec la création du Disque d’Or de l’Elégance et de la Révélation. Le premier titre a été attribué au duo du musicien Thione Ballago Seck et Youssou Ndour pour « le culte de l’élégance et de la générosité, du sens des responsabilités » qu’ils ont démontré à Bercy 2008, en scellant des retrouvailles aussi chaleureuses que fraternelles. Evidemment, la tribune du Lion d’Or, trait d’union entre le sport et la culture, ne pouvait pas ne pas saluer l’esprit et l’exemple de Bercy 2008, qui honore la musique sénégalaise et les ténors qui l’imposent sur la scène internationale.

Le second titre a été décerné à deux espoirs du sport sénégalais ; l’un est footballeur et l’autre est lutteur. Issiar Dia, sociétaire de l’As Nancy Lorraine (Ligue 1 française) et Balla Gaye 2, sociétaire de l’écurie de lutte Balla Gaye. Les trophées mis en jeu aussi, et au nombre de sept, ont désigné d’éminents dirigeants.

Les Oscars (6) également ont été décernés pour saluer les performances ou réalisations de dirigeants, entraîneurs, pratiquants ou clubs. Toutes choses qui ont fait dire au secrétaire exécutif du Lion d’Or, M. Serigne Aly Cissé, que cette Tribune a atteint un point culminant, qu’elle monte en puissance d’année en année. En tout cas, il s’est réjoui de l’objectivité et du dépassement dont ont fait preuve les membres du jury au moment de choisir les lauréats. La seule fausse note de ce 16e gala, c’est la non-désignation du Soulier d’Or.

A ce sujet, le secrétaire exécutif a souligné que là où les footballeurs professionnels ont été zappés pour mauvais résultats de l’équipe nationale, le football local s’est distingué. N’empêche, un joueur comme Issiar Dia a été primé pour son talent naissant et son patriotisme ; n’empêche aussi, on doit s’employer à promouvoir le football local. De l’avis de M. Serigne Aly Cissé, la Tribune du Lion d’Or est une belle image et la porte d’entrée de cette belle image, c’est la performance.

Le palmarès

Lion d’Or : Ndiss Kaba Badji (Athlétisme)

Attribution des Oscars

Oscar Kéba Mbaye : Mohamed Diop (Pdt de la Fédération sénégalaise de natation)

Oscar Fanta Keïta : Saint-Louis basket Club

Oscar Pierre Babacar Kama : Groupe Mimran

Oscar Mawade Wade : Abdoul Aziz Bao (entraîneur Saint-Louis Basket Club)

Oscar Pr. Iba Mar Diop : Dr. Thianor Ndoye

Oscar Ibrahima Sall Bill : Ismaïla Traoré (Dtn Taekwondo)

Trophées attribués :

Trophée de l’Intégration Africaine : Fédération internationale de gymnastique.

Trophée Alassane Ndiaye « Allou » : Feu Ballabasse Diallo (journaliste)

Trophée Abdoulaye Diop Mathurin du Cnoss (fair-play) : Gorome Karé (Taekwondo).

Trophée du Cœur : Séga Cissé (ancien international de football).

Trophées Spéciaux : Moustapha Gueye (Lutte), Balla Béye 2 (Lutte)

Super Trophée de la Consécration nationale : Yakhya Diop Yekini (Roi des Arènes)

Trophées de la Révélation : Issiar Dia (Football Nancy Lorraine Ligue 1) et Balla Gaye 2 (Espoir de la Lutte)

Disque d’Or de l’Elégance : Thione Balago Seck et Youssou Ndour (musiciens)






Hebergeur d'image