leral.net | S'informer en temps réel

Litige foncier à Ouakam : La loi sur le domaine national en question...


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Avril 2016 à 12:52 | | 1 commentaire(s)|



OUAKAMinfo.com

Après l’indépendance, le Sénégal a fait le choix de soumettre la terre à trois régimes différents. Ainsi nous avons : les terres soumises au régime du domaine national. Le législateur avait pris le soin lors de la rédaction de la loi de 1964 de supprimer les droits coutumiers. Par conséquent, la loi stipule que la terre appartient à toute la communauté et peut être exploitée par toute personne qui la met en valeur. Ainsi, pour soumettre les terres du domaine national à l’appropriation privée, il y a une procédure spéciale qui s’applique même à l’état. En effet, les terres concernées doivent être déclassées et se retrouver ainsi dans le domaine privé de l’Etat. Par la suite l’Etat en fait l’usage qu’il souhaite : les vendre, réaliser des immeubles ou les mettre à la disposition des collectivités locales.

Ces règles sont aussi valables pour les populations. Si pour l’état, le fait d’acquérir des terres constitue une mince affaire, ce n’est pas le cas pour les populations. Ces dernières, pour des raisons économiques voient le plus souvent des terres qu’ils considéraient comme leur appartenant estimant qu’ils les ont hérités de leurs ancêtres leur échapper. Face à cette situation, certains réagissent mal. C’est ainsi que ce mardi des jeunes Ouakamois ont battu le macadam pour revendiquer des terres confiées par le régime libéral à l’homme d’affaires Mbackiyou Faye pour compenser l’argent qu’il a versé pour le financement du monument de la renaissance.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image