leral.net | S'informer en temps réel

Locales Bambey : Aida Mbodj s’adjuge la palme, Mor Ngom se contente de son lopin de Ndangalma


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Juillet 2014 à 15:05 | | 2 commentaire(s)|

Locales Bambey : Aida Mbodj s’adjuge la palme, Mor Ngom se contente de son lopin de Ndangalma
Dans Baol, le «Macky» se démode de plus en plus. Le Président de la République, Macky Sall commence à jouir d’une impopularité déclinante du fait d’hommes dont l’incompétence à diriger des foules saute aux yeux. Cela va sans dire. Le parti présidentiel bat de l’aile dans le Baol et, notamment dans le département de Bambey. Pape Diouf, Ministre de l’Hydraulique et non moins chef du Mouvement pour la Défense de la République(MODER) est battu à plate couture par le jeune Cheikh Ndiaye «Dakar», ci-devant Directeur Général du CICES avant d’être «achevé» au niveau du Conseil Départemental par la Lionne du Baol, Madame Aida Mbodj. Le coordonnateur de l’APR dans le départemental de Bambey, M.Mor Ngom a été aussi mis en minorité par l’honorable députée-mairesse de Thiappy. Le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, malgré la carrure qu’il prétend dégager au sein de l’APR, n’avait voulu être tête de liste majoritaire de la coalition Benno Bokk Yakaar au niveau départemental mais, préfère aller se contenter de son lopin de Ndangalma. Résultats des courses : le parti présidentiel est rudement battu par le PDS. A la lumière de ce qui se passe ailleurs, beaucoup de responsables d’envergure ont investi dans des localités de moindre importance leurs poulains pour, ensuite, aller compétir au niveau départemental. D’où la victoire de Mor Ngom dans la communauté rurale de Ndangalma (future commune) ne vaut pas tripette ! Ca ne vaut pas une bonne paire de charentaises ! Nous qui connaissons comme dans nos poches cette localité du Baol, savons qu’elle pèse moins lourde que la commune de Dalifort de Pikine (Dakar). Mais ce qui a précipité le plus la chute de l’APR, c‘est l’arrogance, le comportement discourtois et le manque d‘ouverture de Mor Ngom et de sa clique. Aujourd’hui, pour faire revivre le parti présidentiel dans le Baol, Macky doit compter sur des personnes de valeur ; ne serait-ce que pactiser avec Aida Mbodj à qui l’on colle le sobriquet de « Mère Térésa »du Baol.

Ibrahima NGOM Damel






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image