leral.net | S'informer en temps réel

Louga: L’ex-maire et son bourreau en cohabitation

C’est sous Abdou Diouf jusqu’en 2000 que Louga avait connu un niveau de représentation presque similaire dans le gouvernement. Abdourahmane Sow, Magued Diouf et Aminata Mbengue Ndiaye partageaient avec d’autres la même table du Conseil des ministres. Puis 2012 vient fermer la longue parenthèse ouverte par celui qui disait vouloir “faire de Louga la banlieue de Kébémer”. Ce qui avait sonné le retour aux affaires d’Aminata Mbengue Ndiaye, sur le quota du Parti socialiste. Depuis, elle est restée fidèle au poste de ministre de l’Elevage et des Ressources animales, dans les équipes dirigées par Abdoul Mbaye, Aminata Touré et aujourd’hui Mohamed Dionne.


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Juillet 2014 à 08:34 | | 0 commentaire(s)|

Louga: L’ex-maire et son bourreau en cohabitation
L’ex mairesse de la capitale du Ndiambour n’est plus depuis dimanche soir la seule Lougatoise au gouvernement. A aussi pris du galon celui qui, une semaine auparavant, presqu’au même moment de l’annonce de la composition du gouvernement, signait sa débâcle à travers un long cortège de véhicules et motos Jakarta, distillant dans les rues de la ville d’assourdissants klaxons de victoire. Avec l’arrivée de Moustapha Diop comme ministre délégué auprès du ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, chargé de la Micro-finance et de l’Economie solidaire, c’est le très probable maire de Louga qui rejoint le désormais ex-maire comme membre du gouvernement.

Et c’était un secret de polichinelle, car depuis la campagne électorale déjà, des gens de son entourage disaient à qui voulait entendre qu’un poste ministériel était au bout de la victoire. En prime, il y avait une autre promesse consistant à un appui substantiel à la ville de Louga et environs. Aujourd’hui que Moustapha Diop est devenu ministre, c’est en toute confiance que les Lougatois regardent venir, surtout les femmes et les jeunes ayant bénéficié de ses financements avant et pendant la campagne. C’est dire que le nouveau ministre a déjà donné un avant-goût de ce que sera sa propre promotion, même si l’immensité des moyens déployés et la manière avec laquelle il s’y prenait pouvaient heurter quelque part.

Il convient de souligner aussi que le nouveau ministre, qui dirigeait le Fonds pour l’entreprenariat féminin et a maintenant en charge le secteur de la micro-finance et de l’économie solidaire, est délégué auprès de son ancienne patronne Mariama Sarr. Celle-là même qui avait parrainé il y a un peu plus d’un an sa transhumance à l’Apr. Elle opère aussi son retour au même ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance d’où elle avait été éjectée à l’arrivée d’Aminata Touré à la tête du gouvernement en septembre 2013.

EnQuête






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image