leral.net | S'informer en temps réel

Louga: Tension entre la mairie de la ville et les agents pénitentiaires

En sa session du 06 février 2013 la Commission de contrôle des opérations domaniales du Sénégal (CCOD) a émis un avis favorable suite à la demande d'attribution au profit du personnel de MAC Louga, du terrain TF n°199/L qui abritait le camp des gardes pénitentiaires de ladite ville.
Mais, lorsque les attributaires de parcelles issues de ce lotissement se sont présentés au niveau des services du domaine et du cadastre pour l’opération de bail, ils se sont vus opposés une fin de non-recevoir alors qu'ils ont tous reçu la notification de leurs numéros d'identification de parcelles. Comme justification, l'inspecteur, chef du Service des domaines leur a fait comprendre que sur instructions reçues de ses supérieurs, il était dans l'obligation de surseoir l'exécution des procédures de bail parce que dit-il, le maire de la ville, Aminata Mbengue Ndiaye, s'est opposé au projet.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Juillet 2013 à 17:00 | | 4 commentaire(s)|

Louga: Tension entre la mairie de la ville et les agents pénitentiaires
Les gardes pénitentiaire affirment que d'après les renseignements recueillis, c'est un groupe de conseillers qui ont poussé la vingtaine de commerçants établis irrégulièrement sur le site à manifester et faire des sorties médiatiques dans les ondes Walf et RFM.

Il s’en est suivi une rencontre gardes pénitentiaires, municipalité et services techniques dans le bureau du préfet du département et une solution avait été retenue, les gardes avaient proposé le redéploiement des commerçants sur une autre place sur le site. Mais les municipaux après cette séance de travail, se sont retrouvés pour réclamer tout le site pour un projet d'utilité sociale ''Coeur de Ville''. Ils réclament le site qui ne relève ni du domaine public, ni du domaine national mais du domaine privé de l'Etat qui l'a déjà rétrocédé à des Sénégalais appelés ‘‘Doxamndem’’ par le groupe de commerçants soutenu par une poignée de conseillers municipaux.

Pourtant le site dont se réclame la municipalité et qui fait déjà l'objet d'attribution par l'Etat depuis Février 2013 après une instruction de 2010 à 2013 et qui a répondu à toutes les exigences de la procédure jusqu'à son terme fut convoitée par la municipalité depuis 1997 à travers une lettre n°72/CL du 17 mars 1997 adressée au ministre de l'Intérieur à l’époque par laquelle l'actuel maire, lors de son précédent mandat demandait une partie du terrain le long de l'Avenue Fayçal Ibn Abdel Aziz appelée Route de Cocki long de 76 mètres sur pour y ériger des équipements marchands (25 cantines) aux fins de gonfler les recettes municipales. Pourquoi depuis 1997 ni la Mairie ni les commerçants n’ont osé mettre la plus petite brique pour construire ? Les municipaux ont même eu l’audace de se faire établir un plan de la partie concernée en dehors des services de l’Etat notamment le Cadastre local.

Les agents pénitentiaires attendent que les autorités étatiques stoppent les velléités ‘‘politico-politiciennes’’ de ces ‘‘dinosaures politiques’’ en mal de repères et les rétablir dans leurs droits.

Ces agents qui se disent frustrés par le comportement des autorités municipales qui leur ont ‘‘toujours refusé l’accès à la terre’’, même lors du programme spécial d’attribution de terrains à usage d’habitation pour les forces de sécurité de Louga. Ils disent que seuls trois éléments ont eu à bénéficier de parcelles parmi eux et ceci dans la périphérie jouxtant le canal de déversement des eaux usées. Pourtant la MAC ne ménage aucun effort pour appuyer la mairie. La preuve les détenus assurent le nettoiement quotidien des artères municipales au grand bonheur de toute la population de Louga.

Enfin les gardes soupçonneraient un parfum de deal entre la municipalité et les services des domaines. Ils disent ne pas comprendre la rencontre que les 03 chefs de services Domaine, Cadastre et Urbanisme ont eu avec Madame le Maire à Dakar en dehors de la présence des principaux bénéficiaires du terrain. Qu’est-ce qu’ils se sont dit ?

Ils soupçonneraient également les services techniques de jouer un double jeu à leur détriment. Parce que personne ne doit discuter de quoi que çà soit sur des questions ayant trait à ce lotissement à leur absence. Toute compromission devra passer par eux qui sont les principaux bénéficiaires.
Même le représentant des ayants droit a eu à adresser une correspondance au Premier ministre sans suite.



1.Posté par fall le 16/07/2013 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mme le Maire, je te soutiens sur cette position. Je ne suis pas de Louga, je n'y ai pas un seul m carré et ne veux l'avoir. Mais je suis de la région. Si vous capitulez, vous aurez une responsabilité historique et morale à assumer demain.
Comment peut-on céder à tour de bras un terrain aussi stratégique, au coeur de la ville et qui est appelé à recevoir demain des infrastructures publiques ?
Vraiment mes parents du Ndiambour, vous refusez le développement !
Les pénitentiaires sont des fonctionnaires affectés dans cette ville et qui sont appelés à partir. Ils n'ont aucun droit à faire transgresser les lois et règlements. S'ils veulent habiter Louga, ils n'ont qu'à faire comme tous les autres, à savoir solliciter au niveau des sites aménagés à cet effet (tout le tour de la ville) et non clochardiser le centre ville.

2.Posté par FAYE le 16/07/2013 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

fall, je suis parfaitement d'accord avec. les pénitentiaires doivent penser à leurs successeurs. si on les octroie tous les camps des gardes du pays que la future génération

3.Posté par demba le 17/07/2013 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi je suis de tout coeur avec les gardes pénitentiaires. amineta mbengue ndiaye doit savoir que ces fonctionnaires ne sont pas en terres étrangères. ils sont au sénégal que çà soit à louga ou à bakel. qu'est ce que le site a de stratégique bande de méchants envieux. tous ceux qui pensent comme vous sont des méchants, des envieux

4.Posté par pop le 17/07/2013 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mr faye vs êtes un ignare.les pénitenciers sont des sénégalais ils méritent plus que ce traitement raciste auxquels vs voulez les soumettre. nous vivons dans un pays conquis par le droit depuis la nuit des temps et nous sur que la raison prendra le dessus sur la passion

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image