leral.net | S'informer en temps réel

Louga: Un maçon surpris nu et sur le point de violer une déficiente mentale

Pour satisfaire sa libido, le maçon M. Ndiaye n’a rien trouvé de mieux à faire que de tenter de violer une déficiente mentale. Pris la main dans le sac, il a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la Mac de Louga.


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Mars 2016 à 16:32 | | 3 commentaire(s)|

Louga: Un maçon surpris nu et sur le point de violer une déficiente mentale
Maçon de son état, le jeune M. Ndiaye, âgé d’une trentaine d’années, dort depuis vendredi dernier à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Louga. Le mis en cause, qui est poursuivi pour tentative de viol sur une personne vulnérable en raison de son état mental, doit bien cogiter pour trouver une bonne stratégie de défense pour convaincre le maître des poursuites. Seulement, compte tenu des aveux circonstanciés qu’il a faits devant les limiers du commissariat urbain de Louga, la tâche risque d’être compliquée pour lui. En effet, d’après des sources très au fait de cette affaire de mœurs, les déboires judiciaires du sieur Ndiaye, ont débuté le 24 mars dernier quand celui-ci a été surpris tout nu dans la chambre d’une déficiente mentale. Les faits se sont déroulés aux environs de 8 heures 30 minutes et avaient pour cadre le paisible quartier Montagne. M. Ndiaye, voulant certainement satisfaire sa libido, n’a trouvé rien de mieux à faire que de jeter son dévolu sur la demoiselle C. D, une déficiente mentale. Profitant de l’absence de la mère de celle-ci, le «chaud lapin» lui intime l’ordre de le suivre dans une chambre. Elle s’exécute sans broncher. D’un geste rapide, le sieur Ndiaye, ne voyant personne, a fermé la chambre à clé derrière lui. Puis, il s’est déshabillé et a commencé à caresser sa «proie». Mais avant qu’il mette à exécution son plan, un enfant qui n’a rien raté de la scène, est allé directement aviser la dame A. F, une voisine de la victime, qui était au courant que des hommes profitaient de l’absence de la mère de la malade mentale pour entretenir des rapports sexuels avec elle. Sans perdre de temps, elle débarque dans la maison. En effet, elle a failli tomber à la renverse en constatant que la chambre était effectivement fermée à clé. Alors, quand elle a tapé à la porte, la demoiselle C. D lui a répondu, lui demandant même d’attendre un petit moment. Faisant la sourde oreille, la dame continue à taper de plus belle. Finalement, le jeune maçon, qui s’est déjà rhabillé, a ouvert la porte pour tenter de s’enfuir. Seulement, c’était sans compter avec la forte détermination de la dame A. F, laquelle a bloqué la porte avant d’appeler des secours. C’est ainsi que M. Ndiaye a été conduit sous bonne escorte au commissariat urbain de Louga, où il est placé en position de garde à vue. Entendu, il a reconnu les faits à l’enquête préliminaire, avant de demander pardon aux parents de la victime. Déféré au parquet de Louga le vendredi passé, M. Ndiaye a été placé sous mandat de dépôt le même jour. Il sera jugé prochainement pour le délit de tentative de viol sur une personne vulnérable en raison de son état mental.
L'Obs






Hebergeur d'image