leral.net | S'informer en temps réel

Louga : libération des élèves arrêtés à l’issue d’une manifestation (police)

Huit élèves du lycée Malick Sall de Louga (nord) arrêtés lundi et placés en garde à vue, à l’issue d’une protestation contre la grève de leurs professeurs, ont été relâchés en début d’après-midi, a annoncé la police.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Avril 2012 à 19:18 | | 0 commentaire(s)|

Louga : libération des élèves arrêtés à l’issue d’une manifestation (police)
Ces élèves arrêtés à l’issue d’une manifestation suivie d’une tentative de perturbation des cours dans les écoles privées ‘’ont été sermonnés en présence de leurs parents puis relâchés’’, a confié à l’APS une source policière.

‘’Nous étions en mouvement de protestation contre le débrayage des professeurs. Ils ne veulent pas faire cours dans le public et continuent pourtant d’enseigner dans le privé’’, a déclaré à l’APS Malick Kâ, porte-parole des élèves, après l’arrestation de ses camarades.

‘’Ils continuent à faire cours dans le privé tout en disant qu’il est possible de sauver l’année scolaire. Nous disons que ce n’est pas possible’’, a dénoncé M. Kâ, dont une bonne partie des camarades était restée devant le commissariat, en espérant la libération des élèves arrêtés.

Les cours sont paralysés à Louga, comme dans la quasi-totalité des villes du pays, par une grève des professeurs, depuis plus de trois mois dans certaines écoles.

Un seul lycée sur les huit de la région a normalement déroulé ses cours et est parvenu à organiser les évaluations du premier semestre. Une légère amélioration est constatée depuis quelques semaines, avec une timide reprise des enseignements, selon un rapport de l’inspection d’académie de Louga dont l’APS a reçu copie.

Le Syndicat autonome des enseignants du moyen-secondaire (SAEMS) a décidé de sursoir à son mot d’ordre de grève, tandis que le Cadre unitaire syndical de l’enseignement moyen et secondaire (CUSEMS) a décidé de sécher encore les cours.

De larges concertations seront ouvertes avec les élèves et les parents à la fin de la grève des professeurs à Louga, afin de recueillir leurs avis sur un éventuel réaménagement du calendrier scolaire, a récemment confié à l’APS Boubacar Sow, adjoint de l’inspecteur d’académie de Louga.



SOURCE: APS






Hebergeur d'image