leral.net | S'informer en temps réel

Lucas Mendes, Barton, Rémy : les doublures de l’OM assurent

Vainqueur facile de l'AEL Limassol (5-1, 2e journée de l'Europa League), l'OM a régalé ses supporters, grâce notamment à ses doublures.


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Octobre 2012 à 08:52 | | 0 commentaire(s)|

Lucas Mendes, Barton, Rémy : les doublures de l’OM assurent

Baup : "On a relevé la tête" par evidenceprod
C’était un soir de première hier au Vélodrome face à l’AEL Limassol (5-1, 2e journée de l’Europa League). La première sortie de Lucas Mendes (22 ans) sous le maillot de l’Olympique de Marseille d’abord. Une sortie réussie pour le Brésilien qui, aligné au poste de latéral gauche, s’est montré décisif avec une offrande pour Rod Fanni et un but de la tête sur corner. S’il a affiché quelques lacunes défensives en début de match et une certaine nervosité dans les relances, il s’est bien repris, recueillant les éloges de son coach Élie Baup. « On avait tous hâte de donner du temps de jeu à Lucas. Le jeu de tête est son point fort. Il va nous aider, il a aussi un pied gauche intéressant », a-t-il lancé en conférence de presse.

C’étaient aussi les débuts de Joey Barton (30 ans) devant son nouveau public. Et s’il n’a pas été transcendant, l’Anglais a fait le métier dans l’entrejeu. Son envie fait également du bien dans l’entrejeu qu’il joue à la distribution ou un peu plus bas. « Pour Joey Barton, c’est dans la continuité de ses débuts à Istanbul, contre Fenerbahçe », a confié son entraîneur, également séduit par l’autre débutant, Baptiste Aloé (18 ans), positionné latéral droit face aux Chypriotes, lui le défenseur central de métier. « Il y a Baptiste Aloé aussi qui a fait son premier match, à un poste qu’il peut occuper mais qui n’est pas son poste préférentiel », a-t-il expliqué.

Enfin, on retiendra également que Loïc Rémy (25 ans) a débloqué son compteur, inscrivant ses deux premiers buts de la saison. Deux buts de renard des surfaces qui lui feront le plus grand bien. « J’avais envie de marquer ce premier but, et ça m’a fait plaisir. Parce que ces derniers mois n’ont pas été faciles. Je n’ai pas été épargné par les blessures et j’avais à cœur de revenir. J’espère que c’est le début d’une longue série. (...) Ce match prouve que rien n’est jamais figé et que j’ai un mental qui me permet de parer à ces situations-là », a-t-il confié à lequipe.fr. L’OM espère que dimanche aussi sera un soir de première, la première défaite du Paris SG en L1...

Alexis Pereira






Hebergeur d'image