leral.net | S'informer en temps réel

Lutte : Définition, avantages et risques liés au «Nodiou»

Gagner un combat de lutte nécessite impérativement une clé de technique. Celle-ci peut se différencier d’un adversaire à un autre suivant les affiches de lutte. Dans sa rubrique hebdomadaire, Décryptage de tous les jeudis, animé par le Directeur technique national, Abdou Badji, Sunu Lamb s’est proposé d’expliquer ce qu’est le «Nodiou».


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Mai 2013 à 21:00 | | 0 commentaire(s)|

Lutte : Définition, avantages et risques liés au «Nodiou»
"Le nodiou" est une prise, une technique consistant à se saisir de la jambe d’appui de son vis-à-vis mais en prenant le soin d’utiliser à la fois ses deux mains et non pas une seule. On utilise la force de son adversaire pour le projeter à l’aide d’une légère flexion de la jambe. Il est possible de le faire si la tête de son vis-à-vis est bien à l’intérieur de la jambe et non à l’extérieur».

Comment le réussir et comment l’éviter ?
« Pour réussir cette prise, il faut s’assurer qu’on a bien les deux mains de son adversaire bien accrochées et crochetées sur la jambe mise en avant. Ensuite, il faut parvenir à une bonne flexion du genou correspondant avec cette jambe mise en avant. Pour l’éviter, il faut se mettre de manière à pouvoir se saisir de sa jambe. Il faut tout bonnement savoir retirer sa jambe au bon moment pour ne pas mettre son adversaire dans cette situation idéale ».

Les risques liés à la prise
«Quand on tente et qu’on ne réussit pas le nodiou, on peut mettre sa tête contre le sol en premier, lorsqu’on est déséquilibré. Il faut savoir bien maîtriser son poids. Si on arrive à bien se saisir de la jambe d’avant de son adversaire, on peut la cambrer, c’est-à-dire la soulever pour le faire chuter. Aussi, dans cette position, l’adversaire peut bel et bien réussir une autre prise qu’on appelle la guitare ».






Hebergeur d'image