leral.net | S'informer en temps réel

Lutte contre Ebola: trois Guinéens et une Sierra Léonaise arrêtés à Bakel

Les populations de la commune de Bêlé, ville frontalière du Mali, dans le département de Bakel, sonnent l’alerte, après l’arrestation de trois Guinéens et d’une Sierra Léonaise. Selon le maire de ladite commune, l’heure est aujourd’hui grave. Amadou Sy estime que l’Etat doit accentuer les rondes le long de la frontière.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Novembre 2014 à 20:00 | | 2 commentaire(s)|

Lutte contre Ebola: trois Guinéens et une Sierra Léonaise arrêtés à Bakel
La peur s’installe dans le camp des populations de la commune de Bêlé ; localité frontalière du Mali dans le département de Bakel. Dans la journée de ce samedi, trois Guinéens et une Sierra Léonaise ont été appréhendés par les populations de ladite commune. Ces hôtes ont été remis aux forces de sécurité de Kidira qui ont procédé à leur rapatriement jusqu’à la frontière. Selon le maire de la commune, ces étrangers se sont introduits au Sénégal sans être contrôlés, en passant par le village de Sanoukolé, derrière la Falémé, affluent du fleuve Sénégal.



A en croire Amadou Sy, les passeurs, quant à eux, à bord de motos taxi, se sont fondus dans la nature. Pour le maire, l’heure est aujourd’hui grave. «Toute la population a peur, parce que chaque jour des étrangers passent par Sanoukolé pour accéder au Sénégal», informe-t-il, ajoutant que «les étrangers contournent le poste de contrôle en passant par le village qui fait face à la Falémé, affluent du fleuve Sénégal». Et de poursuivre : «Il y a des poches dans le fleuve où il n’y a pas beaucoup d’eau, parce qu’il n’a pas plu cette année ; et c’est là-bas qu’ils passent avec les motos taxi».

Le premier magistrat de la ville de Bêlé, très inquiet, tire la sonnette d’alarme car, sa localité est l’une des plus exposées du Sénégal par rapport à la fièvre hémorragique à virus Ebola qui est aux portes du pays, après les cas enregistrés au Mali. L’édile de la ville laissera entendre que les populations ont déjà fait fuir un autre Guinéen trouvé dans la brousse, après l’arrestation des quatre étrangers. Ce dernier cherchait à s’infiltrer au Sénégal. Et c’est le maire lui-même qui aurait mis ce Guinéen dans son véhicule pour le remettre à la police des frontières.

La maladie hémorragique à virus Ebola qui sévit au Mali perturbe le sommeil des populations de cette nouvelle commune de Bêle, distante de 10 km du premier village malien. C’est pourquoi, la population demande à l’Etat l’accentuation de la surveillance au niveau de la frontière pour mieux protéger le pays de cette maladie.

Une situation qui inquiète la population. «Si un des étrangers avait la maladie, alors ce serait la catastrophe dans cette zone qui souffre de manque criard de structures sanitaires», avoue le maire. Amadou Sy exprime son souhait de voir un renforcement du dispositif sécuritaire dans cette zone qui est aujourd’hui à la merci de tous les dangers, car elle constitue la porte d’entrée des étrangers.
Walf






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image