leral.net | S'informer en temps réel

Lutte contre les sachets à faible grammage : Les personnes à mobilité réduite de Ouakam créent de sacs recyclés

Avec la loi sur l’interdiction des sachets à faible micronnage, il est devenu difficile aux Sénégalais de trouver un emballage. Et, pour trouver un début de solution à cette situation, l’Association des handicapés de Ouakam a pris l’initiative de produire des sacs recyclés réutilisables. Et c’est avec des sacs de riz vides que ces derniers sont parvenus à confectionner des sachets de différents formats et pour toutes les bourses.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Février 2016 à 08:55 | | 0 commentaire(s)|

La conseillère spéciale auprès du président de la République pour la Promotion et la Protection des Droits de personnes vulnérables, Aïssatou Cissé, a montré toute sa satisfaction quant à l’implication des personnes à mobilité réduite qui, pour elle, est doublement bénéfique en ce sens qu’il permet de recycler des sacs mais aussi de protéger l’environnement, parce que, selon elle, « quand on parle de protection de l’environnement, c’est enlever tous les déchets plastiques à faible grammage qui sont en train de polluer nos territoires, et les recycler, en faire des objets admirables, des objets utiles qui peuvent, aussi, permettre à ces personnes de ne pas être dans la rue à tendre la main mais, plutôt, à stimuler leur créativité et à permettre la solidarité dans un secteur, c’est-à-dire le secteur du handicap où il y avait une autre forme de solidarité qu’autour de l’économie ».

C’est à travers un programme structurant en environnement, développement durable, communication, marketing, comptabilité et gestion prodigué par les équipes de l’Ong Océanium, avec l’appui de l’Ambassade des Pays-Bas, que 10 jeunes du Centre de l’insertion professionnelle des handicapés de Ouakam ont été formés aux techniques de production de sacs recyclés réutilisables. « Cette formation structurante a vocation à créer, au-delà de l’emploi, des entrepreneurs du business vert. Et chacun d’entre eux est, maintenant, sur une lancée professionnelle que l’on souhaite longue et digne », explique Jean Christophe, Henry, directeur de l’Océanium.

Venu pour l’inauguration du projet, l’ambassadeur des Pays Bas, Théo Peters a rappelé que Ouakam est la première localité du Sénégal à avoir un centre de de fabrication de sacs recyclés et espère que la même initiative soit reproduite dans les autres localités du pays.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image