leral.net | S'informer en temps réel

Lutte traditionnelle Gala DU 16 novembre à Iba Mar : « Fadiouth » honore Robert Diouf

Un tournoi de lutte traditionnelle doté du « Drapeau Robert Diouf alias Mohamed Ndiaye » aura lieu le dimanche 16 novembre, au Stadium Iba Mar Diop. C’est une initiative de la « génération 1948 » de Fadiouth qui entend ainsi participer à la promotion de la lutte traditionnelle et honorer aussi l’ancien champion Robert Diouf dit Mohamed Ndiaye.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Octobre 2008 à 06:21 | | 0 commentaire(s)|

Lutte traditionnelle Gala DU 16 novembre à Iba Mar : « Fadiouth » honore Robert Diouf
Ces ressortissants de la célèbre île aux coquillages font partie d’une génération qui veut donner forme à la « classe d’âge 1948 ». Parmi eux, on peut citer Pierre Diouf, Emmanuel Ndong, Philippe Diouf, Henri Diouf, Joseph Diouf, Etienne Diène, Mgr Benjamin Ndiaye, Alioune Sarr, Anna Sarr, Thérèse Sarr etc... L’objectif de ce gala, selon Pierre Diouf et Emmanuel Ndong, est surtout de donner un contenu à une classe d’âge qui a eu à partager de grands moments et ainsi de consolider des liens d’amitié et de fraternité tissés dans le temps. Un beau prétexte pour s’intégrer dans de futurs projets de développement. Ainsi, la « classe d’âge 1948 de Fadiouth » compte mettre son expérience et son expertise au service de son pays, à travers des actions dans la santé, l’éducation, le sport etc ... Les recettes tirées du gala serviront à financer ces actions.

Le gala de lutte devrait être un grand moment de reconnaissance à l’endroit du grand champion sérère Robert Diouf dit Mohamed Ndiaye qui a incontestablement marqué son époque. Aux côtés de Mbaye Gueye, Landing Diamé, Mame Gorgui Ndiaye, Double Less et autres lutteurs, Robert Diouf a ainsi écrit l’une des plus glorieuses pages de l’arène sénégalaise. Le champion, digne fils de Fadiouth, mérite bien cet honneur de la « génération 1948 » qui a beaucoup vibré de ses exploits. Pierre Diouf, Emmanuel Ndong et leurs frères d’âge entendent donner un cachet festif au gala et pour cela, ils ont doté le Drapeau d’un cachet d’un million de FCFA pour le vainqueur. Le finaliste malheureux percevra 500.000FCFA. Des primes seront aussi offertes aux demi-finalistes. Tous les adeptes de la lutte traditionnelle sont invités à s’inscrire en masse. Ils pourront le faire sur place, le 16 novembre. Les « condisciples » de Robert Diouf ont tous promis d’honorer de leur présence cette manifestation.







Hebergeur d'image