leral.net | S'informer en temps réel

M. Diop empêche une dame de lui faire une offrande, le Baye Fall l'édente

Le Baye Fall M. Camara va séjourner durant 30 jours à la prison de Rebeuss avant de reprendre à nouveau sa sébile pour sillonner les rues de Keur Massar à la recherche de pitance, notamment du sucre et du café pour son "daara". Il a été attrait devant la barre pour une affaire de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 7 jours à l'encontre du chauffeur M. Diop.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Mars 2015 à 10:08 | | 1 commentaire(s)|

M. Diop empêche une dame de lui faire une offrande, le Baye Fall l'édente
Le procès-verbal d'enquête révèle que le 27 février dernier, M. Diop avait aperçu une dame sur la chaussée. Croyant que cette dernière avait des difficultés pour traverser la route, il est venu pour l'aider. Un geste qui avait soulevé l'ire du mis en cause qui était en pourparlers avec la femme en question. Et, à en croire M. Diop, M. Camara et son compagnon l'avaient suivi après son acte. Ils l'avaient traité de tous les noms d'oiseaux avant de lui asséner de violents coups de poing. Pire, le prévenu l'avait soulevé et jeté par terre. "Je n'arrive toujours pas à comprendre son attitude. A cause de lui, aujourd'hui, j'ai perdu deux de mes dents et j'ai des courbatures partout. Il s'est jeté sur moi comme une bête féroce. Et, n'eût été l'intervention de bonnes volonté, il allait me tuer", a lancé la victime avant de réclamer 400 000 francs Cfa de dommages et intérêts.

Des allégations réfutées par le "Baye Fall" selon qui son protagoniste veut juste tromper la religion du tribunal avec ses "blessures". M. Diop n'a perdu aucune de ses dents "artificielles", a-t-il dit ajoutant que, s'il était vraiment blessé, il allait saigner et tel n'est pas le cas. Il a souligné qu'il ne l'a pas frappé mais qu'il a juste lutté avec lui. "Le sieur Diop m'a provoqué. J'étais en pourparlers avec une Yaye Fall" qui s'apprêtait à m'offrir du café et du sucre", a confié le prévenu qui, poursuivant, explique qu'à sa grande surprise, la victime s'est invitée à la discussion pour raconter des choses à la dame afin de l'inciter à interrompre leur échange et partir. Et, après le départ de cette dernière , il a proféré des insanités à son endroit du genre "Les Baye Fall sont des menteurs et aiment la facilité. Ils utilisent régulièrement des stratégies pour dépouiller leurs interlocuteurs de leurs biens", a-t-il rapporté.

Le Procureur a requis un mois ferme contre le mis en cause qui a été finalement condamné par le tribunal de Rufisque à un mois de prison ferme et à payer une somme de 100 000 francs Cfa à la partie civile.

Le Populaire






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image