leral.net | S'informer en temps réel

M. Oumar Sarr, Ministre d'Etat, Ministre de l'Habitat, de la Construction et de l'Hydraulique urbaine : ‘’Le gouvernement de l’Alternance a très tôt pris en compte la problématique de l'hydraulique..."

LERAL.NET - A l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré ce mardi, la journée internationale de l’eau. Le thème retenu pour cette année est : « L’eau pour les villes : relever le défi urbain » . Cette célébration a été l’occasion pour M. Oumar SARR, ci-devant Ministre en charge de ce secteur oh combien stratégique de vanter les efforts du gouvernement en matière de service d’eau. Pour le maire de la ville de Dagana : « Le gouvernement de l’Alternance a très tôt pris en compte la problématique de l’hydraulique urbaine dans la planification des investissements au Sénégal ».


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Mars 2011 à 14:48 | | 4 commentaire(s)|

 M. Oumar Sarr, Ministre d'Etat, Ministre de l'Habitat, de la Construction et de l'Hydraulique urbaine  : ‘’Le gouvernement de l’Alternance a très tôt pris en compte la problématique de l'hydraulique..."

La salle de l’Unité Africaine du CICES s’était révélée trop petite pour contenir tout ce beau monde venu prendre part à la cérémonie de célébration de la journée mondiale de l’eau. Les différents départements de ce secteur vital, partenaires au développement, organisations de la société civiles, des sympathisants et souteneurs du Ministre, tous étaient là pour se sacrifier à la tradition. Prenant la parole, M. Oumar SARR de dire : « Cette année, la journée mondiale de l’eau a pour thème :l’eau pour les villes –relever le défi urbain .Il va s’agir de réfléchir et d’agir pour limiter les impacts négatifs de la croissance urbaine rapide , de l’industrialisation , du changement climatique , des conflits et des catastrophes naturelles sur les systèmes d’approvisionnements en eau en milieu urbain.

Au Sénégal , d’après les données de l’Agence Nationale de la Statistique et de la démographie , la population urbaine a atteint 5,1 millions de personnes en 2010 soit 41 % de la population totale. Le gouvernement de l’Alternance a très tôt pris en compte la problématique de l’hydraulique urbaine dans la planification des investissements au Sénégal », a souligné M.SARR.M. Mamadou DIA , Directeur Général de la Sénégalaise des Eaux a aussi abondé dans le même sens : « Depuis la survenue de l’Alternance , il est bon de le souligné, des efforts louables sont notés dans le sous-secteur de l’hydraulique. Le taux d’accès à l’eau potable qui était de 80 % est passé aujourd’ hui à 98% .Ces efforts ne cessent d’être consentis pour que l’accès à ce liquide précieux puisse se faire efficacement .Nous avons en perspectives le dessalement de l’eau de mer et la réduction du taux du fluor dans certaines zones du pays. On peut dire sans aucun risque de nous tromper que notre pays est sur la bonne pente pour l’atteinte des OMD dans ce secteur ».


Ibrahima NGOM Damel



1.Posté par don laye le 22/03/2011 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur le ministre je crois que vous ne passez pas à thies ou vous n'y avez pas de parents. Vous êtes entrain d'aller à contre courant de vos propos. Etre branché à un réseau et avoir de l'eau sont deux choses différentes. A thies, non seulement l'eau manque (faire la veillée jusqu'à deux heures du matin pour quelques gouttes) mais les élèves sont stresses de veiller. Vous êtes un musulman et n'avez pas le droit de martyriser des populations avec ce manque d'eau. Les gens de nord foire pour quelques jours de manque du liquide précieux crient partout alors qu'à thies c'est toute l'année. De grace pensez au jour ou vous serez devant Allah. L'alternance à des problèmes avec l'électricite et vous y ajoutez ceux de l'eau.

2.Posté par maloum le 22/03/2011 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mr le ministre, avec tout le repsect que l'on veut doit, nous ne pouvons etre d'accord avec vous quand on considere le sort (calvaire est plus correct) des populations notamment au centre du Senegal, dans le djolof precisement !
vous etes ingenieurs, je crois, et sans doute vous etes en mesure de chercher et trouver des systemes d'exhaure plus performants et recourrant à l'energie solaire pour un essor economique des populations qui abandonnent des villages entiers pendant la saison seche pour alimenter l'exode rural...

3.Posté par daganois le 22/03/2011 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est un incapable,les daganois vivent dans la misére alors que lui et son entourage n'y savent absolument rien.c'est ça l'hypocrisie d'un domou kata ndayam come oumar sarr.BAY SA WéWOU TANK domaram bi!!!!!!

4.Posté par Sunugal le 22/03/2011 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème de thiès semble etre préoccupant. Mais j'ai appris de sources SDE qu'il s'agit d'un problème d'énergie. Trop de coupure. L'installation d'un groupe électrogène augmenterait le prix du metre cube d'eau. Le solaire ne pourra pas etre supporté par les populations.

La SONES devra faire des efforts pour Thiès

Toutefois, il reste beaucoup à faire dans le secteur de l'hydraulique.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image