leral.net | S'informer en temps réel

MAGOUILLES DANS LA BANLIEUE : Les aides en vivres aux sinistrés retrouvés sur le marché

Quand est-ce ces vautours vont changer ? Ca ne semble pas être demain la veille. Leur dernier acte a été la vente des aides en vivres que de bonnes volontés Sénégalaises et des amis du Sénégal ont octroyées aux sinistrés des inondations de la banlieue dakaroise. Informées sur cette affaire les autorités ont ouvert une enquête et sont déjà sur une piste. Un jeune homme a été appréhendé en flagrant délit en train d’écouler des bons à enlever à des personnes. Il dit les avoir achetés. Mais il se trouve être le fils d’un grand responsable politique de la banlieue.


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Novembre 2008 à 13:03 | | 1 commentaire(s)|

MAGOUILLES DANS LA BANLIEUE : Les aides en vivres aux sinistrés retrouvés sur le marché
Après les tristes images montrées à la télévision sur la situation dans laquelle vivent les sinistrés des inondations de la banlieue, des bonnes volontés sénégalaises et étrangers se sont manifestés pour venir en aide à ces sinistrés. Et les vivres sont venus de partout pour atterrir entre les mains des responsables locaux des zones sinistrées. Malheureusement pour ces démunis, il y a des personnes qui sont en train de se sucrer sur leur dos. Les sacs de riz donnés à ces sinistrés ont été retrouvés sur le marché. De même que les bons à enlever pour disposer de ces sacs de riz. Il est demandé jusqu’à six milles francs à des citoyens pour bénéficier de ce riz qui n’est pas le leur.
C’est suite à un bulletin de renseignement que les autorités ont été alertées. Et il a été relaté des faits indignes de responsables locaux. D’abord il est dit que des bons à enlever sont remis à des sinistrés sur la présentation d’une carte d’électeur. A quelle fin ? Il a aussi été découvert sur des étalages le même riz qui a été acheminé dans beaucoup de quartiers de la banlieue où il y a des sinistrés, pour leur venir en aide. Un tour du côté d’un commerçant installé à côté de la mosquée se trouvant sur la rue Tally Diallo à permis de voir sur place le riz et un vendeur. Last but not least, des personnes en connivence avec des responsables locaux vendent des bons à enlever aux citoyens, pour qu’ils bénéficient de ces aides. Informées sur ces agissements, les autorités sénégalaises ont ouvert une enquête.


Le commissariat de Thiaroye arrête un vendeur de bon à enlever


L’enquête a très vite porté ses fruits. Hier, une source policière nous a révélé qu’un jeune homme du nom de O. N. a été interpellé et gardé à vue au commissariat de Thiaroye. Le jeune homme en question a déclaré avoir acheté les bons à enlever à 1500 Francs Cfa. Il a ajouté qu’il les revendait jusqu’à six mille francs. Donc, il les revendait au double ou au triple de ce prix. Mais ce qu’il ne dit pas, c’est qui lui a vendu ces bons à enlever ? Cependant, à en croire certaines sources policières, c’est un grand responsable local de Thiaroye Djeddha Kam qui est derrière ce trafic qui ne dit pas son nom. Mais si l’affaire n’est pas étouffée, les jours de ce haut responsable local et ses complices sont comptés. Car la mèche est vendue.

Auteur: Latir MANE



1.Posté par business le 10/11/2008 04:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientot sera lance sur le Marché international un nouveau concept de correspondance dematerialise et a valeur notariale.
Nous recherchons des collaborateurs pour participer a la mise sur le marche national et international de ce nouveau produit.
Pour nous rejoindre ou pour plus d’informations merci d’ecrire a l’adresse e-mail suivante:
Omzo1982@rambler.ru

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image