leral.net | S'informer en temps réel

MAMADOU VIEUX DIOP (Italie) A ME WADE : « Vous êtes au stade de l’effilochement »

Tout président de la république est élu en instaurant une relation particulière avec son peuple, qui servira ensuite de fil conducteur à son mandat. Selon Mamadou Vieux Diop, c’est généralement quand ce fil se casse que les côtes de popularité s’effondrent. « Vous êtes au stade de l’effilochement, comme l’illustre les derniers mouvements d’humeur de nos compatriotes » dit-il.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Octobre 2010 à 01:15 | | 19 commentaire(s)|

MAMADOU VIEUX DIOP (Italie) A ME WADE :  « Vous êtes au stade de l’effilochement  »
Volontariste, Me Wade conduit une présidence pied au plancher en ne laissant à personne le soin de tenir le volant oubliant même de ralentir, « non pas pour renier vos promesses électorales et autres, mais pour vous assurer que les passagers, faute de savoir où tout cela les mène ne sont pas descendus en marche ». Selon ce dernier, la formule du marketing politique aujourd’hui en vogue, il y a un "récit" présidentiel à reconstituer. Il faut « Répondre aux inquiétudes des sénégalais tout en vous montrant le plus incolore possible, voilà donc à quoi vous devriez vous employer. Car faute de perspectives, les sénégalais seront décidés à se porter massivement sur des hommes qui, à l’incurie de votre pouvoir en place, opposeront l’efficacité d’un réseau associatif offrant au peuple santés, enseignements, transports, sécurités, logements etc... et coup de pouce pour boucler les fins de mois ». De même, il ajoute que : « sachez que les sénégalais sont en attente d’une autre manière de communiquer et de faire de la politique. Ils souhaitent une relation permanente et directe avec vous. Ils exigent que vous trouviez les solutions aux problèmes de base plutôt que de leur faire des promesses auxquelles plus personne ne croit. Ils aspirent à la simplicité et à la lisibilité dans l’action, contrairement à ce qui leur a été proposé par les politiciens depuis l’indépendance ».
Très remonté contre Wade, il pense qu’il sera toujours attendu sur le pouvoir d’achat, la situation scolaire, la santé, la crise énergétique, du logement etc.... »Tout un sandwich "big size"suffisant pour que vous fassiez cesser les pièces de théâtre qui se jouent à l’assemblée nationale, dans un Sénégal où tout même le pire peut arriver, les situations les plus invraisemblables finissent par être banales ».

Après le feuilleton Idrissa Seck celui de Macky Sall

Après le feuilleton "Idy Seck" dont le dénouement n’a fait qu’apporter un élément supplémentaire de mystère, voilà que s’est joué le feuilleton "Macky Sall" par des acteurs qui, par simple souci d’exister et pour entretenir leurs fonds de commerce racontent n’importe quoi, oubliant ces cris d’angoisses venus du fond des urnes de Mars 2000. Alors, dit-il, « beaucoup de bruit pour rien ? Tout ça pour ça ? Il est vrai que la situation du Sénégal ne s’est guère améliorée par rapport à votre premier mandat car privé de vent porteur et encalminé au coeur d’un décourageant "pot au noir économique", vous devriez chercher les moyens de tenir vos promesses sur le meilleur bien-être des sénégalais pour vous conformer à vos engagements électoraux ». Il poursuit en ces termes : « Dans un pays qui va mal, dirigé par un parti qui va mal, ne cherchez pas à masquer un instant les promesses non tenues pour cause de difficultés économiques par la relance du mouvement perpétuel qui vous tient lieu de style et de raison de vivre. L’opposition n’étant pas ennemie, mettez tout le monde autour de la table et que les responsabilités soient prises ; c’est ainsi dans tout pays qui vit des moments difficiles. Tous devraient savoir qu’il y a un Sénégal des bas-côté, celui qui trime, qui vivote, qui peine, un Sénégal des sans travail et sans perspectives, un Sénégal des démunis, des non installés, de la non vie, des discriminés, des oubliés etc.... C’est une partie de ce Sénégal qui ne sera point amnésique et qui s’exprimera du fond des urnes. Et il serait plus judicieux de recourir aux lumières de la raison pour faire un vrai bilan des politiques menées jusqu’à nos jours. Heureusement, monsieur le Président, que j’espère le réveil par vous d’un peu de bon sens avec des prises de décisions toutes azimut. Il fallait donc ça ??? »


Leral.net



1.Posté par mame diarra le 04/10/2010 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mer presi, tu es le grand nous demandons a wade de cet article.

2.Posté par assane ndiaye le 04/10/2010 08:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c super mr. diop

3.Posté par mass le 04/10/2010 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu as raison, le president wade doit invitè tout les acteurs politique de notre pays pour discutè sur les probleme du senegal parceque le pays va mal....

4.Posté par aicha le 04/10/2010 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci vieux vraiment il faut denoncé le pays va mal plus délectricité les eaux manque de gaz ect... vraiment le pays va mal

5.Posté par M.V.D. le 04/10/2010 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est vrai que tout pays à une particularité qui lui est propre. Mais au-delà de ce fait commun à tous, notre pays, par son principal dirigeant Me Wade, à la tête de l’Etat depuis le 19 mars 2000, lui a imprimé par sa méthode de gouvernance, un caractère spécieux qui le distingue des autres pays et le sort de l’ordinaire. En effet, en lieu et place des espoirs que la majorité d’entre nous nourrissaient et avaient porté sur lui, ce dernier n’a rien fait d’autre, que nous servir le désespoir.

6.Posté par matar sall le 04/10/2010 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après 10 ans de pouvoir, ce ne sont plus les preuves d’incompétence qui manqueraient aux Sénégalais pour étayer la gestion de Me Wade et la caractériser objectivement. Trop c’est trop ! Le mal a assez duré pour nous.

7.Posté par M.V.D. le 04/10/2010 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Incapable depuis 10 ans comme capitaine, de trouver une équipe gouvernementale homogène pour conduire notre pays et nous sortir de ce bourbier dans lequel il nous a installés, il passe le plus clair de son temps à voyager en touriste à travers le monde, comme les gens du voyage et les tsiganes. Des voyages qui nous coûtent excessivement chers, et qui ne nous rapportent rien, si ce n’est un endettement plus accru, que nos enfants et petits enfants seront tenus de payer demain, sans raison, parce que le pays n’en a pas bénéficié.

8.Posté par Codou fall Cologne(allemagne) le 04/10/2010 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Me Wade, depuis son accession au pouvoir dans notre pays il y a de cela 10 ans, ne fait que jouer de la comédie à son peuple. Il a manqué totalement tous ses rendez-vous avec son peuple, il est passé complètement à côté des attentes et espoirs que l’on attendait de lui.

9.Posté par Codou fall Cologne(allemagne) le 04/10/2010 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En examinant de près l’évolution du coût de la vie de 2000 à 2010, dans tous les domaines de la société par rapport à celle des revenus dans le même temps, nous constatons que les prix, à tous les niveaux montent en flèche.

10.Posté par issa le 04/10/2010 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De grâce arrêtez un peu la politique et essayons de
participer tous aux efforts des populations pour s'en
sortir. Parlez nous de solutions économiques et sociales
réellement alternatives. Le Sénégal ce n'est seulement
l'affaire des hommes politiques.

11.Posté par BAKARY DIALLO FIRENZE ( FLORENCE) le 04/10/2010 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MON AMI ET FRERE MAMADOU VIEUX DIOP DU COURAGE ET BON CONTINUATION

12.Posté par MOUSSA le 04/10/2010 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

laisser travailler le president c bon wade continu sur cette voie le pays va tres bien merci mr. le president elhadji abdoulaye wade

13.Posté par pisco milan le 04/10/2010 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rien a ajouter;je vous tire mon chapeau.Complimentiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

14.Posté par rokhaya le 04/10/2010 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo presi!!!!! tu as raison L’opposition n’étant pas ennemie, mettez tout le monde autour de la table et que les responsabilités soient prises ; c’est ainsi dans tout pays qui vit des moments difficiles, regardé le cas de l'amerique avant la fin du mandat du president Bush au dèbut de la crise il avait invitè l'opposition autour d'une table pour voter un budjet pour sauver l'amérique de la crise, c’est ainsi dans tout pays qui vit des moments difficiles,

15.Posté par pisanka le 04/10/2010 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Apparament un modou-modou en mal de popularité.

16.Posté par DEMBA le 04/10/2010 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PISANKA, IL FAUT ETRE PATRIOTE CHACUN DE NOUS A LE DEVOIR DE PENSE POUR SON PAYS IL AS RAISON LE PAYS VA MAL.
MERCI

17.Posté par Dr Falilou SENGHOR le 04/10/2010 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Et Sarr SAmuel,


En République, un limogeage se fait par décret présidentiel, contre-signé par le Premier- Ministre.

Toute cette comédie est orchestrée par de Koerimistes sous la forme d'un vilain putch voué à l'échec. C'est eux qui veulent limoger leur con-frère Samael.

La presse ne doit pas s'empresser ni s'ennivrer, sans avoir la totalité et la fiabilité de l'info.

Les heures à venir nous édifieront.

18.Posté par kabirou le 04/10/2010 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le vendredi 1er octobre 2012, une délégation de la Génération du Concret conduite par Bachir DIAWARA Chef de cabinet du Ministre d’Etat Karim WADE, a effectué une tournée politique en marge des journées culturelles de l’Association des Sénégalais de Bergamo (3.200 membres légalement inscrits) placées sous le haut parrainage de Karim WADE leader de la Génération du Concret.

Ces journées économiques et culturelles ont vu la participation de hautes personnalité de l’Etat parmi lesquelles le Ministre des Sénégalais de l’Extérieur, Son Excellence l’ambassadeur Cheikh Saadibou FALL, son Excellence l’Ambassadeur Itinérant et conseiller spécial du Président de la République Papa Saer GUEYE, le consul Général du Sénégal en Italie Abdou Lahat SOURANG. Ces moments de communion des immigrés Sénégalais en Italie ont également enregistré la participation des autorités italiennes entre autres le maire de CISERANO M. Enea BIAGGI et le maire de VERDELLINO M. Giovanni BACIS.

Un important thème était : « Jeunesse et Migrations : les perspectives d’un retour » introduit par M. Abdou NDIAYE expert en droit financier membre de l’ASSOSB et M. Matar DIOUM administrateur du Fond d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (FAISE).

Des Sénégalais très bien organisés qui ont pu acquérir un siège de 600.000 euro s '(l’équivalent de
400.000 millions de F CFA.)

En marge de ces activités, la délégation s a rencontré les militants de la Génération du Concret regroupés autour du Bureau National de la GC dirigé par Oumar AW, le Mouvement Diaspora Dolel Abdoulaye WADE dirigé par Alexandre NIANG dit Alex ex coordonnateur national de l’APR qui a rejoint Karim WADE, la Fédération nationale du PDS d’Italie.

Un grand meeting de soutien à la candidature du Président WADE a été organisé par le Mouvement Diaspora Dolel Abdoulaye WADE à LECCO ville qui se trouve à 45km de Bergamo en présence des responsables de la GC et du PDS.



19.Posté par DEMBA le 05/10/2010 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alors cet association fait de la politique honte!!!!
karim et pere de vos pere, et aussi pere de vos mere, bon lecture...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image