leral.net | S'informer en temps réel

MARIEME HABIB DIAGNE, ECRIVAIN : «Les femmes qui, sous couvert du mois de Ramadan, changent leur manière de s’habiller doivent penser à Dieu»

L’Islam recommande à la femme musulmane de s’habiller de manière décente, de se couvrir tout le corps, de porter un grand voile. Mais les femmes préfèrent attendre le mois de Ramadan pour appliquer les recommandations du Coran avant de retourner à leurs habitudes vestimentaires après. Une attitude que déplore l’écrivain Marième Habib Diagne.


Rédigé par leral.net le Jeudi 1 Septembre 2011 à 03:06 | | 5 commentaire(s)|

Le mois de Ramadan est une période où les femmes surtout les jeunes filles changent de port vestimentaire. Elles font l'effort de s’habiller décemment. Mais après, elles n'hésitent pas à retrouver leurs habits qui choquent et heurtent les sensibilités dans la rue et dans les transports en commun. Les grands boubous, pagnes, voiles et autres laisseront la place aux jeans taille-basse, aux bodies décolletés ainsi qu’aux minijupes et robes courtes.
Abordant la question du port vestimentaire des femmes dans son livre intitulé «La femme selon la vision islamique en Afrique noire», Marième Habib Diagne reste perplexe devant les rapides changements survenus dans la façon de s’habiller des femmes en cette période de Ramadan. À l’en croire, «pendant le Ramadan, avec leur voile, leur boubou qui traîne jusqu’aux pieds, c’est ignorer qu’on ne peut pas tromper Dieu. Les femmes qui, sous couvert du mois de Ramadan, changent leur manière de s’habiller, doivent penser à Dieu». Poursuivant son propos, elle soutient : «Nous avons une dépravation des idées dans la société», parce qu’aujourd’hui, dit-elle, «nous voyons de grandes dames s’habiller comme de jeunes filles. C’est osé de leur part». «Je ne vois pas la raison pour laquelle pendant le Ramadan tout le monde s’habille en grand boubou, ndoket, et qu’après le mois de Ramadan, elles retournent s’habiller comme à l’accoutumée, c'est-à-dire à l’occidental avec des tenues vestimentaires qui ne sont pas tout à fait respectables», fulmine-t-elle. Cependant, elle considère comme étant du chahut social le fait que les jeunes filles s’adonnent à ce changement. «On voit des jeunes filles qui s’habillent à la mode européenne alors qu’elles s’habillaient autrement pendant la période du Ramadan. C’est vraiment du chahut dans cette société», lance-t-elle. Ce qui la pousse à dire : «Si on veut vraiment remettre de l’ordre dans cette société, on doit se respecter comme Adam et Eve se sont fait respecter par Dieu». «Nous devons nous respecter en s’habillant décemment, correctement et aisément. Il faut aussi redoubler d’efforts car s’habiller de manière décente et correcte», conclut Marième Habib Diagne. Pour résoudre ce fléau, elle propose que «les femmes s’interrogent, se livrent à une introspection» car, déclare-t-elle, «partout où l’individu peut être, il doit s’habiller modérément et correctement, respecter son corps et ne pas attendre le mois de Ramadan pour changer de style d’habillement pour recommencer à leurs habitudes une fois le Ramadan terminé». Elle demande aux femmes surtout aux jeunes filles de changer de comportement et de se vêtir en prenant l’exemple de Sokhna Maïmouna Mbacké.

Mously NDIAYE (Stagiaire)
source Le Popxibaar.com



1.Posté par Daour KONATE le 01/09/2011 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'habillement, ce n'est que la partie visible de l'iceberg ! Que dire des femmes (ou des hommes) qui s'habillent correctement tout le temps mais qui, dans leur pratiques quotidiennes, bravent les interdits de Dieu (sexe, alcool, mensonges, détournements, adultère, etc.) tout en s'appliquant à toujours paraître respectables ? La religion musulmane, c'est BEAUCOUP plus qu'une simple question vestimentaire !

2.Posté par jack sene le 01/09/2011 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'habit ne fait pas le moine, chère Madame,
il faut vivre avec son époque et non à celle de vos mères ou grandes mères
qu'est ce que cela change d'être vêtues de la tête aux pieds ou être en tenus relaxe et décontractée

il faut plus vous interroger vous Très Chère Madame sur comment continuer à respecter sa foi quelque soit sa tenue vestimentaire et non jouer la "bigote de bénitier" et clamer haut et fort l’irrespect des jeunes femmes vis à vis de leur croyance par leur façon de s'habiller, ceci est le vrai fond de la chose

3.Posté par BOUKI SINE le 01/09/2011 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieu n'a rien à foutre de la manière dont on s'habille, pourvu qu'on soit bon dans l'âme.
Par contre s'auto-proclamer policier ou justicier de Dieu pour nuire à ceux qui ont le malheur de ne pas penser comme vous, çà, c'est faire le mal !!!
Pour un écrivain, MARIEME HABIB DIAGNE devrait savoir que Dieu a plus de sympathie pour un sauvage qui vit tout nu les couilles à l'air, dans sa brousse que pour un marabout habillé "à la musulmane" qui vit au dépend de ses talibés et roule en mercédes !

4.Posté par Madame Diallo le 01/09/2011 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chere Madame,

Avec tous mes respects, l'habit ne fait pas le moine.. j'ai vu des femmes qui se couvrent de la tete aux pieds et font des choses indescentes qui humilie meme la religion musulmane.... par contre j'ai vu des femmes qui ne se voilent pas , mais qui ne ratent aucune priere, elles sont honnetes, correctes et sont sur la bonne voie de Siratikhal Mustakhim...Le voile : cela va sans dire.... je ne le condamne pas, mais cela n'explique rien de l'attitude des femmes.. la croyance est dans le coeur et cest entre l'individu et son prochain.

5.Posté par Issamay le 02/09/2011 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bouki Sine, vous êtes formidable, vous avez fait une analyse pertinente du problème, bravo. Au lieu d´évoquer de ces malheureux enfants qui trainent à longueur de journée pour nourir le marabout et son harem au nom de la religion, elle nous parle de tenue vestimentaire. Ces enfants sont à la merci de toutes les agressions possibles et imaginables. Encore plus grave, il y a un marabout qui ignore le prophète et affirme que c´est lui Dieu, et là ils sont muets. Il y a beaucoup de "Nafekh" et d´opportunistes dans ce pays. Wasalam

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image