leral.net | S'informer en temps réel

MBAYE GUÈYE ASSÈNE SES VÉRITÉS «Les lutteurs se prennent pour des dieux»

Après la dernière sortie de Tapha Guèye dans nos colonnes qui tirait la sonnette d'alarme pour décrier l'absentéisme des lutteurs à Fass, son frère Mbaye Guèye va plus loin. Le 1er Tigre de Fass propose qu'on sanctionne les fautifs à savoir Balla Diouf, Tapha Guèye et Boy Nar. Si tel n'est pas le cas, martèle t-il, il ne reviendra plus. Entretien:


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Mai 2011 à 01:31 | | 0 commentaire(s)|

MBAYE GUÈYE ASSÈNE SES VÉRITÉS «Les lutteurs se prennent pour des dieux»
Quelle analyse faites-vous de la lutte de loin?

J'ai remarqué qu'il y a beaucoup de violence dans la lutte, c'est pourquoi, j'ai pris du recul. Un jour, j'ai reçu un coup de pierre au niveau de l’œil. Ce que je vois présentement dans l'arène me fait peur. Ce n'est pas agréable à voir. Pour un simple combat de lutte, on jette des pierres pour blesser à de pauvres gens, je dis que c'est trop. C'est injuste.

Pour vous quel est la cause de cette violence?

Ils veulent dénaturer la lutte, c'est tout. La lutte d'hier et celle d'aujourd'hui, ce n'est plus la même chose. Nous fûmes les premiers à créer des fans clubs à savoir les Khalifa Dia, Moussa Gningue. Ils ne lançaient jamais de pierres. La génération des Ndiaga Diop, il n'y avait pas de pierres. Aujourd'hui, c'est devenu du n'importe quoi. On dirait que le lutteur est devenu un dieu. Ils se prennent comme des dieux. Alors que tel n'est pas le cas. Le lutteur est avant tout un sportif comme un footballeur, un judoka, un basketteur etc...Dans tout sport, il y aura un vainqueur et un vaincu. Il faut que les gens comprennent ça. Aujourd'hui, qu'ils gagnent ou perdent, ils lancent des pierres.

Est-ce que pour vous, la lutte marche comme on le dit?

Ça marche pour certains, pas pour d'autres. Maintenant, vous assistez à un lutteur qui perd son combat ce dimanche et la semaine suivante, on lui trouve un adversaire. Tant que vous n'avez pas un manager coriace, vous n'avez aucune chance de lutter. J'ai lu dans votre journal qu'Alioune Sèye 2 a décroché un combat contre Nguer mais il y a des lutteurs qui sont tombés comme lui et qui n'arrivent pas à trouver un autre combat.

Pour vous, il y a de la ségrégation dans l'arène?

Bien sûr. Il y a une très grande ségrégation dans l'arène. De la mafia même comme disent les jeunes. Les managers, de connivence avec les promoteurs pour y gagner quelques sous, s'entendent pour monter des combats. Ce n'est pas bon.

Tapha Guèye a sonné l'alerte pour, dire que les lutteurs ne viennent pas aux entraînements et que si ça continue Fass va disparaître. Quelle réaction faites-vous à cette sortie ?

Fass ne va jamais disparaître. Tapha Guèye a bien fait de tirer la sonnette d'alarme. C'est normal parce qu'il a vu que certains lutteurs s'absentent à son absence. Ce n'est pas normal. Peut être qu'ils n'ont pas confiance aux autres. Là, je dis tout de suite que ce n'est pas bon. Si Tapha Guèye est là, ils sont présents. Quand il s'absente, ils ne viennent pas. Vous trouvez ça normal. Il les avertit parce qu'ils doivent s'entraîner tout le temps. Il y a certains lutteurs qui s'entraînent comme Papa Sow mais les autres s'absentent la plupart du temps. Je leur ai fait ce reproche très souvent.

Est-ce que le fait que les lutteurs ne voient pas souvent Mbaye Guèye n'a pas porté préjudice à l'écurie?

Non. Je ne le pense pas. Tout le monde sait que je suis un peu souffrant. Même ici au niveau de mon école, je ne suis pas présent tous les jours et pourtant, c'est à quelques mètres de mon domicile. Tandis que pour Fass, il faut que je m'absente parce que c'est très loin. Je ne dispose pas de véhicule qui peut m'emmener jusqu'à Fass. Peut être que si je disposais d'un véhicule, je pourrais me déplacer de temps en temps. Je n'ai pas de voiture comment pourrais-je me déplacer avec l'état de ma santé et qu'à la fin des entraînements, chacun monte dans son véhicule pour rentrer et que je reste là-bas pour vadrouiller. Je ne le ferai jamais.

Que répondez-vous à Boy Nar qui soutient qu'il y a des hypocrites à Fass ?

C'est lui l'hypocrite. Il n'avait pas à dire à ses pères qu'ils sont des hypocrites. Il ne devait en aucun sortir cette phrase de sa bouche. C’est grâce à ces hommes-là et à l'écurie Fass qu'il est devenu ce qu'il est devenu aujourd'hui. Est-ce que ces gens ont besoin de vivre sur leur dos pour survivre ? Aucun lutteur ne peut dire que Mbaye Guèye a touché à leur argent. Il a mis tout le monde dans le même sac et j'en fais partie. Il a dit «ces vieux là» sont en train de bouffer l'argent des lutteurs. Il ne devait pas m'y citer parce que je ne lui ai jamais demandé un sou. C’est lui qui devait rendre la monnaie de la pièce et il ne l’a pas fait. Il faut que Boy Nar sache que sans Fass, il allait devenir un troubadour. Sans Fass, il allait devenir un danseur, un comédien. Sans Fass, il n'allait jamais embrasser la carrière d'un lutteur. Si j'étais actif tout le temps, j'allais tous les chasser dehors. Ces gens de type là, je les fous dehors. Je ne connais pas l'indiscipline, on ne m'a pas éduqué comme ça. Comment quelqu'un peut sortir de sa bouche des trucs malsains à l'endroit de ses pères. Si j'étais là-bas, ils vont partir ou bien je pars.

Tapha Guèye soutient qu'il y a des lutteurs qui prennent des combats sans l'aval de l'encadrement de Fass. Qu'est-ce que vous pouvez dire à ce sujet?

Je ne peux pas comprendre que Tapha Guèye a pris Mame Balla pour un combat. Qu'est-ce qu'il a à foutre avec Mame Balla. On lui avait signifié de ne pas prendre des combats sans l'aval des dirigeants mais il s'entête et répète toujours la même chose. Si j'étais là-bas, on n'allait les mette dehors. J'avais dit qu'on devait exclure Tapha Guèye 2 de Fass. Si on l'avait fait au départ, on n'en serait pas là. Qu'est-ce que cela veut dire ? Si vous avez une structure, il faut le mettre dans de bons rails.

Pourquoi une écurie comme Fass ne sanctionne pas les lutteurs qui sont fautifs ou bien vous avez peur des lutteurs?

Voilà, c'est ça. L'écurie a peur des lutteurs. C'est pourquoi ils font ce que bon leur semble. Si j'étais là-bas; ça n'allait pas se passer ainsi. Tapha Guèye est le patron de l'écurie mais pourquoi il ne prend pas ses responsabilités pour sanctionner les fauteurs de troubles. Il doit sanctionner voire même exclure.

Si les lutteurs ont une emprise sur les dirigeants, est-ce que ça ne va pas coûter cher à Fass?

Là alors, c'est terminé. Ça veut dire qu'on a plus une écurie. Ce qui s'est passé à la Présidence, c'était inadmissible. J'ai conduis mon école de lutte. Lorsqu'on nous a remis l'argent, on ne l’a pas donné à n'importe qui. On me l’a remis directement. Par contre à Fass, ce sont les lutteurs qui se sont déplacés pour prendre l'argent et se battre devant les grilles de la présidence. C'est une honte pour eux et pour Fass. On devrait d'abord régler le cas de ces deux lutteurs.

Si ça continue comme ça, est-ce que vous ne craignez pas que Fass puisse disparaître?

Encore une fois, Fass ne va jamais disparaître. Je préfère mourir que de voir Fass disparaître. Jamais au grand jamais, Fass ne va disparaître. Les Boy Nar et autres qui parlent, est-ce qu'ils savent comment on a fondé l'écurie Fass? C'était Mbaye Cissé, Meïssa Diagne, Pape Kane, Malick Guèye et moi qui avons fondé l'écurie Fass. Ils ont trouvé Fass dans de bonnes mains, et pour gagner leur vie, ils ont intégré l'écurie. Ils disent qu'ils font partie de Fass mais en contre partie, ils doivent donner du respect aux autres.

On reproche aux dirigeants de l'écurie Fass de ne pas se réunir assez souvent?

On ne peut pas tout le temps convoquer des réunions. Mais présentement, on doit se réunir parce qu'il y a beaucoup de choses à régler. On doivent prendre des sanctions à l'encontre de ces lutteurs là. S'ils ne sanctionnent pas Balla Diouf, Tapha Guèye et Boy Nar, je ne reviendrais jamais. On devrait les sanctionner sévèrement: Si on ne le fait pas, je ne reviendrais plus.

Si vous partez est-ce que Fass alors ne va pas disparaître?

Jamais Fass ne va disparaître. Je vous l'ai dit tantôt. Les dirigeants savent ce qu'ils doivent faire.

Quand est-ce que la crise prendra fin à Fass?

Ce n'est pas une crise. Il n'y a que trois personnes qui sèment le désordre à Fass à savoir Boy Nar, Tapha Guèye et Balla Diouf. Ce sont ces trois seulement qui se rebellent. Maintenant, il faut que l'on les rappelle comment ils sont venus à Fass. Il y a parmi ces trois là, un qui a pleuré pour qu'on l'accepte à Fass, d'autres étaient le gardien des thioumikaye avant d'intégrer l’écurie. Il faut qu'ils sachent que Fass a fait d'eux ce qu'ils sont devenus aujourd'hui. Je vais leur dire comment ils sont venus à Fass un à un. Fass n'est pas une petite écurie. Un lutteur qui pleure, on n'a pas besoin de ça. Ce sont des troubadours. S'ils veulent, ils n'ont qu'à venir s'entraîner. S'ils ne peuvent pas, qu'ils restent chez eux.

SOURCE : Sunu Lamb Par Iba KANE






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image