leral.net | S'informer en temps réel

MEFAITS DE LA POLYGAMIE: Le tribunal de Guédiawaye a rendu son verdict sur l’affaire Bineta Fall


Drame entre femmes, drame de femmes, l’affaire Bineta Fall est enfin bouclée. La polygamie reste encore source de conflits dans notre société, mais la loi réprimera toujours toute dérive. Jalousie abusive ou frustrations accumulées, ne sont donc pas une raison pour commettre un délit.


Rédigé par leral.net le Jeudi 13 Novembre 2008 à 15:45 | | 2 commentaire(s)|

Un mois de prison ferme et 3oo Mille FCFA d’amende, c’est le verdict rendu ce mercredi par le tribunal départemental de Guédiawaye, à l’adresse de Bineta Fall. La prévenue a été arrêtée et jugée la semaine dernière, pour coups et blessures à l’encontre de sa coépouse, Mame Diarra Faye. Elle a été finalement déclarée coupable. Pour rappel, Bineta Fall avait violemment blessé Mame Diarra Faye, armée d’une scie. Cette dernière s’est ensuite retrouvée avec de graves blessures à la nuque, les épaules et la paume de sa main droite. L’affaire a d’abord atterri au commissariat de la police de Guédiawaye, suite à la plainte de Mame Diarra ; puis devant le tribunal départemental de Guédiawaye. Appelée à la barre, Bineta Fall avait reconnu son forfait. Mais, elle avait plaidé pour la légitime défense. Elle avait même insisté sur les nombreuses attaques et frustrations dont elle a été perpétuellement victime. Bineta Fall avait affirmé que sa coépouse ne cessait de l’injurier tous les jours. Par contre, sa coépouse Mame Diarra Faye, elle, avait réfuté toutes ces affirmations, soutenant qu’elle s’est acharnée sur elle par pure jalousie. Cependant, tout portait à croire que Bineta Fall avait prémédité son acte. Une hypothèse que son avocat avait réfutée lors du jugement. Le seul coupable, c’est le mari des deux dames, accusait-il. Le chargeant toujours, il avait décrit l’irresponsabilité de ce dernier, qui avait aménagé un studio étroit pour ses deux épouses. En tout cas, le tribunal de Guédiawaye a puni le forfait de Bineta Fall. Il n’a pas manqué de réprimander la prévenue, sa coépouse, et aussi le mari de ces dernières.

Fatou Diallo

Source: L'office



1.Posté par kandaw le 13/11/2008 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

RIEN QUE LE TITRE POUR SE DIRE QUE L ARTICLE EMANE D UNE FEMME ; SACHONS RAPPORTER SANS PRENDRE PARTIE ET INSINUER SES OPINIONS SALAM...

2.Posté par Paby le 13/11/2008 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bougnou keen dama, lan la polygamie dioote ak agresse nit. sou ngeen derape rek di vout bouc emissaire. benne dieukeur teg ci mbarann Egoisme La polygamie n' est imposee à personne. La plupart des femmes conssente à vivre dans la polygamie mais ne veulent pas respecter les regles.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image