leral.net | S'informer en temps réel

MHSC : les nouvelles déclarations croustillantes de René Girard

Entraîneur réputé pour ses coups de gueule, René Girard est revenu sur l'incident survenu lors du match contre Schalke 04.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Octobre 2012 à 10:38 | | 0 commentaire(s)|

MHSC : les nouvelles déclarations croustillantes de René Girard


Auteur d’un excellent match nul contre Schalke 04 (2-2), Montpellier a surtout fait parler de lui à cause du doigt d’honneur adressé par René Girard à Huub Stevens. Un fait de match qui a valu au coach héraultais d’être suspendu un match par l’UEFA, mais également les gros titres des médias. Interrogé par L’Équipe, le principal accusé avoue qu’il regrette son geste, mais n’entend pas se confondre en excuses pour autant

« L’ironie, ce n’est pas mon truc. Faire semblant, je n’y arrive pas. On me l’a souvent reproché. Serrer la main avec le sourire en pensant : “Va te faire enc…”, je ne sais pas faire. Je le répète, le geste, il est venu du fond du cœur. Il m’avait gonflé, il y avait le contexte du match. Aujourd’hui, le seul droit de l’entraîneur, c’est de rester sagement dans son petit rectangle. Il ne peut plus lever les bras, parler fort… On vit une époque où il ne faut plus dire les choses. Le politiquement correct, j’ai du mal. Pour moi, un taureau camarguais n’est pas une vache normande. Quand je dénonce le calendrier, il paraît que je suis parano. Alors que je ne réclame que l’équité. Les trois équipes qui jouent le jeudi en Ligue Europa (Lyon, Marseille, Bordeaux) jouent ensuite toutes le dimanche en L 1. Mais les trois qui jouent la Ligue des champions (PSG, Lille, Montpellier) ne jouent ensuite pas le même jour en L 1. Certaines ont trois jours pour récupérer, d’autres quatre. C’est un fait. »

Souvent visé par les médias, Girard regrette également que ce soit ses déclarations ou celles de son président qui soient mises en avant plutôt que les performances de ses joueurs. « Il y a quelqu’un à Canal + qui me démolit systématiquement (Pierre Ménès, Ndlr)). Je ne suis pas paranoïaque, mais quand on peut mettre une semelle à Montpellier, on la met. Qu’est-ce qui fait les gros titres avec Montpellier ? Les polémiques, les coups de gueule, “Loulou” (Nicollin, le président)… Le jeu ? Pas souvent, car c’est l’équipe à Girard. » Une différence de traitement qu’il a d’ailleurs pu vivre la saison dernière alors que tout le monde voyait déjà le PSG champion.

« Mais si Paris fait le même parcours que nous la saison dernière, on va dire qu’il s’est baladé ! Cette saison, on lui a d’ailleurs donné le titre avant que ça commence alors que je fais partie de ceux qui pensent qu’il y a des équipes pour emmerder le PSG, qui aura fait un beau Championnat s’il le gagne à la dernière journée avec un point d’avance ! Nous, on a fait un Championnat exceptionnel la saison dernière. C’est ce que je pense et je dis ce que je pense. Pour moi, un con est un con. Je suis quelqu’un de direct, réactif. Je vis un match, je rouspète, mais je ne houspille pas souvent les arbitres. Joueur, j’étais pareil. Je me relevais tout de suite, là où d’autres se roulaient par terre. » Voilà qui est dit.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image