Leral.net | S'informer en temps réel



MICHAEL JACKSON TUE PAR UN MEDECIN?

Rédigé par leral .net le 27 Juin 2009 à 01:19 | Lu 611 fois

- Un médecin lui aurait injecté une forte dose de morphine juste avant son arrêt cardiaque
- Il serait en fuite
Le site TMZ, qui devançait les médias du monde entier en annonçant le premier jeudi la mort de Michael Jackson fait de nouvelles révélations. Un médecin était installé à demeure chez Michael Jackson, d'après le site. Or, ce médecin aurait fait une piqure à Michael Jackson avant sa mort.


MICHAEL JACKSON TUE PAR UN MEDECIN?
Les policiers du LAPD souhaiteraient interroger ce docteur, mais il resterait introuvable. Seule sa BMW, stationnée devant chez la star a été retrouvée pour l'heure et remorquée. Des informations qui vont dans le même sens de précédentes révélations de TMZ qui assure que Michael Jackson aurait plus qu'abusé de médicament surpuissants ces derniers temps. Jusqu'à la dose de trop, ce jeudi, à Beverly Hills.

Nos confrères de TMZ appuient leurs affirmations par des témoignages de proches de Michael Jackson: "La famille nous a dit que le chanteur avait reçu ou s'était administré ''une forte dose de morphine'' juste avant sa mort et les membres de la famille ont été alertés."

De la morphine ou un médicament qui lui est associé. C'est en particulier le cas du Demerol, cité par nos confrères. Cette substance qui agit au niveau du cerveau est prescrite pour soulager les douleurs liées à des" interventions médicales, chirurgicales, obstétricales ou dentaires que Michael Jackson aurait pris, plus qu'à son tour."


Or, selon la littérature disponible sur Internet à propos de ce médicament, connu aussi sous le nom de mépéridine, il peut provoquer une accoutumance s'il est utilisé sur de longues périodes. Effets connus: somnolence prolongée, confusion, hallucinations, tremblements, secousses musculaires, crise épileptiques ou... rythme cardiaque irrégulier. A proscrire en cas de problèmes reinaux ou hépatiques.

Or, des informations circulent également sur le fait que Joe Jackson, le père de Michael, voulait, il y a peu de temps, faire admettre son fils dans un centre de désintoxication situé à Palmade, en Californie.


Michael Jackson souffrait, toujours selon la même source, d'une addiction à la morphine mais aussi à d'autres molécules prescrites par les gourous en blouse blanche que le Roi de la Pop fréquentait un peu trop… A tel point que l'entourage de Michael Jackson aurait deviné que l'enfant prodige du clan était bien amoindri. Si mal, qu'ils ne le voyaient pas assurer ses concerts en Grande-Bretagne. Et, de fait, personne ne l'y verra.

J.-F.T.

Source: Yahoo News (Gala.fr)