leral.net | S'informer en temps réel

MONDE - RELIGIONS:Chefs d’Etat africains... et francs-maçons:Abdoulaye Wade (Sénégal) fait figure de "maçon dormant"?

L’EXPRESS.fr- A de très rares exceptions près, les chefs d’Etat africains laissent planer l’incertitude quant à leur allégeance maçonnique. Par souci de ne pas heurter l’opinion au pays. L’anecdote a quelque chose de dérisoire. Mais elle est symptomatique du malaise que suscite souvent, au coeur des présidences africaines, l’évocation de l’allégeance maçonnique réelle ou supposée du "patron" et de ses lieutenants.


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Février 2009 à 14:05 | | 3 commentaire(s)|

MONDE - RELIGIONS:Chefs d’Etat africains... et francs-maçons:Abdoulaye Wade (Sénégal) fait figure de "maçon dormant"?
Le 17 avril 2008, L’Express publie dans son édition internationale une enquête sur les réseaux francs-maçons subsahariens, intitulée "L’Afrique aux premières loges". En ouverture du dossier, une infographie fait apparaître le portrait d’une douzaine de chefs d’Etat, classés grosso modo selon leur degré de ferveur maçonne. Il y a là les "frères au grand jour", espèce rare, les "demi-frères", approchés ou hésitants, et les "frères de l’ombre", réticents à dévoiler leur adhésion, fût-elle ancienne. Parmi ceux-ci, le Béninois Thomas Boni Yayi. Aussitôt, branle-bas de combat à Cotonou. Sur instruction, l’ambassadeur du Bénin à Paris invite le rédacteur en chef du service Monde de notre hebdomadaire, Marc Epstein, à un échange informel aux allures de mise au point. Mieux, Boni Yayi, qui exerce aussi les fonctions de Premier ministre, convoque une réunion du gouvernement.

Thomas Boni Yayi (Bénin) n’a pas du tout apprécié que L’Express révèle son appartenance.

A l’ordre du jour : la riposte qu’appelle cette indigne attaque de L’Express... Le directeur de cabinet du président donne lecture d’un communiqué alambiqué, bientôt diffusé. Sans démentir explicitement l’initiation passée du chef de l’Etat, le texte souligne la vigueur de sa foi chrétienne, présentée comme incompatible avec la fréquentation de temples maçons. Antinomie au demeurant obsolète, notamment au sein de la nébuleuse de la Grande Loge nationale française (GLNF), où chaque initié tient pour acquise l’existence de Dieu ; d’ailleurs, plus d’un prélat a consenti, discrètement il est vrai, à se livrer au rituel de la "tenue blanche", conférence donnée dans une loge par un non-initié. Qu’importe : à l’évidence fier de sa prose, l’auteur conclut ainsi son morceau de bravoure : " Avec ça, il ne fait aucun doute que Hugeux [l’auteur de l’article et de ces lignes] sera viré de son journal dans les quinze jours." "Attention ! nuance un officiel présent, ce type est juif, et ces gens-là ont beaucoup d’influence"...

Secte satanique

C’est un fait : à l’exception notable du Gabonais Omar Bongo et, à un moindre degré, de son beau-père congolais Denis Sassou-Nguesso, alias DSN, les Excellences africaines cultivent avec l’équerre et le compas un cousinage ambigu, mélange de fascination, de méfiance de suspicion et de manie du secret. Si spécieux soit-il, l’interdit religieux n’est pas propre à l’ex-Dahomey.

Abdoulaye Wade (Sénégal) fait figure de "maçon dormant".

Au Sénégal, Abdoulaye Wade, initié jadis à Besançon, fait figure de "maçon dormant". De fait, il aurait pris depuis des lustres ses distances avec sa loge. D’autant que l’octogénaire au crâne poli doit tenir compte des oukases des dignitaires musulmans, qu’il s’agisse des califes de l’islam confrérique ou des imams de la banlieue dakaroise. Voilà quelques années, le quotidien Walfadjri se fit d’ailleurs l’écho d’une féroce controverse, qui ne tourna guère à l’avantage de la franc-maçonnerie, reléguée par les plus virulents au rang de secte satanique. Il n’empêche. En Afrique plus qu’ailleurs, la saga des "frères de lumière" s’est trouvé un terreau fertile, tant ses codes et ses usages y font écho à la magie des rites initiatiques et à la force ancestrale du clan. Au point que les colonnes de ses temples donnent, dans l’imaginaire des fidèles, la réplique aux troncs du bois sacré. Le désir d’accéder à ce sanctuaire supposé laïque de l’élite blanche, gage de modernité, puis le souci d’instaurer avec l’ex-colonisateur des canaux inconnus des profanes, discrets vecteurs d’influence, ont fait le reste. Le truculent Guy Penne (GODF), conseiller Afrique de l’Elysée au début du premier septennat de François Mitterrand, sait fort bien qu’il dut alors sa promotion à son entregent maçon. Au demeurant, Jacques Foccart se chargea de le lui faire savoir. On a vu défiler sous les lambris de l’hôtel de Montesquiou, siège pour quelques semaines encore du ministère de la Coopération, plus d’un frangin. Tous n’y ont pas laissé le souvenir d’une probité d’airain. Paravent d’un mémorable pillage de fonds publics, Carrefour du développement torpilla en 1984 la carrière du socialiste Christian Nucci et celle de son chef de cabinet, Yves Chalier, son parrain en maçonnerie. Question à 1 million de CFA : Omar Bongo Ondimba aurait-il exigé - et obtenu - la tête de Jean-Marie Bockel, brutalement délesté de son maroquin de la Coopé en mars 2008, si celui-ci avait été "trois points" ? Question à 2 millions de CFA : le fondateur de la Gauche moderne, muté aux Anciens combattants, aurait-il dans ce cas prétendu "signer l’acte de décès de la Françafrique" ?




1.Posté par sengenis le 04/02/2009 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Historique

La franc-maçonnerie est née au 17ème siècle en écosse. Ses fondateurs ont dit s'inspirer des bâtisseurs du Moyen Age, qui étaient capables de construire des cathédrales ; des édifices de haute technologie de l'époque. Ils se réfèrent aussi à la Grèce antique, à l'Egypte, aux religions...

Au contraire d'une certaine population superstitieuse, bornée, dans le meilleur des cas stupidement livresque, les francs-maçons ont développé, par la force des choses et des nécessités pratiques, un bon sens, une force intellectuelle et un bagage philosophique de haut niveau.

Cela les a amenés à regarder l'individu, d'une part, l'univers d'autre part, sous l'angle de l'architecture. C'est à dire sous l'angle de la construction et de l'équilibre. Ils ont beaucoup de choses à raconter, beaucoup à transmettre.

Cela leur a valu les foudres de l'Eglise et de certains états. Ils ont été excommuniés, pourchassés. Ils ont du développer un système de sécurité pour se protéger : le code d'entraide entre "frères", l'adoption d'enfants de francs-maçons disparus, les réunions cagoulées...

Les francs-maçons seraient des pionniers de la démarche scientifique moderne. A leur époque, les gens se déchiraient voire s'entre-tuaient pour des questions de religion. Dieu est-il un, deux ou trois ? La Vierge Marie était-elle vierge ? Les francs-maçons se sont dit que ces questions étaient peut-être intéressantes, mais qu'elles ne valaient pas que l'on meure pour elles. Il est beaucoup plus intéressant de se pencher humblement sur l'oeuvre de Dieu : la Nature. Il faut faire des observations sûres et précises. Un petit fait scientifique prouvé et reproductible vaut plus qu'une flamboyante théorie religieuse dont le seul indice de véracité est qu'elle enflamme quelques personnes.



Actuellement

Les francs-maçons forment une sorte de "club de discussion" de personnes ayant des préoccupations d'ordre philosophique. Il n'est pas nécessaire d'être architecte ou maçon pour en faire partie.

Ce club est très hiérarchisé, utilise une symbolique plantureuse et cultive un sens du rite très marqué. Ce sont là surtout des règles de discipline, destinée à éviter un désordre stérile au sein du groupe. Cela permet d'en imposer à certains membres qui manqueraient encore un peu de maturité. C'est aussi le côté "visible" de l'identité du groupe.

Les symboles francs-maçons sont essentiels. L'équerre, le compas, le cube... Ils représentent des "principes" qui existent aussi bien en nous que dans la nature ou au sein d'un groupe. Ils sont un apport à la maturité d'une personne. Ils peuvent s'énoncer en quelques lignes de texte ou s'illustrer en deux ou trois paraboles, mais il faut plusieurs années de réflexion, d'expériences, de lectures et de dialogues à une personne pour commencer à clairement les ressentir, les vivres. Le fait de les représenter par des symboles, "de simples dessins", est très important. Les symboles sont un langage que notre subconscient comprend beaucoup mieux que les mots.

La franc-maçonnerie ne correspond pas aux caractéristiques d'une secte. Elle n'impose pas une "vérité supérieure", elle est ouverte aux personnes de toutes origines et pratiques (des prêtres comme des athées), tout membre peut quitter la loge à sa guise, il n'y a pas d'endoctrinement des enfants...

Les francs-maçons ne sont pas élitistes en ce sens que la position sociale ou financière d'une personne n'aura pas d'influence sur la place qu'elle occupera au sein du groupe. Le Maître De La Loge peut être jardinier de profession. Ce sont les capacités "philosophiques" de l'individu qui entrent en ligne de compte. En pratique, pour des raisons naturelles, d'éducation par exemple, il y aura beaucoup plus de francs-maçons journalistes ou haut fonctionnaires qu'ouvriers ou vendeuses.

La franc-maçonnerie n'est pas pour autant une organisation innocente. Certains courants d'idées modernes fondamentaux sont issus des loges maçonniques, ou tout au moins ont transité par elles. Ce n'est pas pour rien que les francs-maçons allemands ont été pourchassés par les Nazis. Les francs-maçons sont une garantie de la démocratie.

Les francs-maçons ont un système de "tribunal" interne. Ils peuvent "juger" un franc-maçon qui aurait commit un acte allant à l'encontre de l'esprit du groupe : actes immoraux, abus de position, trafic d'influence... Si vous avez connaissance de quelqu'un qui se dit franc-maçon et que vous voyez faire quelque chose qui est contraire à un esprit de dignité philosophique, vous pouvez le signaler à une loge franc-maçonne.

2.Posté par allmf phar le 04/02/2009 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci sengenis jusque là je n'arrivais pas à comprendre qu'est ce la veut dire ce machin.

3.Posté par diop mouhamed le 04/02/2009 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon apres ce bref expose de sengenis, on pourrait penser que tout est rose que ces gens ont ete persecuter par incomprehensiop ,par ignorance , par intolerance religieuse , ne nous leurrons pas s 'ils etaient exemptes de reproches alors pourquoi se cacher des gens , pourquoi ces mysteres,en sengenis je vois un fervent defenseur de ces pseudo-modernes , je me poserais la question à savoir s'il n'en est pas un dormant ou actif ou bien un fan de ces loges maçonniques car ce qu'il insinue n'est ni plus ni moins que chacun a le droit d 'adorer cet etre repugnant qu 'est satan , franc-maçon et disciple de satan c'est la meme chose rien de plus

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image