leral.net | S'informer en temps réel

MOUSTAPHA GUIRASSY, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT : « Notre pays est loin de constituer une terre d’impunité »

Le gouvernement a donné une réponse provisoire sur le rapport d’Amnesty pour donner ses avis et observations portant sur la pratique de la torture et le respect des droits humains.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Septembre 2010 à 03:07 | | 3 commentaire(s)|

MOUSTAPHA GUIRASSY, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT : « Notre pays est loin de constituer une terre d’impunité »
Joint au téléphone par nos soins, le porte-parole du gouvernement, Moustapha Guirassy, a indiqué qu’en attendant son point de presse, il livre un document contenant une réponse provisoire où il tient à rappeler que le Sénégal est un Etat de droit soucieux de la préservation et de la défense des libertés individuelles et des droits pour tous. Revenant sur les différentes actions menées par l’Etat du Sénégal pour la promotion et la défense des droits humains, le ministre a cité un ensemble de dispositifs mis en place par le gouvernement du Sénégal.

Sur les griefs soulevés par celui qui est considéré malgré tout comme un partenaire au développement, en l’occurrence Amnesty international, le ministre de la Communication a répondu sur certains points précis, notamment les affaires Dominique Lopy, Alioune Badara Diop, Ndèye Oury, Adja Camara, Modou Bakhoum, Aboubacry Dia. Sur chaque point, le gouvernement du Sénégal a pris, selon son porte-parole, des mesures nécessaires à leur clarification et des enquêtes ont été ouvertes pour les cas de décès dans les locaux de la police. Moustapha Guirassy cite le cas de Alioune Badara Diop, décédé en décembre 2007 dans les locaux du commissariat de Ndorong, pour lequel le commissaire de police a été traduit devant la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Kaolack qui a prononcé à son encontre le retrait de sa qualité d’officier de police judiciaire. Le document souligne que pour la plupart des cas de décès dans les locaux de la police ou de la gendarmerie, les enquêtes étayées par des autopsies ont conclu à des cas de mort naturelle ou de suicide par pendaison. Sur l’Affaire Hissène Habré, le porte-parole du gouvernement a rappelé qu’en collaboration avec l’Union européenne et l’Union africaine, tous les actes nécessaires à la tenue du procès ont été posés.

A propos du recours à la torture cautionné par la justice, le ministre a répondu que les statistiques ont démontré que tous les cas de torture avérés connus des autorités judiciaires ont fait l’objet de poursuites et de sanctions appropriées. En somme, « l’essentiel des récriminations contenues dans le rapport d’Amnesty international ont fait l’objet de débats houleux devant le Conseil des Droits de l’Homme de Genève où les autorités sénégalaises, preuves à l’appui, ont démontré que notre pays, loin de constituer une terre d’impunité, est un exemple dans la protection, la promotion et la sauvegarde des droits humains ». Le ministre de la Communication annonce que « sans occulter l’existence de cette pratique, quoique minime, le Sénégal renouvelle ici son engagement à ne ménager aucun effort pour réaliser, sous sa juridiction, une société de justice conforme à la plus haute aspiration d’un Etat de droit, et à participer à l’œuvre internationale et communautaire destinée à l’éradication de la torture sous toutes ses formes ».

Le Soleil



1.Posté par baba le 16/09/2010 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour farba senghor, et les pilleurs de l'Anoci c'est l'impunité totale.

2.Posté par kallissa le 16/09/2010 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

guirassy maynou niékhe fénne rek n'guaffi néké

3.Posté par Gueye le 16/09/2010 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment guirassy tu doi t respecter porte parole ne veut pas dire accepter de defendre tout ce qu,on te demande.Senegal, pays d,impunité personne ne peut le nier

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image