leral.net | S'informer en temps réel

Macky 2012 se rebelle contre Macky Sall

La conférence des leaders de Macky 2012 est dans tous ses états. En réunion hier, elle rappelle au président de la République qu’elle n’acceptera pas qu’on choisisse à Macky 2012 des représentants dans les instances de BBY.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Mars 2015 à 13:13 | | 4 commentaire(s)|

Macky 2012 se rebelle contre Macky Sall
Les leaders tiennent à leur dignité et exigent qu’on leur laisse le choix de designer librement et démocratiquement leurs représentants. La coalition a aussi dit toute son indignation et son mécontentement face à l’attitude de deux poids deux mesures de son Président qui préfère financer les activités des autres coalitions, y compris celles qui lui préparent des adversaires, au détriment de sa propre coalition sans laquelle il ne serait pas au second tour de l’élection présidentielle de 2012. La coalition voudrait aussi rappeler au Ministre de la femme et à son Ministre Délégué que les femmes de Macky 2012 ont fourni les mêmes efforts que celles de l’APR pour élire le Président Macky Sall. Elles se sont aussi battues au même titre que toutes les femmes de BBY pour gagner les élections législatives de 2012 et permettre au Président d’avoir une majorité parlementaire qualifiée. Pour toutes ces raisons, la coalition dénonce le parti pris de ces deux ministres dans la prise en charge de l’accès au financement des femmes et exige une réparation immédiate de cette injustice en faveur de toutes les sénégalaises désireuses de travailler pour l’émergence.
Abordant le troisième point de l’ordre du jour, les leaders dénoncent l’insouciance et la négligence dont fait montre le gouvernement face à la crise scolaire et universitaire. La coalition ne comprend pas outre mesure le refus du Président de la République de rencontrer les syndicalistes pour mettre fin à cette série de grèves qui malheureusement est en train d’embraser tout le front social, alors que les portes de la présidence sont largement ouvertes aux lutteurs, aux transhumants et aux gens de moindre importance pour la république. Car, pour Moustapha Samb et ses camarades, c’est «désolant».


Ferloo






Hebergeur d'image