leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall-Ld: Chronique d’un divorce au forceps

La tension est vive chez les «jallarbistes» depuis le limogeage de Moussa sarr de son poste de directeur de cabinet du ministre de la Promotion des investissements sur instruction du Premier ministre. Khoudia Mbaye qui a préféré obéir aux instructions de Mouhammed boun Abdoullah dionne qu’à celles de son parti, est à l’origine de cette crise. fidèle à l’orientation de son parti, le conseiller technique n°1 du ministre de la Promotion des investissements, nicolas ndiaye, a rendu le tablier.


Rédigé par leral.net le Samedi 9 Mai 2015 à 21:09 | | 4 commentaire(s)|

Macky Sall-Ld: Chronique d’un divorce au forceps
La Ligue démocratique (Ld) est menacée par le syndrome d’Aj/Pads. En effet, le limogeage du porte-parole des «jallarbistes », Moussa Sarr de son poste de directeur de Cabinet de Khoudia Mbaye est en passe de plonger la Ld dans une crise sans précédent. Selon des sources concordantes, le ministre de la Promotion des investissements et des Partenariats, Khoudia Mbaye, rame à contre-courant des injonctions et directives de la Ligue démocratique qui ne manque pas parfois d’adresser des critiques acerbes contre le régime du Président Macky Sall. Et cette dynamique n’augure pas de bonnes choses pour les «jallarbistes».

LE GOUT ACHEVE DU POUVOIR

La Ligue démocratique (Ld) risque de vivre le syndrome des «follistes» sous le magistère de Me Abdoulaye Wade. En effet, une divergence de points de vue et de conduite entre le secrétaire général d’Aj/Pads, Landing Savané et Mamadou Diop Decroix avait eu comme conséquence l’éclatement du parti en deux. Les militants favorables à Landing Savané ont quitté la mouvance présidentielle et Mamadou Diop Decroix, alors ministre, lui, est resté avec l’autre partie des militants. Le président de Rewmi, Idrissa Seck, a été également victime de la crise. Le Rewmi a quitté le pouvoir en laissant les ministres Oumar Guèye et Pape Diouf, dans l’attelage gouvernemental, qui ont fini par créer des mouvements pour cheminer avec le président Macky Sall. Si l’on n’y prend garde, la Ligue démocratique (Ld) va tout droit vers ce scénario. Car, dans sa posture actuelle, Khoudia Mbaye n’est pas prête à quitter son poste ministériel, quitte à ce qu’elle se fasse exclure par Mamadou Ndoye et Cie. Khoudia choisit Macky et refuse l’injonction de la Ld Après la sortie du porte-parole de la Ld (Moussa Sarr) conseillant au chef de l’Etat d’éloigner sa famille de la gestion de l’Etat et dénonçant la transhumance, le chef du gouvernement faisant suite à l’injonction de Macky Sall a demandé expressément à Khoudia Mbaye jeudi vers 13 heures de se séparer de son directeur de cabinet Moussa Sarr à cause de ses prises de position virulentes.

Ainsi, elle en a informé le secrétariat permanent de la Ld qui se réunit habituellement tous les mercredis. N’empêche, une réunion de crise est ainsi convoquée samedi. Et l’instance dirigeante de la Ld a donné des instructions fermes à Khoudia Mbaye. Le secrétariat exécutif a pris trois décisions fermes : «Moussa Sarr ne démissionne pas. Vous ne le limogerez pas. Et vous restez dans le Gouvernement». Une manière pour Mamadou Ndoye et Cie de demander à Macky Sall de prendre ses responsables en mettant fin à son compagnonnage avec la Ld. Pour eux, Moussa Sarr n’a fait que donner la position officielle de son parti. Comme beaucoup d’observateurs le soupçonnent, Khoudia Mbaye a préféré donner une suite favorable à l’instruction du Premier ministre Mohammed Dionne qu’à celle de son parti qui, pourtant, l’a envoyée dans le gouvernement. Elle a donc choisi son camp, celui du pouvoir et de ses lambris dorés.

LA MEDIATION AVORTEE DE MANKEUR NDIAYE

Lorsque le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, a eu vent de la décision du chef de l’Etat de démettre Moussa Sarr, il a tenté une médiation en soutenant que ce n’est pas une bonne décision. Mais la médiation a échoué puisque le ministre Khoudia Mbaye a exécuté la demande du chef du Gouvernement. Pourtant, Moussa Sarr est victime de sa loyauté et de sa fidélité. Car, d’après nos sources, il a toujours invité ses camarades à adoucir leur ligne et faire preuve de bienséance pour respecter les termes du bon compagnonnage avec le Président Sall. Seulement, en tant que porte-parole, il est obligé de défendre la ligne de la Ld. Pourtant Moussa Sarr et le Président Macky Sall sont des potes. Ils se sont connus à l’université et ont dirigé le mouvement estudiantin à la fin des années 80. Mais cela n’a pas empêché le chef de l’Etat de le faire limoger.

NICOLAS NDIAYE CLAQUE LA PORTE

Le vin étant déjà tiré, Nicolas Ndiaye qui était le Conseiller technique numéro 1 de Khoudia Mbaye a rendu le tablier. Le fossé se creuse entre Khoudia Mbaye et les autres militants de la Ld qui la perçoivent désormais comme une militante de l’Apr. ses détracteurs considèrent sa dernière sortie comme un bluff. « Elle dit que si la Ld lui demande de quitter le gouvernement, elle va le faire. La Ld lui a demandé de ne pas limoger Moussa Sarr, mais elle l’a fait. Elle ne croit pas en ce qu’elle dit. Nous la conjuguons désormais au passé », a martelé une source jallarbistes qui la compare à Mbaye Diack que Wade avait convaincu de quitter la Ld.

RETOUR DE NDOYE A DAKAR

En attendant le retour de Mamadou Ndoye de voyage le 11 mai prochain, la Ligue démocratique retient son souffle. Beaucoup de responsables jallarbistes veulent que la Ld quittent désormais la mouvance présidentielle et travaille à la conquête du pouvoir avec le pôle de gauche en gestation. Selon nos informations, des bonnes volontés sont en train de s’activer pour éviter le départ de la Ld de la coalition Benno Bokk Yakaar, mais il semble de Ndoye et Cie tiennent à garder leur liberté de ton. C’est dire que le compagnonnage entre la Ld et l’Apr est à un tournant décisif.

L'AS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image