leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall, "Pourquoi j'ai participé à la marche de Paris"

Le développement d’un pays repose d’abord sur la paix et à la stabilité. Or, la seule chose qui menace notre stabilité, c’est le terrorisme. Le terrorisme n’est pas l ‘Islam. Cela n’a rien à voir.
Dernièrement je suis parti à Paris et cela a suscité une polémique. Comme je l’ai dis pendant mon séjour au Burkina Faso, le Sénégal est un pays de paix. Nous voulons la paix et Dieu merci nous l’avons. Nous souhaitons que cette paix perdure.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Janvier 2015 à 01:32 | | 8 commentaire(s)|

Macky Sall, "Pourquoi j'ai participé à la marche de Paris"
Comme vous l’avez constaté, ce sont les conflits qui ont hypothéqué pendant 32 ans, le potentiel de développement de la Casamance. Une région pourtant à très fort potentiel économique dans les domaines de l’agriculture, du tourisme etc. Aujourd’hui, tout autour de nous, nous faisons face à des menaces terroristes qui viennent du Mali et d’ailleurs. Ce qui constitue un risque réel qui menace notre co-existence pacifique et qui hypothèque notre pratique apaisée de l’Islam. Ces terroristes et ces fondamentalistes ne prônent pas l’Islam. Ceux qui croient que ces terroristes prônent l’Islam se trompent. Car, si par malheurs ces terroristes parvenaient à s’installer au Sénégal, il s’en prendraient d’abord à nos plus grands symboles, à notre pratique responsable de l’Islam et aux valeurs implantées portant solidement par nos différentes Tarikhas. Ces mêmes Tarikhas qui constituent les piliers de notre pratique islamique et de notre stabilité sociale. Par ailleurs, il est essentiel que nous intégrions le fait que le Sénégal est un pays laïque. Si la France, qui est un pays ami et qui nous soutien dans la lutte contre le terrorisme, subit une attaque barbare, et que le monde entier aille à Paris pour leur manifester soutien et solidarité, il est alors normal, conformément à nos valeurs et pratiques, que j’aille présenter au Peuple Français mes condoléances et celles du Peuple Sénégalais suite à l’assassinat de 17 innocents. En quoi cela devrait-il poser problème? Mon déplacement à Paris n’a aucune connotation religieuse. Mon déplacement à Paris répond uniquement à mon souci de présenter mes condoléances suite à l’assassinat d’innocents tout en réaffirmer mon engagement dans la lutte contre tout acte terroriste. Certains osent même verser dans des allégations en insinuant que je ne serai pas un bon musulman. D’autres disent même que je suis totalement faire preuve d’apostasie et que je suis sorti de la religion musulmane. A ceux-là, qui versent dans des allégations et accusations gratuites, je rappelle que Dieu est le meilleur des Juges et qu’Il saura reconnaitre les siens. Par ailleurs, il important de préciser que le Sénégal est un pays laïque. Le rôle de l’Etat est de protéger tous les citoyens, sans exception. Qu’ils soient musulmans, chrétiens ou animiste. Mais cela ne signifie pas et ne signifiera jamais que l’on soutiennent un journal qui combat l’Islam. Je ne cautionnerai jamais les pratiques d’un journal qui s’en prend à nos valeurs islamiques et à son plus grand symbole humain: le prophète Mouhammed (PSL). Quand ce journal a fait sa une blasphématoire sur le Prophète, ma première réaction, depuis Alger, où je me trouvai, c’était d’interdire sa diffusion au Sénégal. Une interdiction qui s’est aussi appliquée à un autre journal français qui avait repris la Une en question. C’est pour dire que je ne saurai cautionner une attitude qui met en mal nos valeurs religieuses. Ceux qui soutiennent le contraire cherchent simplement à créer un amalgame dangereux et grave en entretenant une confusion voulue entre un déplacement réel pour présenter mes condoléances à la France et un soutien imaginaire à Charlie Hebdo. Un soutien qui, chez moi, ne saurait exister. Ce soutien n’existe peut-être que dans l’esprit de personnes mal intentionnées qui versent dans la politique politicienne et cherchent ainsi à mettre en mal le Président de la République et son Peuple. Heureusement, le Peuple Sénégalais est un Peuple mature que personne ne peut berner. Car vous tous vous connaissez mon engagement pour les valeurs islamique. Par contre, les terroristes en question sont les premiers à mettre en mal les valeurs islamiques. Nous nous rappelons tous des actes barbares que ces terroristes ont commis au Mali en saccageant les tombeaux des Saints à Tombouctou. S’il y a un combat à mener contre les détracteurs de l’Islam, je serai à la pointe du combat. Car je suis un musulman, et je le revendique et l’assume. je ne voulais même pas revenir sur le sujet. Mais il est important pour moi d’édifier mon Peuple sur les raisons de mon déplacement à paris. Car lorsqu’un malheur frappe un pays ami, nos valeurs recommandes que nous soyons à ses côtés pour le soutenir et lui présenter nos condoléances. Les relations entre le Sénégal et la France dépassent le cadre de la simple diplomatie. Présenter nos condoléances à la France ne saurait donc constituer un acte anti-religieux. D’autant que même le Roi d’Arabie Saoudite, pays qui abrite les lieux Saints de la Mecque, a tenu à envoyer son propre fils le représenter à la marche de Paris. Le roi de Jordanie, qui est un descendant direct du Prophète (PSL) a tenu à être présent avec son épouse. Ainsi, la plupart des pays musulmans comme la Turquie et le Maroc était présent à Paris. J’appelle donc les politiciens malintentionnés à savoir raison garder et à accepter la volonté divine. C’est le Bon Dieu qui a décidé que je préside aux destinées Sénégalaises. Ces politiciens malintentionnés doivent attendre les prochaines échéances électorales pour tenter leur chance. Car aucun politicien mal intentionné ne réussira la prouesse de semer la zizanie dans ce pays pour favoriser des élections anticipées et arriver ainsi, par effraction, au pouvoir. C’est des rêves.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image