leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall : Un président de rupture ?

Oui je le crois fermement…
« C’est aux heures catastrophiques de l’histoire que se révèle la grandeur d’un homme »
FREDERIC NIETZSCHE


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Novembre 2012 à 10:50 | | 4 commentaire(s)|

Macky Sall : Un président de rupture ?
Depuis le 25 mars 2012 date marquant l’accession du président Macky Sall à la magistrature suprême, notre pays, le Sénégal, connait de nombreuses mutations et de profonds bouleversements socio politiques. Face à cette situation où le président de la république son excellence Mr Macky Sall a hérité d’un pays sans foi ni loi marqué par une catastrophe économique sans précédent (80% des ministères surtout politiques ont utilisé 50% de leur budget de fonctionnement), des mesures rigides et austères mais idoines et efficaces ont été prises d’urgence pour alléger les difficultés des Sénégalais.

Je veux dire par là la réduction des prix de certaines denrées de première nécessité notamment le riz, l’huile et le sucre, du train de vie dispendieux et ostentatoire de l’Etat d’alors en plus d’une volonté ferme et affichée de travailler avec toutes les forces vives de la nation (Benno Siggil Sénégal, Benno ak Tanor, Idy 4président, des membres de la société civile etc.…).

D’ailleurs en vue de réaliser des économies budgétaires lesquelles seront destinées à la demande sociale, plus de 59 directions et agences anodines et inefficaces créées alors par Abdoulaye Wade pour satisfaire une clientèle politique et s’enrichir sur le dos des Sénégalais ont été supprimées.

Dans ce même ordre d’idées, les salaires des directeurs généraux, des ministres et même du président de la république ont été revus à là baisse.

Le SENAT dont l’élection était prévue le 16 Septembre 2012 a été supprimé en vue d’aider nos chers compatriotes qui pataugeaient dans les eaux.

Ces actes traduisent et confirment que le Président Macky Sall est plus que jamais déterminé à « servir le Sénégal » et non « à se servir ».

Par ailleurs, cette vision éclairée et ambitieuse du Président de la république laquelle consiste à gagner ensemble et à gouverner ensemble s’est aussi invitée à l’Assemblée Nationale où la coalition Benno Bokk Yakaar porteuse d’espoirs et expression des aspirations du Peuple Sénégalais (65,87% a l élection présidentielle 119 députés à l assemblée nationale) doit à mon humble avis cristalliser l’ensemble des défis à relever pour notre cher pays le Sénégal.

Sur ce, l’élection de Moustapha Niasse, homme d’Etat d’une grande envergure, à la tête de l’institution parlementaire opine dans le même sens et constitue un pas important dans la construction d’un Sénégal nouveau émergent dans la paix et la stabilité. Ce choix judicieux du président Macky sall incitera certainement les bailleurs de fonds, les investisseurs et les institutions financières internationales à invertir au Sénégal et ceci au grand bonheur du peuple Sénégalais.

Les réformes constitutionnelles opérées à l’Assemblée Nationale pour la suppression du Sénat, de la vice-présidence et la substitution du Conseil Economique et Social en Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) marquent une rupture profonde et feront naturellement de Moustapha Niasse le dauphin constitutionnel du président de la république, car jamais dans l’histoire politique de notre pays une deuxième personnalité n’est issue hors des rangs du parti présidentiel. Ceci confirme et justifie aux yeux des Sénégalais que le Président Macky Sall place la patrie et les valeurs au dessus de tout.

Toutefois, il convient de préciser que cette construction d’un Sénégal nouveau se fera en instaurant le dialogue et la concertation lesquels sont inséparables dans toute entreprise de développement d’un pays. Ce qui pousse habituellement le président Macky Sall à consulter Moustapha Niasse, prendre des conseils d’Abdoulaye Bathily, d’Amath Dansokho et de Tanor Dieng bref et discute sans intermédiaire avec tous ses alliés.

C’est pour cela que je tiens à féliciter et encourager vivement le président de la république son excellence Mr Macky Sall qui a compris que la situation actuelle et présente du pays nécessite la convergence de tous les talents à l’intérieur comme à l’extérieur.

C’est dans ce cadre qu’il faut à mon avis inscrire la nomination de certains cadres nationaux et de la diaspora partageant ces mêmes principes et valeurs que défend le Président de la république.

Parlant toujours du Président Macky Sall et de sa politique de rupture depuis son accession à la magistrature suprême, je ne peux m’empêcher de lancer un appel.

Aux militants et responsables de l’APR et de la coalition Macky 2012, je les exhorte à se mobiliser davantage en vue non seulement de massifier et de structurer le parti mais aussi et surtout de le hisser à la hauteur des ambitions de notre président.

Reconnaissons que le président Macky Sall est aujourd’hui le président de tous les Sénégalais. De ceux qui ont voté pour lui comme de ceux qui n’ont pas voté pour lui. A cet égard, il ne s’agit pas à mon avis d être dans une position attentiste et dans une logique d’accaparement. Bien au
contraire, il s’agit de comprendre sa vision politique, de l’accepter, de la défendre et de la traduire en actes concrets.

Aux responsables de la coalition Benno Bokk Yakaar (Moustapha Niasse, Bathily, Tanor etc.) je les invite à former autour du président Macky Sall une ceinture de mains fraternelles pour ensemble relever les grands défis qui nous interpellent tous (coupures d’électricité, chômage des jeunes, baisse des prix des denrées etc.…). Le président Macky Sall a « sacrifié » son parti au profit de la coalition Benno Bokk Yakaar pour l’intérêt et la stabilité du pays car à un moment de la vie politique d’une nation « l’intérêt supérieur d’un pays doit supplanter tout autre intérêt ».

Dans cette optique tout responsable qui, pour des raisons crypto-personnelles parce qu’obnubilé par le pouvoir, ramerait à contre courant des principes et valeurs qui fondent la coalition serait perçu aux yeux des Sénégalais comme « un ennemi du peuple ». Le président Macky Sall l’a bien compris lui qui, dans une interview accordée à la presse nationale et internationale lors du conseil des ministres décentralisé de Ziguinchor disait « je ne serai pas le premier à saper les fondements de la coalition ».

Aux Sénégalaises et Sénégalais, je les invite à encore plus de patience. Le président Macky Sall a un seul et unique objectif : faire du Sénégal un pays émergent dans la paix et la stabilité politique économique, sociale et culturelle. Mais malgré la situation dont il a hérité, des efforts notables ont été faits.

D’autres résultats attendus par les populations viendront parachever l’œuvre de cette équipe qui vient d’être promue et sur laquelle tout le monde attend des changements notoires. Dés lors, tenons nous éveillés et veillons à ce que ce grand pas du Sénégal soit comme le disait un poète français du 19e siècle « une bouteille à la mer destinée à la postérité »

Seydou Diouf
Président du Mouvement des Apéristes du Plateau
Porte parole APR Plateau



1.Posté par AFOUSSA le 06/11/2012 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sa wah rafét na bou sénégalais yépp guissé wone ni yaw rék mou néh yàlla mi fal macky yal na ko djappalél boppam sénégal djeum sa kanam

2.Posté par diop le 06/11/2012 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les paroles ne peuvent pas supplier des actes ,il est temps de tourner la page des parlotes insidieuses ,les promesses faites durant la campagne tardent a se dessiner ,au delas des eloges ,le senegalais lambda a un regard aux antipodes des approximations et tatonnements de ce gouvernement qui n a de rupture que de nom les attentes des populations et la reponse du gouvernement ne sied pas a la realite ,travaillez et cessez de defendre l indefendable ,chacun a sa propre vision de la situation actuelle du senegal ,les maux sont reels ,essayez de travailler c est plus sur que passer votre temps a faire l eloge du president il a besoin de competence et non d amitie ,le senegal a besoin de gens de qualite integres ,patriotiques et vertueux avec les deniers de la patrie la politique n est pas le chemin de la reussite sociale le plus court essayons de changer de maniere d apprehender les difficultes des senegalais ,les discours de salons et bas etages ne menent a rien le peuple attend les changement pour une emergence vers le developpement ,un conseil une bouteille jetee a la mer part a la derive ou bien au moindre ressac se brise sur des ecueils ,notre senegal ne saurait etre compare a une bouteille ,les citations des autres n epousent pas nos realites ,la reflexion est a la portee de tout etre humain dote de raison

3.Posté par Pape le 06/11/2012 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Seydou Diouf. Vous êtes dans votre rôle en tant que membre de l'APR. Si on lit également monsieur Diop et sa prompte réaction, on devine que c'est un opposant. Tant mieux pour la démocratie. 35% des sénégalais voulaient que Wade reste. 26% avaient voté le programme Yonou Yokouté. Finalement nous avons eu un référundum Wade part ou ne part pas. 65% ont sanctionné Wade. (65 - 26 = 39). Donc 39% on "utilisé" Macky pour faire partir Wade. Cette nouvelle situation a engendré un contexte nouveau qui rend caduc tous les programmes antérieurs. Le réalisme politique aidant, la concertation et le rassemblement sont privilégiés au détriment de la gestion solitaire. Tout individu raisonnable sait qu'un redressement d'une situation aussi catastrophique que le mouvement qui avait ravi la palme à tout le monde était Y'EN A MARRE, demande un minimum de délai. N'en déplaise aux impatients, aux maitres chanteurs, aux anciens privilégiés sevrés, cet état de grâce sera. Le peuple avisera le moment venu.

4.Posté par modou fall le 17/11/2012 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit monsieur le président de M.A.P.S comme tu l'as si bien dit le président MACKY SALL est le president de tous les Sénégalais donc de ce faite nous devons nous massifier et laisser nos intéret personnel de coté et mettre au devant l'interet du pays! d'ailleurs le president de la République nous à montré la voix en mettant la patrie avant le partie donc ce la est une lecons pour tous les Sénégalais pour qu'il sache que maintenant l'espoir est permis...serrons nos coudes pour un Sénégal meilleurs avec le président du MAPS et le president macky sall!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image