leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall à Addis Abeba : vibrant plaidoyer pour la Jeunesse africaine

Rédigé le Vendredi 24 Mai 2013 à 09:09 | | 3 commentaire(s)

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, est arrivé peu avant midi à la salle de conférence de la Commission économique africaine, à Addis Abeba, capitale de l’Ethiopie. Plusieurs chefs d’Etat, de gouvernement et des responsables d’organisations internationales participent à cette rencontre, marquant le 50ème anniversaire de l’Organisation de l’unité africaine, devenue Union africaine. Cette rencontre est un moment de dialogue, d’échanges entre d’anciens chefs d’Etat et la Jeunesse africaine sur les problèmes de l’Afrique.



Macky Sall à Addis Abeba : vibrant plaidoyer pour la Jeunesse africaine
Lors de son intervention, Macky Sall a fait un vibrant plaidoyer pour une Afrique qui gagne, appelant les jeunes africains à ne pas se faire de complexe et à prendre la place qui leur revient dans le monde. « La Jeunesse est une composante essentielle, la force du continent africain et l’Afrique est un paradoxe : continent le plus vieux, berceau de l’humanité, continent le plus jeune par sa population. Il faut que la jeunesse africaine soit décomplexée, je l’invite à ne pas rester inactive. Que chacun puisse chercher l’excellence et se sentir concerné par ce qui se passe dans le monde », a plaidé le chef de l’Etat sénégalais lors de son intervention à la rencontre entre la Jeunesse africaine et les anciens chefs d'Etat du continent.

Présentant sa vision de l’Afrique dans un demi-siècle, Macky Sall décrit le continent comme un lieu « de convergence de tous les scientifiques, où des gens viendront chercher du travail, le Sahara et le Kalahari transformés en Oasis ». Le chef de l’Etat Sénégalais a présenté son idéal d’intégration, appelant les dirigeants africains à une « intégration plus soutenue et une lutte contre le chauvinisme national. Que chacun se sente comme africain avant de se sentir sud-africain ou sénégalais, ou tunisien. Il nous faut un passeport unique, avec mobilité des populations du Caire au Cap », sous les applaudissements nourris de ses pairs africains et des délégués présents dans la salle.

Pour y arriver, M. Sall invite à un combat farouche contre la corruption, indiquant que « ce n’est pas par des déclarations que nous y arriverons, mais un combat de acharné de tous les jours ».

Service de Presse




1.Posté par NGINGUE le 24/05/2013 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE SONT DES BRASSARDS ROUGE AU SOLEIL POUR S OPPOSER AUX RECRUTEMENTS MASSIFS YAMA NEEXX ET D UN ADJOINT DG AMI VENU DE LA FUMOA PIRE UNE FILLE AUSSI ADJOINT AU SERVICE D'APPRO QUE LE PERSONNEL SOLEIL NE COMPTE PAS AVALER VOIRE L EXPERTISE INTERNE QUE LE SOLEIL COMPTE.
DES FAUTES RÉPÉTÉES GRAVES AUX MANQUEMENT AU NIVEAU DE LA RÉDACTION.....TOUT EN ÉCARTANT CES GRANDS JOURNALISTES DE NOM.

2.Posté par link le 24/05/2013 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

XEXH LENNN SOCIÉTÉ DOU BENN NITT DONGOU C EST VOUS LE PERSONEL DEMM BA DIEXXXH

3.Posté par Anne le 24/05/2013 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis réjouis de votre démarche Monsieur le Président votre détermination salutaire bonne continuation on est derrière vous Président on est conscient que l'Afrique se développera que par ses fils.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image