leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall à la rencontre du peuple souverain, c’est de cela qu’il s’agit.


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Février 2012 à 09:41 | | 3 commentaire(s)|

Macky Sall  à la rencontre du peuple souverain, c’est de cela qu’il s’agit.
L’action politique, bien concrète, est l’inverse de la démagogie. Le président Macky Sall depuis la création de son parti le 1er décembre 2008 reste dans cette action politique concrète. Il n’use jamais de l’art de la joute, de la rhétorique pour que les mots deviennent des instruments de manipulation pour servir sa cause. Pour nous républicains, s’affirmer dans un sens politique propre, c'est-à-dire conscient des enjeux, c’est à notre sens la seule façon pour notre leader Macky Sall de ne pas sombrer dans la médiocrité politique comme certains leaders. Car lui, il a un but bien affirmé, construit, qui est le rétablissement de l’Etat républicain dans tout son sens. Voilà pourquoi, Macky Sall a choisit d’aller à la rencontre du peuple sénégalais souverain et seul apte en 2012 à choisir son président de la république. C’est le cas de le dire, puisque c’est de cela qu’il s’agit.

Certains membres de l’opposition, conscients que le peuple sénégalais qui souffre au plus profond de lui-même, attend son heure pour prononcer sa sentence, cherchent à faire de Macky Sall un bouc émissaire. En jetant l'anathème sur le président Macky Sall, qu’ils accusent à tort de saboter le M23. Ils vont jusqu’à accuser le président Macky Sall de collusion avec les libéraux. Décidément Macky fait peur non seulement aux libéraux mais surtout à ces éternels candidats à la candidature. L’unité ne se proclame pas, soit ! Tout comme l’habillage détournée de la candidature unique. Républicains nous sommes, Républicains nous restons. Nous sommes contre la candidature du président sortant, cependant, seul le peuple souverain dira le droit au soir du 26 février 2012. Nous avons l’obligation de respecter le calendrier électoral de la république, si tant est que nous sommes des républicains. L’Apr est fondée sur des dalles en béton armé et c’est au peuple qu’il revient d’en poser la toiture qui sied le 26 février 2012. Si le peuple est cohérent, si le peuple est constant dans son discours et s’il est vrai que Wade est plus que minoritaire, alors pourquoi douter du peuple souverain ?
Savoir être respectueux des autres et généreux dans l’accomplissement de sa vision politique, montrent à quel point le président Macky Sall fait œuvre pour sa patrie. Le président Macky Sall n’a jamais fait du pouvoir de l’ullision comme disait Platoon.

Le président Macky Sall, lors de la conférence du 3 octobre 2011 précisait ce qui suit :
« Je reste plus que jamais ancré dans la conviction que le Sénégal est dans un tournant et qu’il lui faut bien effectuer le virage. Toute erreur de direction aura forcément un coût très élevé et pour la démocratie et pour les conditions de vie des Sénégalaises et des Sénégalais. C’est au regard de cette situation grave que l’APR et ses alliés mesurent leur responsabilité et appellent l’ensemble des forces vives de la nation à œuvrer pour un vaste mouvement social, démocratique et populaire pour faire des prochaines échéances électorales le point de départ pour un Sénégal ancré dans la démocratie, un Sénégal prospère et en paix avec ses voisins et le reste du monde. C’est autour de ces exigences d’ailleurs que nous appelons les Sénégalaises et les Sénégalais autour de la coalition que nous sommes en train de bâtir patiemment. Que ces Sénégalais proviennent de partis politiques, de la société civile ou de toutes autres entités, pourvu qu’ils soient des citoyens imbus de nos valeurs qui acceptent notre projet et s’alignent sur la discipline de notre parti et la rupture que le Sénégal attend, ils sont les bienvenus à l’APR. »

Il réaffirmait : « l’appartenance de l’Apr à Benno Siggil Senegaal et au M23. Nous sommes et demeurons membres à part entière de ces deux dynamiques unitaires. Aucune manœuvre dilatoire ne saurait nous couper de ces deux réalités politiques. »

Et en fin il déclarait « mon souhait ardent est que le Sénégal traverse victorieusement l’échéance de 2012 dans la paix, l’unité nationale et la stabilité. Mon souhait ardent est que les Sénégalaises et les Sénégalais que nous avons rencontrés, que nous avons écoutés et en tendus depuis trois ans à travers tout le pays, mon souhait, donc, est qu’ils se mobilisent pour des victoires éclatantes qui replacent le Sénégal dans une nouvelle trajectoire de développement. »

Le charisme chez le politique actif et sur le terrain, est une chose indéfinissable qui permet la liaison entre lui et ses concitoyens. Ce charisme, lié à une énergie sans laquelle il ne peut mener à bien toutes ses tâches, donne toute la puissance à ses actes entraînant de facto la reconnaissance de ses concitoyens.

Enfin allez à la rencontre du peuple et déclinez vos projets de société, tout en dénonçant la candidature du président sortant. Mais de grâce arrêtez de tromper le peuple, il n y a point de candidat unique, mais quatorze (14) candidats déclarés. Faites confiance au peuple, ce peuple qui, sans nul doute rendra son verdict le 26 février 2012.

Alioune Ndao Fall
Secrétaire national
Chargé de la Diaspora



1.Posté par xax le 08/02/2012 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cet ce qu'on attend de nos candidats aller sur le terrain au lieu de ce regrouper comme des moutons WADE lui est déja en avance sur le terrain MACKY a raison

2.Posté par la raison le 08/02/2012 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

certes le M-23 est un mouvement ki prone le rassemblement mais cela ne ve pas dire k les membres ki sont candidats au presidentiel ne doivent pas battre campagne.Macky n'a rien fait de mal,il a juste décider de continuer le combat sur le terrain en presentant son programme aux Senegalais.

3.Posté par Mamadou MBALLO le 08/02/2012 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci mon frère Alioune Ndao FALL je partage votre opinion et j'en suis très convaincu de ce point ci je l'ai toujours défendu devant plusieurs camarades
si nous sommes des légalistes nos devoir devant une décision de justice aussi grave et malhonnête que celle prise par le Conseil Constitutionnel et de prendre acte et de continuer le combat contre la décision
ce n'est pas de la lâcheté c'est juste un jeu stratégique
que le combat continue et vive APR pour la victoire fnale le 26 février 2012

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image