leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall aux populations de Keur Massar : "Je vais prendre en charge l'ensemble de vos doléances"


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Juillet 2016 à 10:00 | | 2 commentaire(s)|

Macky Sall aux populations de Keur Massar : "Je vais prendre en charge l'ensemble de vos doléances"
Faire de la commune de Dakar une ville émergeante avec des projets de grande envergure, c’est le but d’un projet d'appui à l'enseignement Moyen dans la région de Dakar (Adem/Dakar). Ce projet, qui est financé à hauteur de 7,8 milliards de FCfa va porter sur la construction et la réhabilitation de 17 collèges dans les quatre départements de la région de Dakar : 7 pour Rufisque, 2 pour Guédiawaye, 4 à Pikine et 4 à Dakar. Et c'est à Keur Massar que le président de la République a lancé les travaux.

Le maire de la commune, qui a salué l'initiative, n'a pas manqué d’égrener un chapelet de doléances à l'endroit du chef de l'Etat. Selon Moustapha Mbengue, la commune de Keur Massar, qui compte plus de 511 000 habitants, est confrontée à une multitude de difficultés : « Considérant la densité de la commune, ainsi que sa démographie galopante, nous sollicitons, avec votre bienveillance, la départementalisation de Keur Massar », a-t-il dit au Président Sall. Ce dernier a aussi réclamé des infrastructures routières pour éradiquer les embouteillages a l’entrée de Keur Massar. Entre autres doléances, M. Mbengue a demandé à Macky Sall d'autoriser la fermeture et l’exploitation de la décharge de Mbeubeuss : « M. Le président de la République, aidez ma population à la réalisation de ces doléances ».

Ces doléances ne sont pas tombées dans l'oreille d'un sourd : « J’accepte de prendre en charge l’ensemble des doléances », a répondu le Président Sall au premier magistrat de la ville. Poursuivant, ce dernier d'ajouter que la décharge de Mbeubeuss est en train d'être étudiée. "Nous allons en discuter avec les autorités du département de Pikine", a-t-il dit. Pour ce qui est de la départementalisation de la commune, il dire tout de go : "Si ce n'était pas les contraintes liées au code des collectivités territoriales, j'allais le faire aujourd'hui. Ce qui veut dire, selon le Président, que s'il érigeait Keur Massar en département, "votre commune serait dissoute, la ville de Rufisque et l'ensemble des communes qui auront été impactées", leur a-t-il dit avant de leur donner rendez vous aux prochaines élections locales pour que l'on puisse remembrer le département de Pikine.







Hebergeur d'image