leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Macky Sall conforte Abdoulaye Daouda Diallo, ignore Wade et prépare 2019


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Août 2017 à 14:14 | | 0 commentaire(s)|

La réunion du Secrétariat national de l’Alliance pour la République (APR), la première du genre après les élections législatives, s’est transformée en tribune pour Macky Sall. Récit.

Que l’opposition qui réclamait la tête de Abdoulaye Daouda Diallo sous prétexte que les élections législatives auraient été mal organisées, ne compte pas sur le Président de la République Macky Sall.

"Libération" a appris de sources autorisées que le patron de l’APR a vivement pris la défense des services du ministère de l’Intérieur hier, lors de la réunion du Secrétariat national de son parti.
 
« Les élections ont été bien organisées. Il y a eu des couacs mais couac ne signifie pas échec. Au contraire, le ministère de l’Intérieur doit être félicité car, il a réussi une prouesse, en faisant acheminer 700 tonnes de bulletins dans 39 pays en un temps record. Ils ont fait un travail remarquable, qui mérite des félicitations », a lancé Macky Sall non sans accuser.
 
 « Par contre, ce qui s’est passé à Touba où le vote a démarré avec beaucoup de difficultés, relève du sabotage.

A part cela, l’organisation des élections a été une réussite et, contrairement à ce qu’on dit, 80% des cartes d’identité ont été confectionnées en quatre mois.

C’est encore un record et cela a été possible par le fait que les services du ministère de l’Intérieur ont travaillé 24 heures sur 24. Ils méritent des félicitations.
»
 
Le Chef de l’Etat de trancher : « Les élections ont été bien organisées et nous les avons bien gagnées. Même au sein du Benno, l’APR est majoritaire avec 98 députés sur les 125. C’est déjà la majorité.

Maintenant, il nous faut préparer la Présidentielle, car c’est dans moins de deux ans. Il faut arrêter vos caravanes, ça ne sert à rien car l’important, c’est d’être proche des populations. C’est la seule chose qui compte.
»
 
Le leader des ‘’apéristes’’ n’a pas manqué de tresser des lauriers aux responsables de Dakar, qui ont fait basculer la capitale. Il faut aussi noter que Macky Sall s’est gardé durant tout son discours qui aura duré deux heures, de parler de Me Abdoulaye Wade ou de répondre à ses attaques.
 
Cheikh Mbacké Guissé (Libération)