leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall décrète le cessez-le-feu avec le PDS

Retour sur le déjeuner mouvementé que le président de la République, Macky Sall a offert aux hauts responsables de l'APR (Alliance pour la République) samedi dernier. C'est pour dire, qu'au-delà des empoignades spectaculaires entre le député maire, Farba Ngom et le nouveau Président du conseil d'administration (PCA) des Aéroports international Blaise Diagne (AIBD), Abou Lô, de grandes orientations y ont été déclinées en vue des retrouvailles programmées avec le Parti démocratique Sénégalais (PDS).


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Septembre 2014 à 09:48 | | 6 commentaire(s)|

Macky Sall décrète le cessez-le-feu avec le PDS
Seules les montagnes de se rencontrent pas, a-t-on habitude de dire. Les relations entre le Parti démocratique Sénégalais (PDS) et l'Alliance pour la République (APR), au pouvoir commencent à épouser parfaitement l'esprit dudit adage. Lors du brouillant déjeuner organisé au palais présidentiel, par le Chef de l'Etat, Macky Sall pour sceller la paix des braves entre les différents responsables de sa formation politique, le maître des lieux a pu donner des consignes qui ont complètement échappé à la presse. Le leader de l'APR a ordonné aux responsables politiques et autres tireurs d'élites de son parti à respecter un cessez-le-feu immédiat et sans condition.
Une manœuvre de haute voltige que Macky Sall mène personnellement en vue des retrouvailles avec la formation politique du Pape du Sopi, Me Abdoulaye Wade. Une opération d'apaisement face au premier parti de l'opposition du Sénégal, commandée par l'imminente refonte de la configuration de l'arène politique. Considérant que son compagnonnage avec le PS (Parti socialiste), où le maire de Dakar, Khalifa Sall, a des ambitions présidentielles certaines, bascule vers un divorce, Macky Sall ne peut pas compter sur l'allié, AFP (Alliance des forces de progrès) dont le patron, Moustapha Niasse n'a pas une parfaite maîtrise de ses hommes. Dès lors, l'option d'un rapprochement avec sa famille libérale d'origine, le PDS, constitue l'un des choix les moins risqués à quelques mois seulement de la fin de son mandat.
Ajoutons qu'en l'absence du président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar, Moustapha Diakhaté, le journaliste Ibrahima Ndoye a tiré sur ce dernier, sur le directeur de cabinet politique du président de la République, Mahmout Saleh et sur le président du Conseil économique, social et environnemental. Suffisant pour que la président du Conseil économique, social et environnemental, Mme Aminata Tall laisse sortir ses griffes. En lui apportant la réplique, Mme Tall lui a reproché de toucher deux salaires à la présidence de la République et au conseil économique. Alors qu'il fait parti des perdants des dernières locales du 29 juin passé. Une affaire de mal gouvernance que Aminata Tall balance ainsi devant le Chef de l'Etat.
Grand-Place






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image