leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall et son plan Marshall

A force de cogiter et d’ergoter, l’idée saugrenue de penser à ce titre on ne peut plus clair et épique tire de la quintessence même de ce plan qui se dessine sous nos yeux. Ce plan s’intitule Plan pour un Sénégal Emergent, qu’on appelle communément le PSE, plan défini et conçu par un groupe de sénégalais établis à l’étranger dans le but de participer au devenir de leur mère patrie. Terra Patria quand tu nous tiens par les entrailles et les trippes ! Une manière de participer à l’effort national mais bon comme on dit dans le jargon machiste, sois belle et tais-toi.


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Février 2014 à 19:02 | | 3 commentaire(s)|

Macky Sall et son plan Marshall
Anguille sous roche, on ne sait pas. On ne pipe mot. De ce vaste programme économique, le Sénégal est en puissance. Ce que disent les avertis et les illuminés de la vie politique sénégalaise. Le nom Marshall est le mot qui définit en quelque sorte la ligne directrice du fameux programme de Yonou Yokouté du président Macky Sall, plus enclin à parapher son image que celle de son pays mais disons le haut et fort, Macky Sall a du toupet mais a-t-il les moyens de ses ambitions, cela je ne saurais le dire. Tout est calcul dans le champ politique semé d’embûches, de bassesses et de mesquineries.

Vu la gravité et l’importance de ce plan Marshall, Macky Sall, revigoré en chef de guerre, s’est attelé comme tâche de conduire la fameuse délégation sénégalaise à la place Iéna, siège de la Banque Mondiale, qui se trouve à quelques jets de pierres de mon lieu de travail. Cogitation finie, je me suis lancé un défi et c’est celui de couvrir ce grand évènement à ma manière vu les maigres moyens et le maigre butin de guerre dont je dispose. Rire sous cape. Une idée me turlupine et me secoue ; et si l’ex-Premier ministre de Macky, en l’occurrence Abdoul Mbaye était aux manettes ? Une chance inouïe de récolter le fruit de cette moisson préparée depuis belle lurette et que décrient certains médias comme une forme de quémander.

Dans les annales de l’histoire et enseignée de la sorte, une telle opération commando a toujours été sous le joug du Premier ministre. L’actuel Premier ministre est voué aux gémonies ces temps-ci. Les temps sont durs pour Mimi Touré et sa clique. Elle est même raillée dans sa propre famille politique et c’est ce qui a poussé Macky Sall à la destituer de la tête de cette mission de récolte de fruits mielleux et fielleux. Antithèse et jeu de mots. Mielleux parce que cela pourrait profiter pleinement aux signataires. Signataires avec un S quand on se rappelle de Monsieur 15% qui croupit actuellement en prison.

Un festin d’hyènes se trame sur le dos du contribuable sénégalais si le peuple n’est pas vigilent. A coup sûr, il y aura des bénéficiaires de ce vaste programme qui touche tous les pans de l’économie nationale. Afin le Sénégal en poupe tel un bateau flottant dans une mer déchaînée. Le pavillon Sénégal émerge de sa torpeur comme si le pays n’a jamais émergé. Un Sénégal émergent a toujours été une idée de nos présidents qui se sont succédé sur le trône. Du PSE, l’état attend un changement inouï et une espérance vivace. Du PSE, l’état espère inonder le marché de liquidités parce que le Sénégal est de nos jours très solide, voire dur, pas assez liquide, d’où la fameuse tirade,’’deuk bi dafa Macky’’, la vie est dure.

Espérons que ce PSE ne devienne une bombe qui pourrait se fragmenter en pétaudière et en sarcasmes pour l’état. Afin un Sénégal liquéfié par Paris et ses bailleurs. J’ai visité le site web de ce PSE et quel programme alléchant à couper le souffle mais que nous réserve-t-il ? Je donne ma langue au chat mais pourvu que l’état en fasse quelque chose qui augure de bonnes perspectives d’avenir. Le prix à payer sera dur mais l’Afrique a toujours quelque chose que les autres continents n’ont pas ; une éternelle jeunesse. Une jeunesse qui n’a jamais été épargnée nonobstant les énormes sacrifices consentis.

La somme de 1965 milliards de nos francs CFA que l’état espère tirer de Paris fait tourner les têtes et valser les cœurs. La moitié de la somme que Karim Wade a cachée dans quelques paradis fiscaux. Ce qui se susurre dans les médias mais bon que de simples élucubrations de quelques funambules de la parole et de la plume. Et si cela était vrai ? Ceux qui connaissent la vérité crue se terrent chez eux tels des rats qui ont peur du soleil. Le soleil est vérité. Je pense par des balbutiements que ce plan pourra profiter au Sénégal et non à quelques énergumènes du landerneau politique toujours aux aguets et assoiffés de pouvoir. J’ose un tantinet espérer qu’avec ce plan, le Sénégal atteindra les cimes et la quête du graal tant recherché. J’ose dire que le président Macky Sall, en bon éclaireur, guidera le Sénégal vers le développement en continuant le travail de son prédécesseur avec les grands chantiers qui poignent à l’horizon 2020.

Vivement que ce PSE ne soit pas une bousculade pour tout le gratin sénégalais pressé de venir à Paris ! J’ose enfin crier sur tous les faîtes du monde, vive le PSE et que cela profite à la jeunesse sénégalaise désœuvrée et en manque de repères ! Vive un Sénégal émergent ! Vive une Afrique émergente !

POUYE Ibra







Hebergeur d'image