leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall lors de sa rencontre avec les aperistes de Ziguinchor: «Si vous perdez la commune, vous serez sanctionnes»

Benoît Sambou, Doudou Ka, bref tous les responsables de l’Alliance pour la République (Apr) de Ziguinchor qui ont des postes dans les sphères de l’Etat sont avertis. S’ils veulent conserver leurs strapontins, ils doivent impérativement remporter la mairie de Ziguinchor lors des élections locales. C’est la mise en garde ferme que leur a adressée le Président Macky Sall au cours de la rencontre qu’ils ont eue hier au petit matin.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Mars 2014 à 16:09 | | 1 commentaire(s)|

Macky Sall lors de sa rencontre avec les aperistes de Ziguinchor: «Si vous perdez la commune, vous serez sanctionnes»
Les apéristes de la commune de Ziguinchor vont jouer leur vatout lors des prochaines élections locales. Politiquement, ça passe ou ça casse. A trois mois des échéances électorales qui s’annoncent d’ores et déjà très disputées, ils savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur. Au moindre faux pas électoral au soir du 29 juin prochain, ils seront bons pour l’échafaud au plan politique puisqu’ils verront leur poste leur filer entre les doigts. Ainsi, la rencontre entre le Président Macky Sall et les responsables ziguinchorois de l’Apr constitue une pression supplémentaire pour ces derniers.

Recevant les différents responsables de son parti à Ziguinchor de quatre (4) heures à six (6) heures du matin, hier mercredi à la Gouvernance, le patron de l’Apr n’a pas tourné autour du pot pour exprimer ses exigences. A savoir la conquête de la mairie dont le fauteuil est actuellement occupé par Abdoulaye Baldé. Une défaite de la formation marron-beige au soir du 29 juin prochain dans la capitale du Sud est à écarter.

A Benoît Sambou (ministre de la Jeunesse), Doudou Ka (administrateur du Fongip), Kourfia Diawara (recteur de l’Université Assane Seck représenté)…, Macky Sall a servi une menace à peine voilée. «Si vous perdez la commune, vous serez sanctionnés», a-t-il asséné à leur endroit. Un responsable averti… Après cette sévère mise en garde, le capitaine du navire marron-beige s’est employé à remettre de l’ordre dans les rangs de sa formation minée par une guerre de tendances sans merci entre Benoît Sambou et Doudou Ka.

Ainsi, en présence du superviseur de l’Apr pour le département de Ziguinchor Me Oumar Youm, il a appelé les uns et les autres aux retrouvailles. Et d’ajouter : « Benoît Sambou est un ministre. Il faut lui donner la considération due à son rang. Mais il ne doit pas travailler en solo et tourner le dos à une partie des militants. Au contraire, il doit s’ouvrir à tout le monde, se concerter avec tous les militants. C’est la seule façon avec laquelle nous pourrons être forts». Sur ce, il a instruit Me Oumar Youm de convoquer dans les meilleurs délais une réunion dans l’optique de trouver dans le consensus le responsable du Comité électoral de l’Apr en direction des prochaines locales.

Le million de la bataille

Au terme de la rencontre aux allures d’exorcisme, Macky Sall a remis à Benoît Sambou la somme de 1.000.000 Fcfa pour le transport des militants. Le ministre de la Jeunesse qui s’est abstenu de procéder à la distribution de l’argent, manifestement à cause de l’heure matinale, les partisans de Doudou Ka qui avaient pris d’assaut la Gouvernance ont alors commencé à rouspéter. Ces derniers ont remis sur la table la nébuleuse que constitue la destination des 10 millions que le chef de l’Etat avait remis à Benoît Sambou pour préparer son accueil dans la capitale du Sud. Cependant, la riposte des proches du ministre de l’Emploi ne s’est pas fait attendre. Conséquence de cette montée d’adrénaline : une bagarre a opposé les deux tendances.

L'AS






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image