leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall répond aux accusations de Yahya Jammeh


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Avril 2015 à 09:45 | | 2 commentaire(s)|

Macky Sall répond aux accusations de Yahya Jammeh
Macky Sall répond à Yahya Jammeh. Le Président de la Gambie n’avait pas manqué, il y a quelques jours, d'accuser le Sénégal d'accueillir ses ennemis. Profitant de sa rencontre avec la presse, hier, à Kaffrine, le président de la République a tiré les choses au clair. «Le président Yaya Jammeh sait très bien que le Sénégal n’est pas dans les dispositions de faire quelques actions que ce soit pour essayer de déstabiliser son régime. Ce n’est pas le Sénégal ça. Nous avons d’autres chats à fouetter que de nous immiscer dans des problèmes en Gambie», dit-il.

Maintenant, précise-t-il, «le Sénégal est une terre d’accueil, c’est une réalité aussi et entre Sénégalais et Gambiens, entre (Sunugaaliens) et autres Africains. Ils sont nombreux, y compris d’anciens chefs d’Etat, des journalistes, venus de ces pays. Les gens, ils vivent en paix chez nous». Poursuivant, SMS d’indiquer : «Ce que nous leur disons, c’est que vous devez respecter le droit d’accueil et d’asile dans notre pays si vous êtes là en réfugié ou si vous êtes là même en simple citoyen Cedeao». Et Macky Sall de préciser que «le Gambien qui vient chez nous, il n’a pas besoin de visa, d’autorisation, mais une fois qu’il s’implante, on ne tolère pas qu’il attaque le régime gambien. Et c’est pourquoi, nous avions expulsé Sidya Bayo».

Poursuivant, il rappelle : «certaines organisations ont critiqué, on a dit : on lui a interdit l’accès au territoire parce qu’il s’engage véritablement dans une politique de dénonciation contre le gouvernement gambien». Ma Sall ckyse veut clair là-dessus : «Ça, on ne peut pas encourager de telles actions». Mais, souligne-t-il, «un Gambien qui vit tranquillement chez nous, on ne peut pas l’expulser tant qu’il n’est pas dans des actions subversives. C’est valable pour toutes les nationalités. Donc pour dire qu’il y a absolument aucun soutien de quelques ennemis de la Gambie chez nous».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image