leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall sur RFI : «Pourquoi j’ai appelé Wade…»

Depuis leur poignée de main historique lors du passage du témoin le 2 avril 2012, Macky Sall et Abdoulaye Wade ne s’étaient plus parlé, jusqu’à leur échange téléphonique le 29 mai dernier à l’occasion de l’anniversaire de l’ancien président. «C’était la première fois (qu’ils se parlaient) depuis notre passation de service», a révélé le Chef de l’Etat ce matin dans un entretien avec RFI.


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Juin 2016 à 12:38 | | 31 commentaire(s)|

Sauf que le président Macky Sall s’étonne que des gens trouvent à redire dans cet échange avec son prédécesseur, dont tous les Sénégalais épris de paix devraient se réjouir. «Je suis étonné de voir des gens s’émouvoir que deux anciens chefs d’Etat qui étaient en combat renouent le dialogue. Les gens, qu’est-ce qu’ils veulent ; ils veulent la paix ou quoi ? Donc tout le monde devrait se réjouir de cet apaisement qui nous permettra de nous concentrer autour de l’essentiel», a-t-il soutenu sur les ondes de RFI.

A la question de savoir ce qui a changé entre-temps dans leurs relations heurtées pour qu’il se soit décide à appeler Me Wade qui s’est montré souvent «insultant» à son égard, Macky Sall souligne qu’il se devait de le faire, pour ce jour symbolique, leur passé commun et surtout, parce qu’il a décidé de faire preuve de dépassement face aux attaques de ses adversaires, y compris Wade lui-même qui ne l’a jamais ménagé.

«Rien n’a changé, sinon moi, président de la République, je considère que je n’ai pas le droit de suivre des opposants qui m’insultent. C’est la raison pour laquelle j’ai fait preuve de dépassement, au plan individuel. Et je peux vous surprendre, j’ai appelé le Président Abdoulaye Wade le jour de son anniversaire. Je lui ai souhaité joyeux anniversaire ; je l’ai appelé le 29 (mai), c’était au lendemain du dialogue. Il fêtait ses 90 ans, je crois que moi je dois l’appeler, vu son âge, vu le parcours que nous avons fait ensemble, malgré tout ce que vous avez dit (que Wade a été insultant avec lui) ; oui, malgré tout, c’est la capacité de dépassement», a expliqué le Président Sall. Qui ne manque pas de saluer aussi la prise de hauteur de Wade.

«J’ai salué aussi sa lucidité et la capacité de dépassement dont il a fait montre, en disant au Pds, allez au dialogue; défendez notre position, parce que le Pds c’est quand même, la première force d’opposition».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image