leral.net | S'informer en temps réel

Macky, Wade et les Soviets (Mohamadou SY «Siré»)

La Gauche a ceci de «mystique et magique» qu’on ne se nourrisse pas philosophiquement à ses mamelles, surtout dans sa jeunesse, sans en garder cette «sensibilité de Gauche» et cette «insoumission de Gauche».
La Droite a ceci de «détonnant et d’indélébile» qu’on n’habite pas un long temps dans sa cour, surtout en âge adulte, sans en garder ce «pragmatisme de Droite» et cette «autorité de Droite».


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Février 2013 à 14:48 | | 0 commentaire(s)|

Macky, Wade et les Soviets (Mohamadou SY «Siré»)
La déclaration du Chef de l’Etat de faire passer «la patrie avant le parti»; sa volonté affichée à mener jusqu’à son terme, les audits déjà bouclés sous Me Wade; sa position de se lancer en guerre totale contre tous ceux et celles qui se sont enrichi(e)s illicitement, sa traque contre l’argent facile, est un peu à l’image de ce leader soviet qui a eu à diriger l’URSS d’une main de fer dans un gant de velours. La profession de foi du PR en son «Yonu Yokkuté» n’est pas aussi sans rappeler, la toute croyance que ce leader avait du Socialisme, comme le meilleur des systèmes (politique, économique, culturel et sportif) de gouvernance. Dans la posture physique, une projection orthogonale relie dans l’imaginaire, les airs de ‘‘niakkeu tiaxane’’, le timbre ‘’guerrier’’ de la voix du PR Macky Sall aux traits caractériels de ce leader soviet… dur et intimidant. Qui a parlé de Staline?

L’audit physique dans le secteur de l’enseignement, la réduction (?) du train de vie de l’Etat par la suppression d’agences et la fermeture d’ambassades, rappellent la Perestroïka (restructuration). L’élargissement de la base de son parti l’APR, par fusion-absorption (le mouvement Set Sellal d’Aminata Tall et peut être l’AFP de Moustapha Niass) au plan politique et le clin d’œil fait à la Turquie au plan international, inspirent à beaucoup d’égard, au Glasnost (ouverture). Perestroïka et Glasnost si chers à Gorbatchev. Et que dire de l’intention qui est prêtée à l’APR dont il est le patron, d’être sélective dans le «partage du gâteau» et d’être à l’origine de l’implosion (inévitable) de la coalition Benno Bokk Yaakaar qui lui a porté au pouvoir.

L’Histoire retiendra aussi de Gorbatchev, comme celui qui est à l’origine de l’éclatement de l’empire soviétique.
Mais, le plus étonnant et le plus détonnant dans le style du PR Macky Sall, c’est sans doute sa capacité de manœuvre, qui lui a permis de tenir sous sa coupe, certains «soldats-sentinelles», qui s’étaient pourtant engagés volontaires à monter la garde, au sommet de la tour de guet de la place de l’Obélisque. En plus de ces «soldats-sentinelles», le Chef de l’Etat aura réussi la prouesse de faire tourner dans le sens des aiguilles d’une montre, des leaders d’opinion à forte unité de bruit médiatique. L’on comprend dès lors, qu’on ne réussit pas de telles manœuvres quand on n’a pas grandit (former et formater) sous l’ombre d’un certain ‘’Ablaye’’ Wade, Maître dans l’Art de la manœuvre. Qui a dit que le PR Macky Sall fait du Wade sans Wade?

Mohamadou SY «Siré» / siresy@gmail.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image