leral.net | S'informer en temps réel

Macky et Touba: Clap de fin !

Pauvre de MACKY ! Toutes ses tentatives de visite à TOUBA pour tous les prétextes possibles et imaginables ont été diplomatiquement déclinées. MACKY n’a plus, pour ainsi dire, aucune porte d’entrée auprès de TOUBA. Sauf une. Et elle est clairement rangée au rang des lobbyistes invétérés dont le nom revient toujours dans toutes les combines auprès des cercles affairistes de la ville religieuse. Ce que l’on disait tout bas, ce lobbyiste l’a d’ailleurs bien entendu en public ; en effet, une éminente autorité lui a dit une fois qu’il servait de conseiller officieux à MACKY. Mais ce rôle, il le remplit à ses risques et périls.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Septembre 2014 à 08:45 | | 26 commentaire(s)|

La visite de MACKY à Keur Nganda relève du tout, sauf du hasard. Car tout le monde sait que le Khalif général des Mourides devait venir à Dakar, pour prier en faveur des pèlerins qu’il envoie chaque année à la Mecque. Ce séjour, racontent certains proches du cercle d’influence religieux devait être l’occasion pour le Khalif de faire lui-même une déclaration, sur la situation du pays, et ses rapports avec MACKY. Des rapports compliqués pour MACKY, car TOUBA ferait désormais peu cas de dénoncer tout haut le manque de considération de MACKY envers lui, d’autant plus qu’il a tenté dès le début de son mandat, de ravaler les Chefs religieux au rang de simples citoyens ordinaires.
Ce qui a surtout excédé ces dignitaires religieux toutes confréries confondues, c’est le refus invétéré de MACKY de prêter une attention avisée à leurs appels au calme et à la pacification de l’espace politique, surtout dans le cadre de la gestion des dossiers judiciaires, qui ressemble de plus en plus à une chasse à l’homme.

MACKY leur a toujours fait la sourde oreille, avec un comportement qui ressemble à une absence de considération qui prouve aux yeux de tous en effet qu’il ne s’émeut point de la frustration de nos dignitaires religieux. Un éminent Chef religieux a d’ailleurs clairement dit qu’il avait sollicité auprès de lui qu’il créé les conditions de retrouvailles citoyennes entre tous les acteurs politiques et sociaux pour l’intérêt supérieur de la nation. Et cela à trois reprises. Sans que MACKY daigne réagir.

TOUBA par sa voix la plus autorisée avait décidé de prendre l’opinion publique à témoin, en l’informant publiquement du refus borné de MACKY de s’ouvrir vers toutes les forces vives de la nation, afin que l’enjeu de la sauvegarde de la paix sociale fasse revenir à la raison tout le monde.

Cette déclaration, de la bouche même de l’homme fort de Touba aurait eu un retentissement considérable, dans un contexte où MACKY nourrit une peur bleue de toute manifestation publique à Dakar, au vu des risques de déstabilisation de son régime qui pourraient en découler.

Mis au parfum de l’agenda de la visite du Khalif à Dakar, il a quasiment « forcé » le passage pour imposer une visite impromptue à Keur Nganda, où il aurait rencontré par hasard un cacique de la confrérie de retour d’un déplacement au nord du pays, et qui serait tombé par pur hasard sur lui !!!

Et la RTS de nous compiler toutes les photos des salutations avec diligence de MACKY lors de chaque visite à TOUBA. On a ainsi vu un montage d’images de MACKY (ressemblant à un artiste qui lors d’un tournage de clip change plusieurs fois de vêtements) baisant obséquieusement la main du Khalif, avec comme commentaire, une exaltation dithyrambique de la qualité des relations exceptionnelles qui lieraient MACKY à TOUBA.

Dans ce cas pourquoi avoir toujours refusé de montrer ces images jusqu’à présent ? Qu’est ce qui a changé entre temps pour que MACKY affiche de manière ostentatoire des gestes qui ont été censurés à la télévision à chaque rencontre. ?

Cela ne peut tromper personne, à commencer par les populations de Keur Nganda, qui ont fait vibrer les oreilles de sa délégation de huées tellement nourries qu’ils en ont perdu le sens de l’orientation.

Quand on considère les Chefs religieux comme des personnes ordinaires, il faut s’assumer jusqu’au bout. Et continuer à faire fi de leurs conseils, de leurs appels. Et s’assumer surtout en ignorant effrontément leurs sorties médiatiques.
Nos chefs religieux ont fini de se faire une opinion claire et définitive du régime de MACKY : un régime inféodé à d’autres puissances occultes, sous l’influence d’obscures loges auxquels il faut donner chaque jour les preuves de la conduite d’une politique d’affaiblissement de nos cercles d’influence prépondérants, les foyers religieux ardents qui sont les bases de notre civilisation et auxquels s’identifient la quasi-totalité de la population sénégalaise.
MACKY est rentré à Dakar. Avec des points en moins. Beaucoup trop de points.

Voici un homme qui au moins aura réussi avec brio une chose durant son mandat : mettre tout le monde d’accord, contre lui.

Cissé Kane NDAO
Président de l’A.DE.R.







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image