leral.net | S'informer en temps réel

Macky2012 vilipende Macky Sall : "Il nous a trahi. Il fait dans l’ethnicisation dans les nominations"

Si la Présidentielle de 2012 était à refaire, Macky Sall n’allait surement pas goûter aux délices du pouvoir. Pour cause, ses alliés de la première heure, avec qui il s’est battu pour obtenir les 26%, l’accuse aujourdhui de trahison. Au fait, ils remarquent pour le regretter que le leader de l’Apr a attendu d’être au sommet de l’Etat pour leur donner un coup de pied.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Juin 2014 à 16:03 | | 8 commentaire(s)|

Macky2012 vilipende Macky Sall : "Il nous a trahi. Il fait dans l’ethnicisation dans les nominations"
"La relation est quasi inexistante avec Macky Sall. Il y a plus d’échange entre Macky Sall et Macky 2012 depuis l’entre deux tours », souligne El Hadji Ibrahima Mbow, président de l’Union citoyenne Bunt Bi. « Beaucoup d’entre eux qui l’entourent n’étaient pas de vrais membres de Macky2012. Eva Marie Coll Seck, Aly Ngouille Ndiaye, Aminata Tall ne venaient aux réunions de la coalition que quand ils pensaient que Macky Sall serait présent », renchéri Maguette Ngom. Selon lui, ces gens-là n’étaient que des dames de compagnie de Macky Sall. Mais pour Mouhamed Diagne de Synergie Républicaine, « la grande responsabilité incombe à Macky Sall. Le Président a voulu tuer Macky2012. Le Président a été injuste avec Macky 2012. La preuve, quand Ibrahima Sall a quitté le gouvernement, il l’a remplacé par le Ps. Et le ministère du Commerce est comme réservé à l’Afp ».

En vérité pour les leaders de Macky2012, la vérité, c’est que si la volonté de ceux qui sont avec Macky Sall aujourdhui s’était réalisée, il n’aurait jamais été président de la République du Sénégal. « D’ailleurs, du temps de Benno Siggil Senegaal, c’était tout sauf Macky Sall », raconte un ancien sous le couvert de l’anonymat. Les propos d’Abdou Latif Coulibaly bourdonnent encore dans les oreilles. « Latif disait : Macky c’est Idy. Idy c’est Wade. Et Wade égal voleur ». Anecdote : À la réunion de Benno chez Dansokho, Niasse et Tanor se partageaient le canapé, laissant Macky Sall sur une chaise. Et il levait la main comme un écolier à chaque fois qu’il voulait prendre la parole ». « Macky Sall fait fausse route avec Beeno Bokk Yaakkar. Depuis 2000, le Ps, l’Afp,… sont dans une décroissance totale ; ils tirent Macky Sall vers le bas. Si les populations n’adhèrent pas à la gestion de Macky, c’est parce que les vrais initiateurs sont écartés ; Pis, sans Macky 2012 peut mettre une croix sur son ambition d’avoir un second mandat ».

C’est sous la bannière d’Alliance 2014 que la coalition Macky2012 ira aux élections locales du 29 juin prochain. A en croire Mohamed Diagne, ce sera pour relever trois défis. Le premier, dit-il, c’est qu’il y a un contentieux à clarifier autours des 26% du premier tour de la Présidentielle. L’Apr revendique ces 26%, il faudra alors prouver le contraire. Ensuite, il nous faut rester cohérents. Car on ne peut pas critiquer ces vieillards qui ont pillé et mis à genoux et ensuite accepter d’aller avec eux en alliance aux locales. Troisièmement, il nous faut préparer 2017, en jaugeant nos forces. D’ailleurs, à l’issue des locales, Macky2012 va devenir un grand parti avec un programme de gouvernement fiable ».

Avec Walf






Hebergeur d'image