leral.net | S'informer en temps réel

Mackyons-nous tous pour l’émergence - Par Malick Guèye


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Février 2015 à 17:53 | | 0 commentaire(s)|

Mackyons-nous tous pour l’émergence - Par Malick Guèye
Le temps des pleurs qui échappaient de nos yeux est fini, le temps des malheurs et des disgrâces guidés par des actes qui nous avaient mis dans un état affreux est passé. Deux ans et dix mois déjà, Dieu a entendu nos timides supplications envers le PDS et ses dignitaires qui nous dirigeaient et nous humiliaient dans notre conscience collective par des mensonges, des leurres, des vols ou détournements, des assassinats ou humiliations, des complots et stratagèmes. Il nous a mis Macky au pouvoir. Si vous daignez m’écouter, que de bonheur, que de dignité, que de liberté, que de prospérité, que d’honneur, que de fierté aurons-nous à recouvrir en accompagnant le Président Macky SALL. L’heure n’est plus aux discours aux belles formes de rhétoriques mais aux actions concrètes.

Je crois et j’espère bien que tous les cœurs patriotes, toutes les âmes de bonne foi s’attellerons à sa vision républicaine qui allie Travail, Solidarité, Dignité pour assurer la Liberté pour chacun de nous et pour toute la Nation. Mackyons-nous tous chers compatriotes pour que vive le Sénégal « KUY DOOR MO MUN KUY SAGA ». Le Mackyage est devenu phénomène : c’est le citoyen sénégalais conscient de ses capacités, c’est agir et se taire, c’est aller trouver les citoyens des profondeurs du Sénégal pour y tenir des conseils relatifs à leurs besoins quotidiens impératifs et y apporter des solutions efficaces. C’est répartir équitablement les ressources nationales pour que chaque sénégalais et sénégalaise, où qu’il se trouve, sente sa « sénégalité ».

Le Mackyage pour les jeunes qui étaient condamnés à vivre dans le chômage est de leur offrir de l’emploi à travers leurs projets rêvés. Pour les femmes, c’est d’améliorer leur niveau de vie en réduisant leurs souffrances au foyer. Pour les enfants, c’est de leur assurer la santé, le bien-être et une bonne éducation qui leur garantira un avenir radieux. Pour les personnes du troisième âge, c’est de les mettre dans la quiétude pour mieux savourer le temps qui passe comme fleuve à leur côté : se soigner sans rien payer.

Le Mackyage c’est aussi relacer le secteur primaire, levier de toute émergence dans tous les coins du Sénégal avec des programmes agricoles à forte valeur ajoutée pour lutter contre la pauvreté. Des réformes phares seront mises en-œuvre pour assurer la réussite et le suivi des projets de développement et en même temps freiner les détournements d’objectifs. Les paysans, force productive de la Nation, seront transformés en agriculteurs professionnels. Sans la promotion économique et sociale du monde rural, l’émergence du Sénégal sera remise aux calendes grecques ; c’est ce qu’a bien compris le Président SALL. Une telle approche appelle à une restructuration des rapports sociaux partant de la production, de la distribution, de l’amélioration qualitative et quantitative de nos produits de base à la consommation locale et à l’exportation. Ceci, demande la mise en œuvre d’un plan directeur de désenclavement de toutes les localités du pays par des voiries routières, maritimes, ferroviaires et aériennes.

Le Mackyage prône une refonte des mentalités héritées sous l’ère WADE : l’argent facile, le mérite négocié, l’arrogance, l’ignorance ; avec comme moyen, l’application stricte de la Loi sur tous les citoyens : qu’on soit voleur de poules ou de milliards. Le Mackyage est aussi de se battre pour devenir un modèle d’Etat africain souverain à tous égards vis-à-vis des autres pays du monde, un modèle de pays démocratique respecté, ayant des ressources humaines capables de répondre aux exigences structurelles et conjoncturelles du moment. C’est pourquoi, son Excellence le Président de la République milite pour la cohésion et la solidarité des hommes de terrain et non des hommes de micro et d’écran de télévision. Les laudateurs n’ont pas de place dans le Mackyisme.

Il nous faut tous se Mackyer pour l’émergence tant prônée depuis l’indépendance. Parler, parler et parler ne fait que nous faire croire ce que nous ne sommes pas, notre foot-ball en est une parfaite illustration. Même avec un entraîneur extra terrestre, sans conviction, abnégation et engagement, rien ne changera.

Ne soyons pas sans esprit, le Sénégalais est intelligent, à quoi lui sert alors son intelligence ? Le Président SALL sait que la grandeur d’un homme se construit avec l’amour des inconditionnels et le mépris des ennemis. Se Mackyer enfin, c’est placer la bonté comme base de notre vie, le travail comme source de notre richesse, la justice comme mesure de nos actes, la sagesse comme limite de nos pouvoirs l’amour comme délectation de nos relations et la vérité comme lumière de notre chemin de vie : Mackyons-nous et taisons-nous.


Malick Wade GUEYE, Almeria / Espagne







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image