Leral.net | S'informer en temps réel



Macron, Hollande et Sarkozy réunis à l'Elysée pour fêter Paris 2024

le 15 Septembre 2017 à 22:11 | Lu 1022 fois

Emmanuel Macron a reçu vendredi à l'Elysée, les principaux acteurs du succès de Paris-2024. Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient présents.

Retrouvailles inattendues à l'Elysée. Vendredi après-midi, Emmanuel Macron a convié au palais présidentiel les principaux acteurs du succès de Paris-2024, parmi lesquels la maire de Paris, Anne Hidalgo et l'athlète Tony Estanguet, co-président du comité de candidature.

Signe que le dossier est d'importance mais surtout fédérateur, Nicolas Sarkozy et François Hollande, qui ont respectivement assisté à la genèse du dossier puis à la construction de la candidature, étaient présents pour ce rendez-vous festif. Le chef de l'Etat et ses deux prédécesseurs étaient ainsi réunis, au milieu de 400 invités du monde sportif et politique.

François Hollande est le premier à avoir lancé la candidature de la capitale en novembre 2014 et Nicolas Sarkozy, à la demande de la maire de Paris, a apporté son soutien et son concours pour défendre le dossier de Paris auprès de certains pays. François Hollande n’était pas revenu à l’Elysée depuis le 14 mai dernier, jour de l’investiture d’Emmanuel Macron. A son arrivée à l'Elysée, l'ex-chef de l'Etat a été accueilli par Emmanuel Macron et son épouse Brigitte. Les deux hommes - dont les relations se sont nettement rafraichies pendant l’été - ne se sont pas fait la bise mais Emmanuel Macron a chaleureusement tapé sur l’épaule de son prédécesseur.

Nicolas Sarkozy avait quant à lui été convié avec son épouse Carla à un dîner privé à l’Elysée le 5 juillet dernier, sur invitation d'Emmanuel et Brigitte Macron.

Macron, Hollande et Sarkozy réunis à l'Elysée pour fêter Paris 2024
Macron rend hommage à Hollande et Sarkozy

Lors de la cérémonie vendredi après-midi, le chef de l'Etat et son épouse étaient placés à côté de Nicolas Sarkozy et François Hollande. Les deux anciens présidents, qualifiés indirectement de «fainéants» par Emmanuel Macron lors de son discours en Grèce ont été remerciés chaleureusement. «Il s'agit de fêter cette bonne nouvelle avec ceux qui sont impliqués, depuis le début», a-t-il déclaré.

«L'unité c'est aussi celle de la vie politique», a notamment salué Emmanuel Macron dans son discours en rendant hommage au rôle joué par François Hollande, «le premier» à «porter cette ambition». «Je n'ai fait que pousser dans l'en-but un ballon qui y était déjà», a-t-il reconnu, fair-play. Quant à Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron a estimé qu'il avait «aidé à convaincre» au sein du Comité international olympique. Ce succès, officialisé mercredi à Lima, «c'est une histoire de cordée à travers le temps», a-t-il encore lancé. S'adressant aux sceptiques, Emmanuel Macron, avec humour et dans une forme quasi... olympique, a lancé : «Vous avez réussi à faire taire les grincheux, ceux qui disaient que nous n’étions pas prêt, que c'était trop cher. Il y aura encore des grincheux, si vous pouviez prendre votre part, cela me soulagerait».

François Baroin a été le premier à s'éclipser de la cérémonie, suivi quelques minutes plus tard par Nicolas Sarkozy, qui ne s'est pas éternisé sur place. François Hollande, lui, est resté plus longtemps. Au moment de s’en aller, il a même embrassé et salué plusieurs membres du personnel du Palais. Puis, l'ancien chef de l'Etat a hésité à répondre aux questions des journalistes avant de lancer dans un sourire «A bientôt !». «Ces deux là se retrouveront loin de la politique», a glissé Brigitte Macron dans le livre de Philippe Besson «Un personnage de roman». Leurs premières retrouvailles ne se sont pas si mal passées…