leral.net | S'informer en temps réel

Madame la responsable de la COJER, restez « petite dans votre case » et taisez-vous ! (Par Daouda Ba)

Décidément ! La seule mission que le régime actuel et ses ouailles peuvent mener à bon escient est celle d’invectiver Idrissa Seck. Ils ont montré à suffisance leur carence. Education, Santé, Economie… tous les secteurs au Sénégal sont plombés justifiant le grand désespoir que les sénégalais expriment en ces termes : « Macky dou dém ». Fini « deuk bi dafa Macky » car ils savent maintenant que ce que le « messie » leur vendait comme engagement n’était que démagogie.


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Mai 2015 à 21:05 | | 17 commentaire(s)|

Madame la responsable de la COJER, restez « petite dans votre case » et taisez-vous !  (Par Daouda Ba)
Ainsi donc il suffit qu’Idrissa Seck évoque l’incapacité de Macky Sall à redresser le pays et sa pléthore de promesses non tenues, pour que les thuriféraires zélés s’agitent, la calomnie et la médisance à la bouche. La dernière sortie en date nous a été servie par Madame Thérèse Faye Diouf qui, au lieu d’incarner un modèle d’intégrité pour les enfants en tant que directrice de la case des tous petits, est tombée dans la légèreté en tenant des propos d’une infamie incommensurable

Madame Diouf, vous évoquez dans votre diatribe l’Hôtel Saint James. Oui Idrissa Seck le fréquente, pas pour ce que vous insinuez mais, il faut que les sénégalais le sachent, pour y organiser ses séances de travail sur le Sénégal avec des investisseurs et acteurs socio-économiques de tout genre. Vous comprendrez donc qu’il n’attend pas d’être élu président pour tâtonner comme le fait actuellement le chef de la dynastie Faye-Sall.

Vous dites ensuite qu’il ne connaissait pas les difficultés des sénégalais. Idrissa Seck est toujours allé s’enquérir des difficultés des sénégalais. Ce qui lui a permis, en tant que premier ministre de bien conduire la politique nationale, réaliser les meilleurs taux de croissance sous Wade et doter 1400 villages d’un forage, d’un poste de santé, d’une école, d’un marché, d’une route principale.

Vous dites enfin « Idrissa Seck dont on ne connait d’autre diplôme que le baccalauréat devrait… » Mensonge éhonté ! Pour votre gouverne, cet homme dont vous parlez, avant d’avoir effectué un stage d’études à Princeton et d’être un brillant auditeur débauché par l’un des plus grands cabinets d’audit au monde Price Waterhouse Coopter, a obtenu une maîtrise en économie-finance en 1986 à Sciences Po Paris comme l’atteste la page derrière ce lien : http://www.sciences-po.asso.fr/profil/idrissa.seck86.

Madame Diouf, n’apprenez pas aux enfants de notre pays mensonge et médisance ! Inculquez leur plutôt le savoir et initiez les à la technologie ! La rupture et la gouvernance vertueuse (slogans fallacieux de l’APR) y gagneraient !

A Paris le 20 Mai 2015-05-20
Daouda Ba
Jeune Réwmiste






Hebergeur d'image