leral.net | S'informer en temps réel

Madiambal sur le départ de Bécaye Diop : "Le costume de l'Intérieur était très ample pour lui"

L’administrateur du groupe de presse Avenir communication a déclaré que le départ e Bécaye Diop du très stratégique ministère de l’Intérieur n’est pas une surprise. A l’en croire, le maire de Kolda qui a rejoint le portefeuille du ministère des Forces armées faisait beaucoup de désordre à la Place Washington, y compris jusque dans le camp présidentiel. Et d’en déduire que le costume du ministre de l’intérieur semblait «trop ample» pour Bécaye Diop. «Il n’était pas à la hauteur tant du point de vue de ses qualités intrinsèques qu’en sa qualité de manager du ministère de l’intérieur», a-t-il soutenu en ayant la conviction que cela était connu de tous et que le changement de Bécaye Diop procédait d’un calcul politique. Car il fallait un homme neuf pour amorcer le dialogue politique auquel Wade a appelé.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Septembre 2010 à 22:21 | | 0 commentaire(s)|

Madiambal sur le départ de Bécaye Diop : "Le costume de l'Intérieur était très ample pour lui"
«Je crois que c’est de notoriété publique», signe Madiambal Diagne qui poursuit c’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’opposition l’avait réclamé. «Il s’y ajoute que l’opposition avait décrié la nomination de Bécaye Diop au ministère de l’Intérieur et en avait fait un casus belli», a fait savoir Madiambal Diagne selon qui, Bécaye Diop a fait montre de son incapacité à gérer ce ministère. «Je crois que si les premiers contacts avec l’opposition, notamment autour du fichier électoral avaient capoté, c’est surtout à cause de la façon un peu trop abrupte, pour ne pas dire irréfléchie dont Bécaye Diop a fait montre dans la gestion de ce dossier», se convainc l’administrateur du groupe Avenir communication qui renchérit que «ce n’est pas surprenant qu’il quitte le ministère de l’Intérieur. Car c’est quelque chose qu’on attendait depuis longtemps».

Dans son entretien, le journaliste révèle que dans le schéma présidentiel, il avait été question de mettre Abdoulaye Baldé au ministère de l’Intérieur. «Ce poste lui a été proposé plus d’une fois mais il a toujours montré des réticences», dévoile le Président des éditeurs et diffuseurs de presse. Selon lui, l’un des raisons les plus déterminantes dans cette réticences est que si le maire de Ziguinchor prenait ce ministère de l’Intérieur, ça aurait été interprété comme étant un boulevard qu’il allait tracer pour Karim Wade. «Je crois que ce ministère pour un Abdoulaye Baldé, estampillé, à tord ou à raison proche de Karim Wade, aurait été mal pris par l’opinion publique, par l’opposition», analyse M. Diagne qui indique que c’est la raison pour laquelle «ç’a été avisé de ne pas mettre Baldé à ce poste-là».

Charles Thialice SENGHOR

Visitez www.pressafrik.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image