leral.net | S'informer en temps réel

Madické Niang : Toi aussi Me…


“Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.” Cet adage peut être appliqué au ministre sénégalais de la Justice, Me Madické Niang. Au lieu de monter au créneau et de condamner avec la dernière énergie l’agression sauvage et barbare dont a été victime un émigré sénégalais sur la piste d’embarquement du Terminal 4 de l’Aéroport de Barajas-Madrid, le garde des Sceaux sénégalais s’est contenté d’attendre que l’origine de la victime soit établie. Comment comprendre que Me Madické Niang ait un doute sur l’origine sénègalaise de l’émigré violenté.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Juin 2009 à 16:38 | | 3 commentaire(s)|

Madické Niang : Toi aussi Me…

En bon juriste, il est censé savoir qu’aucun émigré ne peut être rapatrié sans être au préalable identifié. C’est dire qu’au cas où le jeune Seck ne disposerait pas d’un passeport sénégalais en vigueur, le Consulat général du Sénégal à Madrid, a dû lui établir un sauf conduit pour qu’il puisse être rapatrié. Ce qui a été d’ailleurs le cas. Se pose alors la question à savoir pourquoi les autorités sénégalaises ont agi de la sorte, alors que la diaspora sénégalaise reste consternée par les images de la vidéo.
Certes, l’Espagne est une vache à lait pour le gouvernement du Sénégal, qui a reçu de son homologue ibérique une ligne de crédit de 13 milliards de francs Cfa sans compter les nombreuses aides matérielles accordées dans le cadre du Plan Reva, de Frontex et les nombreux contrats de travail que se sont partagés les responsables libéraux du Pds (parti au pouvoir au Sénégal). Tout cela au nom de la lutte contre l’émigration clandestine. Il est vrai aussi que le gouvernement sénégalais s’apprête à recevoir à Dakar des industriels et investisseurs espagnols, du 29 juin au 1er juillet, dans le cadre du Salon de la Coopération.
Mais tout l’or du monde n’explique pas que le gouvernement du Sénégal veuille passer par pertes et profits l’agression sauvage et inhumaine du citoyen sénégalais M. Seck par des policiers espagnols. Rien ne vaut la dignité humaine.
Que le jeune Sénégalais ait commis ou non un délit, tel n’est pas le problème. S’y ajoute qu’un émigré, qu’il soit légal ou clandestin est avant tout un être humain. Et aucun prétexte ne tient pour justifier qu’on le traite comme un animal. Combien de familles sènègalaises sont entretenues aujourdhui par des émigrés qu’on dit illégaux ou sans papiers. Et puis, ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on émigre. Ainsi, l’Etat sénégalais doit à ses citoyens, éparpillés à travers les quatre coins du monde, soutien, assistance et protection.
Mais, au lieu de chercher à régulariser voire améliorer la situation de leurs concitoyens établis en Espagne, les autorités sénégalaises sont plus obnubilées par les dividendes économiques de leur collaboration avec le gouvernement espagnol.
Face à la dureté des images, un gouvernement qui se respecte et qui se soucie du bien-être de ses compatriotes aurait dû rappeller en consultation son ambassadeur et exiger des excuses publiques et des sanctions exemplaires pour les fautifs. Mais que nenni ! Le gouvernement sénégalais préfère, par le biais de Me Madické Niang, dégager en touche.

Par Miguel Pablo CALDERÓN Le Quotidien



1.Posté par dieul le 23/06/2009 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J ' en profite pour rappeller à notre cher ministre de ne pas oublier ses neveux et un de ses enfants vivants en Espagne mais aussi autre part dans l' hexagone ....
Il n' a qu' a mettre ce pauvre Mr seck à la place d'un de ces membres de sa famille qui je vous le dis en toute sincérité sont entrain de trimer comme pas possible , mais dignement afin de joindre les 2 bouts en Europe sans dependre des ''largesses '' de notre cher Madické le '' tabé'' ...
Par respect pour eux , je rentrerais pas dans les details , mais ceux qui savent me liront entre les lignes ...car comme deja si bien dit , il n' est pire aveugle que qui ne veut rien voir ...et c'est le cas de Me niang à un degré inimaginable ...
Meme si ce pauvre homme malmené si sauvagement n' est pas senegalais , il a quelque chose en commun aussi bien avec nous qu' avec ses bourreaux d' espagnols : c 'est un etre humain , mais là pas comparable avec cette race canine dont la sauvagerie ferait honte à un pit Bull enragé ...
Pour moi c'est fini : les limites de la morales sont depassées: alors OEIL POUR OEIL - DENT POUR DENT : ma guerre commence ....by any mean necessary

2.Posté par sweet le 23/06/2009 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous avez tout dit, tout l’or du monde n’explique pas que le gouvernement du Sénégal veuille passer par pertes et profits l’agression sauvage et inhumaine du citoyen sénégalais M. Seck

3.Posté par amadou le 24/06/2009 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au senegal l'alternance a exterminé la dignité avec ses millions dirait-on ses milliards.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image