leral.net | S'informer en temps réel

Magal 2011 : « La maladie diarrhéique signalée à Diourbel, serait bénigne et ne concerne pas la ville de Touba », rassure Cheikh Abdoul Ahad MBACKE Gaïndé Fatma

Suite à la diffusion, dans la journée d’aujourd’hui, d’informations relatives à une maladie diarrhéique qui serait apparue dans la localité de Diourbel, et ce, à quelques jours de la célébration de l’édition 2011 du Grand Magal de Touba, la Commission Culture et Communication du Comité d’organisation tient à rassurer l’opinion, en apportant les clarifications suivantes :


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Janvier 2011 à 21:32 | | 7 commentaire(s)|

Magal 2011 : « La maladie diarrhéique signalée à Diourbel, serait bénigne et ne concerne pas la ville de Touba », rassure Cheikh Abdoul Ahad MBACKE Gaïndé Fatma
1. Ces cas de diarrhée dont il a été fait état, échelonnés dans le temps et dispersés dans l’espace, sont cependant, à ce jour, circonscrits dans le département de Diourbel, et ne concernent pas, par conséquent, la ville de Touba située dans le département de Mbacké.

2. De l’avis des professionnels de la santé, la maladie dont il est question serait plutôt bénigne, une infime partie des personnes atteintes ayant été retenues dans les structures de santé, davantage par souci des autorités médicales de mieux identifier la maladie que par exigence de leur état de santé.

3. Après analyses de prélèvements effectués chez les personnes atteintes, d’abord à l’hôpital régional de Diourbel, puis à Dakar, respectivement à l’hôpital Albert Royer, à l’hôpital de Fann et à l’Institut Pasteur, il est établi que cette maladie n’a aucun lien avec le choléra dont des précédents regrettables ont souvent tendance à déclencher une certaine psychose, au demeurant fort compréhensible, à l’approche du Grand Magal.

4. L’apparition de cette maladie diarrhéique a permis, avec la réaction de très grande qualité des autorités médicales, en termes de délais et de contenu, de tester avec succès le dispositif mis en place par les pouvoirs publics, en collaboration avec l’Autorité Religieuse de Touba, pour prévenir et anéantir à temps, toute menace épidémiologique pouvant planer sur les fidèles présents dans la ville sainte à l’occasion du Magal.

Le Comité d’organisation félicite les autorités médicales et les pouvoirs publics pour l’efficacité avec laquelle ils ont réagi à cette alerte sanitaire, et leur renouvelle sa confiance pour la sécurisation sanitaire des millions de fidèles qui seront présents à Touba lors du Magal, aussi bien sur le plan préventif que curatif.

Le Comité d’organisation invite également les fidèles, et toute l’opinion nationale et internationale, à la plus grande sérénité et les rassure quant à la qualité de la couverture sanitaire à l’occasion du Magal.

Fait à Dakar le 08-01-11

Pour le Comité d’Organisation, Le Président de la Commission Culture et Communication,



1.Posté par Kiné le 09/01/2011 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

espérons que c'est la vérité ce qui est dit dans cet article..


2.Posté par api le 10/01/2011 07:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous souhaitons à tous un bon magal.
organisons des journées de sensibilisation malgré que des médicaments manquent.
A bambey chaque jour de nouveaux cas de maladies diarrhéiques sont observés.

3.Posté par ndiaga le 10/01/2011 07:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a chaque fois que ce grand jour s'approche on donne ces genres d'informations .Surtout pas de craintes aucun la ville sainte n'est aucunement concernée

4.Posté par wane le 10/01/2011 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je confirme ce qui a été dit dans l'article. je suis technicien et ingénieur de recherche et on travaille sur les prélèvements. A ce jour on n'a trouvé de germes pathogènes répertoriés. Mais cependant on continue toujours la recherche sur les germes isolés pour la recherche de facteurs de virulence.

5.Posté par Bozz le 10/01/2011 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un bon magal,est prendre des préventifs,attention aux moustiques.

6.Posté par Ousmane le 10/01/2011 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mes quelques précisions:
1/ Touba n'est pas une "ville sainte"
En effet, les lieux saints de l'islam se trouvent à la Mecque, à Médine et en Palestine. Il n'appartient pas aux hommes de décider de la sainteté d'une ville, mais l'exclusivité de cette décision revient en à Allah le Puissant, le Sage.

Les hommes ne peuvent donc pas rendre une ville sainte, si Allah n'en a pas décidé. Or, si Allah décide d'une telle chose, il en informe son prophète (Mouhamed salallahou aleihi wa alihi wa salam) pour que ce dernier nous en informe en retour. Or, le prophète est décédé, le wahyou (révélation) est interrompu, l'islam est au complet et n'admet plus aucun rajout ni dénaturation.

2/ Le Magal ne fait pas partie de l'islam
Cet évènement qu'est le Magal est une innovation, un bida, une nouveauté introduite récemment dans l'islam, ici au Sénégal. Il ne fait pas partie de ce que Allah et on prophète ont enseigné. Or tout bida est un égarement qui mène à l'enfer, selon les dires authentiques du prophète salallahou aleihi wa salam.

Ainsi, celui qui célèbre cet évènement (Magal) et tout autre semblable ne devrait s'attendre à recevoir aucune sorte de récompense ou d'avantage de la part d'Allah lié à sa célébration. Au contraire, il doit comprendre qu'il commet des péchés graves en innovant un culte d'adoration qu'Allah et son prophète n'ont pas autorisé.

Et le prophète a dit: "Quiconque innove dans notre affaire-ci ce qui n'en fait pas partie, cela sera rejeté (cette oeuvre ne sera pas acceptée par Allah)". Par les propos "notre affaire-ci", le prophète faisait allusion à l'islam tel que vécu de son vivant, et donc tel qu'il pouvait en témoigner lui-même.

3/ Le Magal est un pèlerinage aux tombeaux de "saints"
C'est un culte rendu à des morts illustres, et plus exactement dans le cas d'espèce, à l'un des "saints" parmi eux dont le nom est Serigne Touba. Le prophète salalahou aleihi wa alihi wa salam a fortement réprouvé le culte des morts. Celui-ci est à l'image de ce que les chiites font pour leurs saints décédés et ensevelis dans un endroit connu. Leur tombe est aussitôt pris en lieu de pèlerinage. Voir ici: http://islammedia.free.fr/Pages/Chiisme/chiisme_tombe.html

Parmi les hadiths vrais et authentiques ou le prophète interdit formellement cette pratique, on peut citer les trois suivants:

Hadith 1: D'après Abu Hurayra le Prohpète a dit : « Que Dieu maudisse les juifs, ils ont pris les tombes de leurs prophètes pour des lieux de culte. » (Bukhari et Muslim)

Hadith 2: Quand Um Salama et Um Habiba ont parlé au Prophète d’une église qu’elles avaient vue en Abyssinie et qui comportait des représentations, il dit : « Voilà des gens qui, chaque fois qu’un saint homme meurt chez eux, ils construisent un lieu de culte autour de sa tombe et le décorent par des images. Ils sont les pires créatures aux yeux d’Allah ». (Bukhari et Muslim)

Hadith 3: Le Prophète dit encore : « En vérité, vos prédécesseurs transformaient les tombes de leurs prophètes et saints en lieux de culte. Quant à vous, n’en faites surtout pas de même, puisque je vous l’interdis » (Muslim)

Qu'Allah guide les musulmans sénégalais dans le droit chemin de l'islam, celui qui correspond à la sunna authentique du prophète, et qu'Il les mette à l'abri de l'égarement, de l'association et des nombreuses innovations auxquels Iblis (la'anatullahi aleihi) et ses suppôts ne cessent de les appeler.


7.Posté par diogs le 10/01/2011 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Touba est une "ville sainte"
Touba est une "ville sainte"
Touba est une "ville sainte"
Touba est une "ville sainte"
Touba est une "ville sainte"
Touba est une "ville sainte"
Touba est une "ville sainte"
Touba est une "ville sainte

Dieureudieuf Serigne Touba
Dieureudieuf Serigne Touba
Dieureudieuf Serigne Touba
Dieureudieuf Serigne Touba
Dieureudieuf Serigne Touba
Dieureudieuf Serigne Touba
Dieureudieuf Serigne Touba







Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image