leral.net | S'informer en temps réel

Magal Touba 2014 : les préoccupations passées en revue lors d'un CRD

Les préoccupations des organisateurs du Magal de Touba ont été passées en revue lors d’un comité régional de développement (CRD) tenu jeudi à Diourbel (centre), sous la présidence du gouverneur de la région, Mouhamadou Moustapha Ndao.


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Octobre 2014 à 14:46 | | 2 commentaire(s)|

Magal Touba 2014 : les préoccupations passées en revue lors d'un CRD
Pour cette réunion préparatoire de l'édition de cette année prévue en décembre, la délégation venue de Touba était conduite par le président du comité d’organisation du Magal, Serigne Bassirou Abdoukhadre Mbacké.

L’Etat travaille, comme lors des précédentes éditions, à une bonne organisation de cette manifestation, selon le gouverneur de la région.

Mouhamadou Moustapha Ndao a insisté sur le respect d'un certain nombre de consignes, en vue d’un bon déroulement du prochain Magal. Des réunions se tiendront prochainement en présence des responsables des services techniques concernés par l’organisation de cette manifestation religieuse, du comité d’organisation et des autorités administratives, selon M. Ndao.

Un état-major chargé du suivi des mesures à mettre en œuvre sera mis en place, pour apprécier progressivement l’avancement des préparatifs et l'application des décisions prises.

En raison de l’épidémie de fièvre Ebola dans la sous-région, la santé a occupé une place importante dans les préoccupations des participants du CRD. Le médecin-chef de la région a insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts de prévention de cette maladie.

Il annonce qu’un site d’isolement sera aménagé durant le Magal, en vue de la prise en charge médicale d'éventuels cas de fièvre Ebola.

Sur ce point, Serigne Cheikh Bara Lahad Mbacké, un membre du comité d’organisation, a recommandé "la propreté" aux pèlerins et le respect de toutes les consignes données en vue de la prévention de la maladie. "Il vaut mieux prévenir que guérir", a-t-il rappelé.

D’autres questions relatives à la sécurité, à l’hydraulique, à l’énergie, aux télécommunications et au transport ont été soulevées. Concernant la circulation à Touba, la délocalisation de la gare routière de Darou Marnane a été l’objet d’une forte recommandation.

Les "modalités" de l’application de cette mesure seront discutées lors d’une prochaine réunion.

"C’est l’un des événements les plus importants du monde, dans la mesure où près de trois millions de personnes se rassemblent à Touba pour la circonstance. Il favorise l’unité et la communion dans le pays. Le Magal contribue à la stabilité du pays", a souligné Serigne Bassirou Abdoukhadre Mbacké.

Il a mis l’accent sur "les bienfaits spirituels" et "les retombées économiques" du Magal, au profit des pèlerins, et du pays en général.

Les adjoints du gouverneur, les préfets des trois départements de la région (Diourbel, Mbacké et Bambey) et d’autres responsables de l’administration ont participé à la réunion.

Chaque année, la confrérie des mourides célèbre le Magal, à Touba. Cette fête commémore l’exil (1895-1902) au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké (1853-1927), le fondateur de la confrérie.

APS






Hebergeur d'image