leral.net | S'informer en temps réel

Magic Land : Film de l’accident qui a couté la vie à Silatigui Daouda Traoré

Les faits remontent au vendredi 21 juin dernier, aux environs de 13 heures, l’éducatrice Loly Dupuy de la Maternelle monte à bord dans un des 16 silos de la grande roue, en compagnie de trois gamins : Silatigui Daouda Traoré, Ibrahima Khalilou Diaby et Ibrahima Lamine Bâ. Ensemble, ils effectuent un premier tour sans difficulté. Avec le décès du jeune Silatigui Daouda Traoré, Youssouf Saleh, Mamadou Cissé et Alassane Sylla, avaient alors été arrêtés et placés en garde à vue depuis mardi dernier à la brigade de gendarmerie de Thiong, pour blessure involontaire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Juin 2013 à 11:44 | | 0 commentaire(s)|

Magic Land : Film de l’accident qui a couté la vie à Silatigui Daouda Traoré
L’infraction d’homicide involontaire est venue se greffer aux charges retenues à leur encontre. Ils seront attraits ce matin au Tribunal des flagrants délits. Ce jour, selon cette éducatrice, la roue qui effectuait sa seconde rotation a grincé et s’est arrêtée et le silo s’est mis à vaciller. Sous le coup de la panique, renseigne-t-elle, « elle s’est accrochée sur les grilles et les trois enfants se sont agrippés sur elle. C’est alors qu’un des enfants (Silatigui Daouda Traoré) est tombé. Elle rapporte également que cette roue a poursuivi sa descente et les autres enfants qui ont été projetés se sont accrochés de toutes leurs forces, sur le fer de la roue. A l’en croire, pour se tirer d’affaire, elle s’est agrippée sur le fer de la roue qui continuait à tourner. Lorsque la roue a finalement été immobilisée par l’opérateur Assane Sylla, Loly Dupuy souligne que l’autre opérateur du manège, Mamadou Cissé lui a tendu les bras. Elle en a profité pour sauter sur lui. C’est alors qu’elle a constaté que Saltigui Daouda Traoré gisait déjà à terre, la tête enflée. Pendant ce temps, les deux autres garçons, Ibrahima Khalilou Diaby, qui avait des égratignures au visage, et Ibrahima Lamine Bâ, qui saignait de la bouche, étaient encore perchés dans le silo. Ils ont été dénichés par les opérateurs du manège qui ont utilisé une échelle. Terrifiée, l’une des éducatrices, la dame Fatima s’est évanouie.

A la suite de l’accident, les pandores de la brigade de gendarmerie de Thiong, qui se sont déployés sur les lieux, ont entendu plusieurs responsables et les deux opérateurs des manèges : Alassane Sylla et Mamadou Cissé. Face à cette situation, le propriétaire des lieux, Youssouf Saleh, a indiqué avoir recruté un Directeur technique, chargé de la surveillance et de la maintenance des manèges. Et ce directeur travaille avec une équipe depuis 2005. A cet effet, Youssouf Saleh, Mamadou Cissé et Alassane Sylla, selon L'Observateur, avaient alors été arrêtés et placés en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Thiong pour blessure involontaire. Seulement à la suite du décès le 25 juin dernier, de Silatigui Daouda Traoré, l’infraction d’homicide involontaire est venue se greffer aux charges retenues à leur encontre.







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image